Centrafrique: Michel Djotodia, le nouvel homme fort du pays

34
Michel Djotodia, chef de la Seleka, le nouvel homme fort de Centrafrique. AFP
Michel Djotodia, chef de la Seleka, le nouvel homme fort de Centrafrique.
AFP

Michel Djotodia doit faire une déclaration solennelle ce lundi 25 mars à Bangui. La veille, quelques heures après la prise de  la capitale, le chef de la Seleka s’est déclaré président de l’Etat centrafricain. Michel Djotodia a annoncé qu’il souhaitait conserver Nicolas Tiangaye, le Premier ministre issu des accords de Libreville, à la tête du gouvernement. Il promet également d’organiser des élections d’ici trois ans maximum.

 

Michel Djotodia le dit encore du bout des lèvres mais ses réserves ne trompent personne. Il se considère déjà comme le nouveau président de la République. Cette annonce devrait être formalisée dans la matinée par une déclaration solennelle prononcée dans l’hôtel où il s’est installé.

Au terme d’une offensive éclair, ses hommes ont pris Bangui et contre toute attente, le chef rebelle en treillis endosse donc les habits du chef de l’Etat. Pour lui, la tâche est immense. La Centrafrique est à la dérive et son premier défi sera de ramener la sécurité non seulement dans la capitale mais dans tout le pays.

Pour l’appuyer, le chef de la Seleka compte sur Nicolas Tiangaye, l’opposant devenu Premier ministre en janvier à la faveur des accords de Libreville : « J’ai rencontré M. Tiangaye, nous resterons dans l’esprit de Libreville. Je vais le garder comme Premier ministre. Nous parlerons avec les membres du gouvernement proches de Bozizé qui sont encore là. Nous ne ferons pas la chasse aux sorcières. Je ne sais pas combien de temps je vais rester au pouvoir. Dans trois ans, comme prévu par l’accord de Libreville, nous organiserons des élections libres et transparentes ».

Nicolas Tiangaye n’a pas encore publiquement donné sa réponse. Il dit qu’il faudra encore attendre un peu. Mais un de ses très proches le confirme, le Premier ministre est prêt à épauler Michel Djotodia dans la conduite des affaires du pays.

Arrivé au pouvoir à la faveur d’un coup de force, le chef rebelle doit maintenant se faire accepter par la communauté internationale. Un membre de l’entourage du Premier ministre confesse que le plus important, ce sont les présidents de la région. Une manière détournée de dire que ceux-ci ne voient pas forcément d’un mauvais œil le départ de François Bozizé.

Qui est Michel Djotodia?

Le nouveau dirigeant de Centrafrique a une soixantaine d’années, c’est un ancien fonctionnaire et diplomate. Il est l’un des principaux leaders de la rébellion depuis environ huit ans, et il faisait partie des cinq représentants de la Seleka à faire partie du gouvernement d’union nationale formé il y a deux mois. Louisa Lombard, anthropologue, spécialiste du nord de la RCA,  dresse son portrait.

 

Louisa Lombard

Anthropologue, spécialiste du nord de la RCA

Il vient du nord-est du pays, il parle plusieurs langues, il est connu pour avoir eu des aspirations politiques immenses (…) Il a été consul de la RCA à Niala, au Sud-Darfour et c’est là qu’il a connu les rebelles tchadiens, et autres, et est devenu l’un des leaders de la rébellion centrafricaine.

En 24 heures, le pouvoir a changé de mains en Centrafrique. Engagés samedi, les combats ont repris dimanche dès l’aube, les combats ont repris à une dizaine de kilomètres du centre ville. Ils sont âpres, violents mais les soldats centrafricains sont absents. Les rebelles portent leur coup de butoir sur les militaires sud-africains.

Dans la bataille, ces derniers perdent, de bonne source, quatorze hommes. Puis peu avant 8h00, les hommes dirigés par le général Arda Harkouma franchissent ce verrou et déboulent dans le centre-ville. Le palais présidentiel est dans leur ligne de mire. Les détonations d’armes lourdes détonnent, les kalashnikov claquent et aux environs de 9h00 l’information tombe : le palais est pris…

Le président Bozizé a fui mais les tirs résonnent encore toute la matinée et une bonne partie de l’après midi.

Dans les rues de Bangui, rebelles et civils pillent en masse. Voitures, frigos, tiroirs de bureaux, tout y passe. Les officiers de la Seleka promettent de ramener l’ordre mais ils sont submergés.

Finalement les soldats de la Fomac, la force d’Afrique centrale, les épaulent pour sécuriser la ville. Forte de 750 hommes, pour l’essentiel des Tchadiens, la Fomac patrouille désormais en ville.

 

Sécuriser Bangui

Le chef de la Fomac, Jean Felix Agaka constate, en effet,  qu’il y a beaucoup de pillages et qu’il faut épauler la Seleka pour assurer la sécurité de la capitale centrafricaine.

 

Jean Felix Akaga

Chef de la Fomac

Les combats ont fait des dégâts limités, mais la situation sécuritaire est préoccupante. Nous allons essayé de nous coordonner avec la Seleka, qui est un peu débordée.

 

Une femme déplacée de Kagabandoro à Bangui

Témoignage

Qu’ils forment leur gouvernement et qu’on retrouve une vie normale !.

 

Les rebelles de la Seleka ont gagné la bataille mais le plus dur commence pour eux. Il leur faudra désormais tenter de remettre à flot un pays devenu depuis bien longtemps un bateau ivre.

 

Par RFI

PARTAGER

34 COMMENTAIRES

  1. Du n’importe quoi un home fort n’accede jamais au pouvoir par des armes mais plutot par des urnes. Pauvres Africains meme les coqs ont cessés de se batter dans les bascoures. malheureusement que l’ignorances et la mechancetés continuent a nous render les plus miserable de la planete. Les coup d’état en Afrique symble de notre veritable ignorance. Pauvre Africains que se reveillerons de leurs sommeil d’ignorance.

    • TOI TU OUBLIES QU’EN AFRIQUE,URNES ET AK47 RIMENT ENSEMBLE,VOTRE ATT NATIONAL AIMAIT DIRE QUE DERRIERE CHAQUE CIVILS POLITICHIENS SE CACHE UN MILITAIRE EN FRACTION PRET A BONDIR COMME UN FAUVE NON ? L’ERE DES COUPS D’ETAT NE FINIRA JAMAIS AU GONDWANA TANT QUE VOS LEADERS DE BASSE SOUCHE NE METTRONS PAS LA BALLE A TERRE ET DE QUOI TU T’OFFUSQUES ENFOIRé LA? LES AFRICAINS ET PRECISEMENT LES MALIENS DOIVENT PRENDRE LEUR DESTINY EN MAIN TOUT EN NOUS ELOIGNANT DE LA FACILITE,lLA LEGERETE,L’INSOUCIANCE ET LE FATALISME QUI SONT NOS VRAIS TARES.PEUT ON OSER DIRE A UN OFFICIER FRANCAIS , BELGE ? ANGLAIS OU UN GI’S YANKEE DE FAIRE UN PUTSH , IL CROIRA AVOIR AFFAIRE AVEC UN MARTIEN CAR LE MOT COUP D’ETAT N’EST PAS DANS LEUR LANGAGE , EUX ENCORE ELISENT DES DIRIGENTS RESPONSABLES QUI NE S’ACCROCHENT PAS ET QUI NE TARDENT PAS AUSSI A DEMISSIONER DES QU’ILS SONT MIS EN CAUSE.

  2. Quoi de neuf? Rien sinon un remake de la mutation occidentale dans la façon d’agir dorénavant sur le continent. On laisse faire ceux qui servent leurs intérêts comme ceux qui viennent pour servir les mêmes intérêts, en agissant dans l’arrière plan pour ne pas heurter les sans voix, les indigents, les moins que rien. Il n’y a aucun dirigeant dans ce monde qui ne travaille pour la Finance. Ils sont tous corrompus et le seront encore.

  3. CELUI. QUI. SE. SERT. DES. ARMES. POUR. USURPER. LE POUVOIR. IL PRESQUE. CERTAIN. QU. IL PERDRAS. CE. POUVOIR. PAR. LES. ARMES AUSSI. CE. N EST. QU UNE. QUESTION. DE. TEMPS NOUS VERONS. BIEN!! POURTANT. TOUS LES ENFANTS DE. CET AFRIQUE CONNAISSENT BIEN. L HISTOIRE. DE. LA. GRENOUILLE. QUI. VOULAIT SE FAIRE AUSSI. GROS. QUE. LE BOEUF.???ET. COMMENT. CET HISTOIRE…MAIS EN. AFRIQUE. IL. FAUT. CES GRENOUILLES. LE VIVES. AVANT. D EXPLOSER. C EST TRISTE QU IL NE. COMPRENENT. RIEN A. CETTE. FABLE!!!

    • 😆 C’EST LE CERCLE VICIEUX EXPLOITE PAR LES COLONS, ILS FONT PARTIR LES UNS ET ASSOIENT LES AUTRES , LA HAINE N’A PAS DE FIN, ET LA GOURMANDISE DU NEGRE NE-PENDANT-LA-COLONISATION EST UNE MALADIE ❗

  4. Encore un gros taré ventripotent françafricain qui finira comme les autres. Ce gros taré n’est rien et ici l’essentiel réside dans sa mission: protéger les intérêts français et occidentaux en Centrafrique. Lorsqu’il sera usé, ils trouveront la pièce de rechange nègre comme partout dans le pré carré français en Afrique; c’est-à-dire comme au Mali, en Côte d’Ivoire, au Burkina-Faso, au Togo, au Benin, au Congo…
    Pathétique!

  5. jotoja est un autre minable teleguide par nos ancestres gaulois……il va fuir comme boizize…les africains sont vraiment des sous hommes ……rien a dire l,afrique uni c,est pas pour demain..

  6. C’est par chèque qu’on ne fait que s’appuitoyer sur nos sorts . Que de,tels choses continus en Afrique alla ( dieu ) n’est pas obligé de nous venir au secour souvent il faut que nous même nous nous manifestons sur le terrain . 👿

  7. les africains ne doivent pas accepter ces autocrates nous diriger.
    peuple d’afrique, réveillons nous. il est temps d’affronter les armées de ces mécréants.

  8. Voila un vrai homme! Vive Son Excellence Michel Djotodia, un homme valeureux, plein de sens de l’honneur et d’elevation d’esprit.

    Contrairement au capitaine Sanogo qui a fuit toute honte bue devant une dizaine d’elements du MNLA pour aller s’avachir dans les salons de Kati et passer son temps a massacrer ses propres freres du Sud. Mais, bof, les Saints jihadistes du Mujao s’occuperont de son cas.

  9. il partira dans les mêmes conditions que ses prédécesseurs. il ne fera rien que répéter les mêmes erreurs.

  10. Le nombre du cout d’Etat ne cesse d’accroitre en Afrique. Quelle maliction a t-elle frappé notre cher “CONTINENT”? Oh les Africais a quand allez vous ouvrir les yeux. Il est vraiment temps pour nous peule d’Afrique d’avoir un changement de mentalité. Que LE BON DIEU aie pitié pour l’Afrique.

    • quel bon dieu, il nous a créé pour prendre notre destin en main. nous serons que nous voulons être, personne, je dis bien, ne viendra faire l’afrique en dehors des africains.

      • FOUTONS LA PAIX AU BON DIEU, COMT POUVONS NOUS REFUSER DE PRENDRE NOTRE PROPRE DESTIN EN MAIN EN RESTANT SCLEROSES ET VOULOIR AVOIR TOU? LES AFRICAINS DOIVENT VRAVER LA PEUR ET L’HYPOCRISIE AFIN QUE L’ESPOIR RENAISSE DANS CE CONTINENT, LA SEULE CHOSE QUI VAILLE DE NOS JOURS POUR NOUS LIBERER DES GRIFFES DE NOS BOUREAUX DE POLITICIENS ATTARés ET UNE SOLDATESQUE HONNIE C’EST DE SE TENBIR DEBOUT AVEC VAILLANCE ET VIGILANCE POUR MENER UNE REVOLUTION POPULAIRE, GENRE COMME DANS LES PAYS ARABES CE LA VAUT MIEUX QUE DE PASSER NOTRE TEMPS A IMPLORER LES CIEUX,WE MUST STAND UP FOR OUR RIGHT…TIME COMING NOW FOR UPRISING ANYTHERE IN THE CONTINENT.La PLACE TAHRIR EST UNE REALITE ET NON UNE FICTION …LES REVOLUTIONAIRES DE L’AVENUE BOURGUBA ONT BRAVE TOUS LES ALEAS……THE REVOLUTION WIL NOT BE TELEVISED NEVER NEVER…LE BON DIEU AIDE UN PEUPLE DEBOUT…TANT QU’ON REVENDIQUE PAS ON RESTERA A JAMAIS DES DAMNéS DE CE MONDE ICI BAS..BOUGEONS LES CULS ET AGISSONS NOW.

  11. Comme disait Alpha Blondi: qui regnèra par les armes, perira par les armes. Aujourd.huit l.homme fort de Bangui demain,tu sera le fuyard de Bangui car, tu n.es pas la solution du probleme. l.Afrique ne veut pas se REVEILLER et se REVEILLERA presque jamais.-

  12. Michel Djotodia le dit encore du bout des lèvres mais ses réserves ne trompent personne. Il se considère déjà comme le nouveau président de la République. […]
    Au terme d’une offensive éclair, ses hommes ont pris Bangui et contre toute attente, le chef rebelle en treillis endosse donc les habits du chef de l’Etat.

    oh ! l’Afrique et son éternel recommencement… elle fait un pas en avant et deux en arrière en se moquant éperdument du temps qui passe et n’attend point. la discipline, individuelle comme collective, y est tout simplement bannie des faits et gestes d’une société vivant pitoyablement au rythme de ces “hommes forts” qui viennent, se servent et se cassent… pendant qu’ailleurs, les “institutions fortes”, en véritables charnière de l’évolution d’une nation, font le bonheur des peuples éclairés… comme quoi, chaque peuple mérite son sort ici bas…

  13. Dans quelques années un autre Robien de bois s’éjectera de la forêt tropicale pour venir le renverser. Et pourtant la Centrafrique a un sous sol riche qui peut faire décoller ce pays en cinq années. Dommage! Si a Bangui il y avait autant de blindés que de bars, les rebelles se tiendraient au large.

  14. Toi tu es vraiment un con qui n’a rien appris à l’école, sauf massacrer le françàis.

  15. Le nouvel hoe fort de RCA ,merd .pauvre Afrika,l’afrique n’a pas besoin d’un hoe fort,Mais plutot des Institutions forte,the hoe fort….pauvre de mon continent

  16. Pas de plus,c’est la France qui arme les rebels contre les Etats,et apres Elle vient jouer au pompier

  17. ca suffit!!! ATT ET Bozize Sont fui,kadhafi a ete assassine par la rebellion,DIONCOUDA a ete frappe par la foule ignorant manipule par Amadouni sanogoni,cela v dir qu nous ls africains ns la tete!!

  18. Ce coup n’est pas comme celui des soldatesques de Katiland, en RCA c’est un coup préparé, entraîné, maîtrisé et donc sous contrôle et acceptable. Celui du nain malien est mal élaboré, chaotiquement préparé par des hommes inconnus non maîtrisé et donc pas sous contrôle ce qui faisait que la CEDEAO ne pouvait accepter.
    Dans ces affaires de coup contre l’Etat ce n’est pas l’acte qui est condamné mais les auteurs qui le font. Les politiciens savent très bien trouver de raison pour justifier que tuer par une balle dans la tête ne donne pas le même résultat que tuer par une balle dans la nuque.

    • @Hit,tous les coup d’Etat sont synonymes de crime imprescriptible,donc qu’ils soient prepares ou pas,c’est degueulase pour le pays.Les histoire de coup d’Etat c’est en Afrique qu’on voit de plus depuis 90 a nos jours.

    • Monsieur/Madame
      JE ME PERMETS DE VOUS CORRIGER POUR PLUS DE CLARITEE ET DE VISIBILITEE

      😆 😆 L’ AFRIQUE FRANCOPHONE SANS COUPS D’ ETATS ET REBELLION ARMEE PAR LA FRANCE, SERAIT LE PARADIS ❗ ❗

      • @John ……….pas que l’Afrique francophone : toute l’Afrique 😉 ……….tu ne vas pas me dire que le coup d’etat de Sanogo etait téléguidé par la France ?? Celui de Dadis Camara non plus ❗ ❗ ❗ ❗ je crois que les africains de l’Ouest sont plus abrutis que ceux d’Afrique de l’Est ……..et encore quand on a vu 1000 morts au Kenya suite aux elections ,il y a de quoi se poser des questions ❓ ❓ ❓ 💡

      • Pas de plus,c’est la France qui arme les rebels contre les Etats,et apres Elle vient jouer au pompier

  19. SELON LA CONSTITUTION C EST LE PRESIDENT DE L ASSEMBLEE NATIONALE QUI DOIT PRENDRE LA RELEVE JUSQU AU PROCHAINES ELECTIONS.

    CE GARS DOIT ETRE DEGAGE PAR L UNION AFRICAINE

    • MOUSSA1.Je pense que vous ne suiviez pas l’actualité dans ce pays, sinon M.BOZIZIE aussi est venu au pouvoir en balayant par la force (rebellion armée)le pouvoir DEMOCRATIQUEMENT INSTALLE de Feu Ange Félix PATASSE (ancien premier ministre de Bokassa).C’est dire que c’est un pouvoir “illégal”qui a été balayé par un coup d’état:Zon fora Zon ko, jikila tikè bana!A l’époque, c’est Sarkozy(le nain du Danube) qui aurait “apuiyé” Bozizié dans sa reconquête du pouvoir en RCA.Moralité: avant de juger un évênement, il faut regarder la succession des faits d’abord.Sans rancune. 😉

      • 😆 les afriques francophones au rythmes des elections de presidents francais 😆

      • Je pense que vous ne suiviez pas l’actualité dans ce pays, sinon M.BOZIZIE aussi est venu au pouvoir en balayant par la force (rebellion armée)le pouvoir DEMOCRATIQUEMENT INSTALLE de Feu Ange Félix PATASSE (ancien premier ministre de Bokassa).C’est dire que c’est un pouvoir « illégal » […]

        hmmm ! ici sur MW, l’inconsistance est devenu le sport favori, presque national… et l’on s’en donne à volonté, en élucubrant au gré des interventions le plus souvent pondues du cœur que de la raison. résultat des courses : la déraison des inepties soutenues mordicus, bec et ongles, crève tout simplement les yeux. et pourtant, il suffirait d’un tout petit peu de bonne foi, pour appliquer le principe du “POUVOIR ILLÉGAL” au contexte malien, puis d’avoir les couilles de dire à la racaille katoise tout le mal de leur forfait contre un régime non seulement “DÉMOCRATIQUEMENT INSTALLÉ” mais qui était en plus sur le départ. mais non ! on reste ici à pomper l’air et faire croire qu’on est cultivé… bigre !

    • 😆 voyez ce que veut dire ORGANISATIONS REGIONALES ET DEMOCRATIES en Afrique -francophone ❓

      😆 SOUVENEZ VOUS DU MALI MIS A GENOUX PAR LA MAIN DE LA FRANCE=LA CEDEAO ❗ QUE SE PASSE T IL DANS LA REGION CENTRAFRICAINE ❓ ELLE EST SOUS CONTROLE ❗ LES SOLDATS MALIENS SOUS LE CAPI-SANOGO NE L’ ETAIENT PAS, DONC LA CEDEAO A JOUE SON ROLE, A ETOUFFER LE MALI ET LES MALIENS ❗

Comments are closed.