La campagne présidentielle française vue d’Afrique

0
Affiche de campagne de Marine Le Pen, Marseille, février 2017: les propos de Marine Le Pen sur l'islam inquiètent, «un discours clivant» pour le journaliste Boubacar Diallo © BORIS HORVAT/AFP

La campagne présidentielle française et ses rebondissements à droite, avec l’affaire Fillon, comme à gauche, s’invite parfois dans les conversations en Afrique. A Bamako, Abidjan ou Conakry, nos correspondants ont tendu leur micro.

Au Mali, nous sommes dans un « grin » à Bamako, un cercle d’amis, pour savourer un thé. Le thé est servi à petites doses et entre chaque tournée, la présidentielle française s’invite dans la discussion.

« C’est une grande bagarre d’après ce que j’entends dans les médias !»

Espoirs déçus, promesses non tenues, tous les mêmes, y’en aurait presque marre… « Franchement il y a beaucoup de gens qui déçoivent, même en Afrique c’est comme ça ! Beaucoup mentent sur leur projet ! »

Et les extrêmes-droites ?

« Qui ça ? Le Pen ? Qu’elle dégage… ils se sont fait plein de blé dans la politique… »

Pas de Marine Le Pen, Fillon mal barré, à Bamako pas de réel favori. Au deuxième tour de thé, les commentaires repartent. « les Français doivent faire un bon choix, on ne veut pas un président qui provoque à chaque fois la guerre !le passé, c’est le passé .

Publié: le 07-03- 2017 par rfi.fr

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here