Congo: Brazzaville fait la chasse aux fraudeurs de la fonction publique

0

Au Congo-Brazzaville, la première phase du recensement des fonctionnaires, lancée en octobre 2016 sur le territoire national et dans les représentations du Congo à l’étranger, est achevée. A ce stade, un peu plus de 66 000 agents ont été enregistrés. Objectif maintenant : identifier les anomalies, assainir le fichier et alléger la masse salariale, notamment en radiant les agents fraudeurs.

Jusqu’à présent, un certain flou a régné sur le nombre exact de fonctionnaires congolais avec deux fichiers disponibles, celui de la fonction publique et celui du ministère des finances. Les deux ne correspondant pas toujours comme le confirme Aimé Ange Wilfrid Bininga, ministre de la Fonction publique et de la réforme de l’Etat : « La situation antérieure de gestion du personnel civil de l’Etat ne nous a pas permis de trouver un chiffre exact. Donc aujourd’hui, la préoccupation du président de la République, c’était de nous envoyer à la recherche de ce chiffre pour ramener la masse salariale à sa juste valeur ».

Un peu plus de 66 000 agents sont déjà recensés. Les autres auront 10 jours à compter de lundi 3 avril pour se signaler. Il s’agira ensuite d’identifier les cas de fraudes ou d’absentéisme chronique, et de procéder au toilettage du fichier.

« Il faut donc dégraisser l’ensemble de tout ce qui est anormalement payé en procédant d’une part au retrait de tous ceux qui aujourd’hui émargent sur le fichier de la solde, mais qui ne se retrouvent pas sur ce nombre, et d’autre part, en dégraissant tous les éléments de solde qui ne correspondent pas. Par exemple, des fonctionnaires qui sont payés à des grades plus élevés qu’ils auraient pu l’être », explique Aimé Ange Wilfrid Bininga.

Combien de fonctionnaires sont concernés, quel sera le montant des économies ? Trop tôt pour le savoir, répond le ministre. Certaines sources évoquent le chiffre 20 000 fraudeurs. Lui promet en tout cas que les anomalies les plus flagrantes seront réglées dès fin avril et que l’opération d’assainissement sera bouclée d’ici trois mois.

Par RFI Publié le 30-03-2017

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here