Burkina Faso: mis en cause, le ministre de la Culture démissionne

0
Burkina Faso: mis en cause, le ministre de la Culture démissionne
Michel Kafando, le président de la transition burkinabè et le nouveau Premier ministre Isaac Zida posent avec les autres membres du gouvernement le 24 novembre 2014.

Le tout nouveau ministre de la Culture, dont la nomination Ă©tait contestĂ©e jusque dans la rue pour avoir Ă©tĂ© procureur du temps de l’affaire Norbert Zongo, sous le règne de Blaise CompaorĂ©, vient de prĂ©senter sa dĂ©mission. Adama Sagnon Ă©tait procureur du Faso lorsque la justice burkinabè avait dĂ©clarĂ© un non-lieu dans cette affaire. Une dĂ©cision que les Burkinabè et les membres du collectif contre l’impunitĂ© avaient qualifiĂ© de « politique ».

Adama Sagnon devait s’installer dans ses fonctions de ministre de la Culture et du Tourisme ce mardi après-midi. Mais le syndicat des travailleurs de la culture et du tourisme ainsi que les autres acteurs du monde de la culture lui ont opposĂ© un refus catĂ©gorique. Reçus par le Premier ministre, les acteurs de la culture ont obtenu le dĂ©part d’Adama Sagnon. Selon le porte-parole du gouvernement, c’est par une lettre adressĂ©e au Premier ministre qu’Adama Sagnon a signifiĂ© sa dĂ©mission du nouveau gouvernement.

« Cette dĂ©mission fait suite Ă  des manifestations au sein du ministère de la Culture en rĂ©action Ă  ma nomination Ă  la tĂŞte de ce dĂ©partement » , Ă©crit-il dans son courrier transmis au Premier ministre, ce 25 novembre. « Ayant Ă  l’esprit les hautes missions qui vous sont dĂ©volues, lesquelles mettent le peuple au centre de vos prĂ©occupations, je vous saurais grĂ© d’accepter ma dĂ©mission, au nom de l’intĂ©rĂŞt supĂ©rieur de la nation », poursuit Adama Sagnon.

DĂ©mission d’Adama Sagnon acceptĂ©e

Cette dĂ©mission a Ă©tĂ© acceptĂ©e par le Premier ministre Isaac Zida. Et très tĂ´t ce mardi matin, les manifestants du monde de la culture ont tenu une assemblĂ©e gĂ©nĂ©rale devant l’immeuble du ministère de la Culture et du Tourisme. Cette assemblĂ©e gĂ©nĂ©rale a Ă©tĂ© organisĂ©e pour dĂ©noncer et rejeter la nomination d’Adama Sagnon, prĂ©cĂ©demment directeur gĂ©nĂ©ral burkinabè du droit d’auteur, au poste de ministre de la Culture et du Tourisme.

Pour les manifestants, le nom d’Adama Sagnon est liĂ© Ă  l’affaire Norbert Zongo, qui fait partie des affaires pendantes au niveau de la justice burkinabè. Les manifestants accusent Adama Sagnon de faire partie de ceux qui ont tout fait pour classer le dossier. Norbert Zongo a Ă©tĂ© retrouvĂ© carbonisĂ© dans sa voiture avec trois de ses compagnons Ă  quelques kilomètres de Ouagadougou. A l’époque, il enquĂŞtait sur la mort de David Ouedraogo, chauffeur du frère cadet de l’ancien prĂ©sident Blaise CompaorĂ©. Les personnes suspectĂ©es de l’assassinat du journaliste en 1998 Ă©taient toutes des militaires du rĂ©giment de sĂ©curitĂ© prĂ©sidentielle. Apres plusieurs annĂ©es d’instruction et de lutte, le dossier n’a jamais connu d’aboutissement heureux pour les dĂ©fenseurs des droits de l’homme.

Par RFI

PARTAGER