Convention démocrate: Michelle Obama et Bernie Sanders derrière Clinton

0
Convention démocrate: Michelle Obama et Bernie Sanders derrière Clinton
Michelle Obama, le 25 juillet 2016 à la conférence démocrate de Philadelphie pour lancer la candidature d'Hillary Clinton à l'élection présidentielle. REUTERS/Jim Young

Lundi 25 juillet, la convention démocrate de Philadelphie s’est ouverte avec des délégués pro-Sanders agités. Mais la journée s’est finalement terminée par des ovations, grâce à un plateau de stars féminines exceptionnel, avec Michelle Obama en vedette américaine. Bernie Sanders a cloturé la séance, invitant les Américains à faire d’Hillary Clinton la prochaine présidente des Etats-Unis en novembre face à Donald Trump.

En ce premier jour de convention, un trio féminin de premier plan a soulevé la salle des 5 000 délégués démocrates réunis à Philadelphie pour entériner le lancement de la campagne présidentielle. A savoir la comédienne Eva Longoria, d’origine mexicaine et militantes des droits des latino-américains, mais aussi Elisabeth Warren, sénatrice du Massachussetts – la plus à gauche des élus démocrates -, et enfin la First Lady Michelle Obama, la plus populaire de toutes avec 66 % d’opinions favorables d’après la dernière enquête sondage Gallup.

Des femmes venues soutenir Hillary Clinton, une candidate qui a bien besoin de leur souffle pour remonter dans les sondages. « Dans cette élection, je suis avec elle », a lancé l’épouse de Barack Obama dans un discours qui a fait se lever la foule. Un discours axé sur l’avenir qu’elle souhaite léguer à ses enfants, Michelle Obama estimant qu’il est temps pour les femmes de briser le dernier des « plafonds de verre » : « Grâce à Hillary Clinton, mes filles et tous nos enfants tiendront pour acquis qu’une femme peut devenir présidente des Etats-Unis », a lancé la Première dame du pays.

« Elle ne tremble pas sous la pression, elle ne choisit jamais la sortie facile »

Au sujet des filles du président, Sasha et Malia, Michelle Obama a également dit ceci : « Le langage de haine qu’elles entendent à la télévision ne représente pas l’esprit de ce pays. » Une allusion à peine voilée à Donald Trump. « Nous savons que nos mots et nos actes ont de l’importance », considère Mme Obama, qui pose la question : « Qui aura le pouvoir d’influencer nos enfants pour les quatre ou huit prochaines années de leur vie ? » Sa réponse : Hillary Clinton, une femme de « courage » et de « grâce », « qui ne faiblit jamais sous la pression », et qui « n’a jamais abandonné de sa vie ».

« Quand elle n’a pas obtenu l’investiture voilà huit ans, a rappelé Mme Obama, elle ne s’est pas mise en colère, elle n’était pas dans la désillusion. Hillary n’a pas fait ses valises pour rentrer chez elle. Car en vrai serviteur de l’Etat, Hillary sait que tout cela est bien plus important que nos propres désirs ou déceptions. Elle ne tremble pas sous la pression. Elle ne choisit jamais la sortie facile. Hillary Clinton n’a jamais rien abandonné de sa vie, et je suis là aujourd’hui, car je sais que c’est le genre de présidente qu’Hillary Clinton sera. »

Le sénateur Bernie Sanders lors de la convention démocrate de Philadelphie
Le sénateur Bernie Sanders lors de la convention démocrate de Philadelphie, le 25 juillet 2016.REUTERS/Gary Cameron

« Hillary Clinton doit devenir la prochaine présidente des Etats-Unis d’Amérique »

»

 

…..Lire la suite sur rfi.fr

PARTAGER