Candidat de l'Afrique au poste de secrétaire général de l'UIT : notre pays bat campagne pour Hamadoun Touré

0

A la dernière  conférence des plénipotentiaires de l’Union africaine des télécommunications tenue à la mi-juillet à Tripoli, en Libye, le ministre de la Communication et des Nouvelles Technologies, Gaoussou Drabo, accompagné d’une forte délégation d’une dizaine de cadres des services relevant de son département et des Affaires étrangères, a représenté, a plaidé pour un soutien africain à notre compatriote Hamadoun Touré.
 
Actuel directeur du Bureau de développement de l’Union internationale des télécommunications (UIT), notre compatriote est candidat au poste de secrétaire général de l’institution.

Le secrétaire du comité populaire général libyen des transports et communications, Ali Zikri, le secrétaire général de l’UIT, Yoshio Utsumi, le secrétaire général de l’Union africaine des télécommunications (UAT), Akossi Akossi, le président sortant de la conférence des plénipotentiaires de l’UAT et nombre d’autres responsables ont pris part à la séance d’ouverture de la conférence de Tripoli.

A cette occasion, le secrétaire adjoint du comité populaire général libyen, Mohamed Haweij, a souligné la nécessité pour l’Afrique de construire un réseau de télécommunications fiable à travers un partenariat solide entre les pays membres de l’Union africaine des Télécommunications afin d’accélérer l’avènement de la société d’information et d’assurer le développement du continent. Il  a préconisé des mesures pratiques propres à booster l’action de l’organisation à travers la formation et le maintien des compétences locales sur le continent. Il a aussi souligné le besoin d’investissements pour consolider les infrastructures de base et assurer la compétitivité de l’Afrique dans le domaine des télécommunications.

Le ministre Drabo s’est félicité des excellents résultats obtenus par l’Afrique au Sommet mondial sur la Société de l’information, lors de la Conférence mondiale de développement de Doha et de la Conférence mondiale des radiocommunications CMR-03 (qui a accepté l’extension à 3 ans de la période de la mise en oeuvre du réseau Rascom).

Cependant, a-t-il fait remarquer, "le chemin est encore long pour l’obtention d’une masse critique de capital humain et un volume significatif d’investissement dans les infrastructures des TIC". Pour ce faire, poursuivra-t-il, "tous nous devons nous engager pleinement et conjuguer l’ensemble de nos moyens financiers et humains pour mettre en oeuvre notre projet de plan stratégique 2006-2010".
Gaoussou Drabo a rappelé le grand défi qui se profile à l’occasion de la conférence des plénipotentiaires de l’UIT prévu à Antalya en Turquie en novembre prochain. Le poste de secrétaire général de l’UIT auquel notre compatriote Hamadoun Touré est candidat, sera pourvu lors de ces assises. "Lors de cet événement, l’Afrique doit parler d’une seule voix et exprimer de manière solidaire ses positions sur les questions primordiales pour notre continent", a souhaité le ministre Drabo.

Il s’est félicité, à ce propos, des décisions prises, à Banjul, lors du dernier sommet de l’Union africaine. Le Conseil exécutif de l’UA s’était, en effet, prononcé à cette occasion sur des candidatures africaines. L’organisation continentale avait ainsi décidé que Hamadoun Touré, actuel directeur du Bureau de développement de l’UIT, serait le candidat de notre continent au poste de secrétaire général de l’UIT.
Le ministre camerounais des Postes et Télécommunications, Maïgari Bello Bouba, a annoncé à l’Assemblée, la décision des ministres des postes et télécommunications de la zone Afrique centrale de soutenir Hamadoun Touré comme candidat du continent au poste de secrétaire général de l’UIT.
La deuxième session ordinaire  du Comité préparatoire de l’UAT, qui regroupait les experts de 34 délégations, a précédé la conférence des ministres des Télécommunications d’Afrique.

Cette réunion a discuté de nombre de sujets relatifs à la bonne marche de l’UAT. L’élection des membres du conseil d’administration (le Mali a été élu membre, au compte de la zone Afrique de l’Ouest) et du secrétaire général de l’UAT  (Akossi Akossi a été reconduit pour un nouveau mandat) devait clore les travaux des plénipotentiaires de l’UAT. Rendez vous a été pour 2010, au Caire en Égypte.

Alfousseiny Sidibé
MCNT
 

PARTAGER