Côte d’Ivoire: attaque terroriste à Grand-Bassam. 14 civils et 2 soldats tués. AQMI revendique l’attaque

4
Le président ivoirien Alassane Ouattara à Grand-Bassam ce dimanche 13 mars. © REUTERS/Luc Gnago
Le président ivoirien Alassane Ouattara à Grand-Bassam ce dimanche 13 mars. © REUTERS/Luc Gnago

L’attaque de Grand-Bassam dimanche en Côte d’Ivoire a coûté la vie à quatorze civils et deux soldats des forces spéciales, a déclaré le président ivoirien Alassane Ouattara. Six assaillants ont également péri dans cette station balnéaire située à une quarantaine de kilomètres à l’est d’Abidjan. Un ressortissant français au moins figure au nombre des personnes tuées.

Arrivé à Grand-Bassam en début de soirée, Alassane Ouattara a annoncé un nouveau bilan faisant état de 14 civils tués ainsi que deux militaires. Selon le président ivoirien, 19 civils et 3 militaires ont été blessés.

Selon le ministre de l’Intérieur, Ahmed Bakayoko, qui s’exprimait sur la RTI, la télévision publique ivoirienne, ce sont trois hôtels de Grand-Bassam qui ont été attaqués. Toujours selon le ministre, six assaillants ont été neutralisés et des ratissages sont en cours. Le ministère devrait publier un bilan détaillé dans les prochaines heures.

Des témoins sur place rapportent que des hommes qui portaient des cagoules ont commencé à tiré sur les clients de l’hôtel L’Etoile du Sud, un établissement fréquenté à la fois par les expatriés mais aussi par une clientèle ivoirienne. D’autres témoins disent avoir vu quatre assaillants qui parcouraient la plage en tirant des coups de feu. Un témoin rencontré par RFI sur place affirme avoir vu un assaillant achever une victime à bout portant.

Aqmi revendique l’attentat

Un ressortissant français au moins figure au nombre des victimes, a-t-on appris auprès du ministère français des Affaires étrangères. François Hollande a confirmé par la suite dans un communiqué qu’« au moins un Français » avait été tué par des assaillants armés. « La France apporte son soutien logistique et de renseignement à la Côte d’Ivoire pour retrouver les agresseurs. Elle poursuivra et intensifiera sa coopération avec ses partenaires dans la lutte contre le terrorisme », déclare le chef de l’Etat.

L’identité des assaillants, décrits comme « puissamment armés » par un témoin cité par l’AFP, reste inconnue à cette heure. Néanmoins, Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué l’attaque dans un communiqué diffusé en début de soirée.

« Dans un message posté sur l’un de ses comptes Telegram le 13 mars 2016, (Aqmi) a rapporté que trois ‘héros’ de son groupe avaient pu prendre d’assaut la station balnéaire », indique SITE, qui surveille les communications sur internet entre groupes armés islamistes. Les autorités ivoiriennes ont toutefois déclaré avoir tué six assaillants.

« Ça tirait, ça tirait, très fort »

RFI a recueilli le témoignage d’Eugène Kakou, un journaliste ivoirien et ancien président du conseil national de la presse,.présent sur place au moment de l’attaque : « On était au bord de l’eau quand il y a eu des coups de feu. Des gens ont dit au départ ce sont des pétards, des gens fêtent un anniversaire. Mais moi ayant fait l’armée, je sais ce que c’est. J’ai entendu les coups de feu, il devait être 12h45 ou 13h… Tout le monde a commencé à se sauver, moi je suis allé me planquer d’abord dans les toilettes, et puis ça tirait, ça tirait, très fort, ça ne devait pas être des mitraillettes, peut-être des pistolets, une vingtaine ou une trentaine de coups de feu. Quand je suis ressorti, une fille est arrivée elle était couverte de sang, elle disait ‘ils ont tué mon fiancé’ ».

D’après le spécialiste du jihad Lemine Ould Salem contacté par RFI, cette attaque « n’est pas vraiment une surprise. cela faisait déjà un certain temps que les groupes jihadistes cherchaient à exporter leurs actions vers les grandes villes de la sous-région pour montrer qu’il n’ont pas été anéantis par les opérations françaises et qu’ils conservent une capacité d’action ». Selon ce spécialiste, Grand-Bassam a été choisi parce que la Côte d’Ivoire est la vitrine de la France dans la région.

Lire la suite sur rfi.fr

Soldats ivoiriens devant l'hôtel L'Etoile du Sud, à Grand-Bassam, pris pour cible par des assaillants lourdement armés ce dimanche 13 mars 2016. © REUTERS/Luc Gnago
Soldats ivoiriens devant l’hôtel L’Etoile du Sud, à Grand-Bassam, pris pour cible par des assaillants lourdement armés ce dimanche 13 mars 2016. © REUTERS/Luc Gnago
PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. eh bien pour retrouver cet article sur maliweb ce matin ,il fallait vraiment bien chercher !!!! Maliweb a donné plus d’importance aux voleurs de mobylettes arretés qu’à ce lache attentat en Cote d’Ivoire . Si je ne me trompe pas ,maintenant seul le Sénégal n’a pas encore été touché . Je repondrai au commentaire de SOW qu’il dit n’importe quelle connerie et que la France serait à la base de tous ces attentats !! difficile de faire plus minable comme réflexion .Tuas du oublier que la France est elle aussi touchée par des attentats !!! Ce sont vos copains islamistes qui faute d’instaler un califat en Syrie et en Irak ,ont trouvé que c’était beaucoup plus facile en Afrique sub saharienne ,avec des peureux qui n’osent pas se défendre ,contrairement au Moyen Orient ou meme les femmes kurdes ont pris les armes !! les votres ne pensent qu’à faire des gosses qu’elles ne peuvent pas nourrir !

  2. Nous disons et rappelons la prudence doit être de mise dans ce soit disant attaque des « Voyous de Fameux Terroristes Faux Djihadistes d’Aqmi » a Grand Bassam en Côte d’Ivoire

    Nous disons et rappelons la nuit du Vendredi il y eu 1grande cérémonie réunissant des personnalités venues d’1peu partout Et tout le monde savait que le Dimanche beaucoup d’entre eux n’allaient pas quitter la Côte d’Ivoire sans faire 1tour dans les « fameux maquis » autour de Bassam même les bandits de grands chemins ivoiriens en étaient persuadés

    Nous disons et rappelons les armes de « poing tels les pistolets » utilisées sont l’apanage des bandits qui agressent pour dépouiller les individus de leurs biens Par ailleurs aucun d’entre eux n’a prononcé le « Fameux AL AKBAR Accusateur de l’Islam»

    Nous disons et rappelons sinon tout le monde sait avec 1brin d’honnêteté même les tarés idiots de naissance et ceux qui refusent de connaitre la vérité d’1chose d’1situation pour raisons primaires primitives égoïstes partisanes que les attaques des « Voyous de Fameux Terroristes Faux Djihadistes d’Aqmi » se font toujours avec des « armes automatiques de guerre tels les AK47» tout en prononçant le « Fameux AL AKBAR Accusateur de l’Islam »

    Nous disons et rappelons tout le monde sait avec 1brin d’honnêteté même les tarés idiots de naissance et ceux qui refusent de connaitre la vérité d’1chose d’1situation pour raisons primaires primitives égoïstes partisanes le fait que les « Voyous de Fameux Terroristes Faux Djihadistes d’Aqmi » aient revendiqué l’attaque n’implique pas qu’ils en sont réellement les auteurs Leurs maitres et commanditaires peuvent leur « donner ordre de revendiquer l’attaque » uniquement et uniquement pour « 1conditionnement de frayeur » comme ils l’ont fait au Mali aux fins d’intervenir en Côte d’Ivoire dans le but de le « recoloniser »

    Nous disons et rappelons nous sommes dans 1compétition économico-politico-militaire religieuse où tous les coups sont permis sans aucun d’âme et où il n’y a pas de place pour les idiots les tarés les faibles les sybarites les cupides les laxistes les naïfs les complexés les sentimentaux les pleurnichards

  3. Il faut se poser la question qu’est ce qui se passe dans le monde et a qui est ce que ces massacres arrangent. C’est une maniere pour la france de revenir en force dans les anciens pays opprimes qui l’echappaient a cause de la Chines. Les Africains doivent se poser la question pourquoi il y’a des histoires de la sorte qui frappent leurs pays et surtout des pays qui sont riche en ressources naturelles. Ce qui est sure c’est ce que ces crimes sont commanditees quelque part dans le monde et comme les precedents. Pourquoi a chaque fois quand il y a une histoire inventee par les imperialistes elle se propage rapidement dans des pays cibles surtout en Afrique ou au Moyen-Orient. Ce n’est pas par hazard que la CI est attaquee. Il faut se dire qu’ il y a d’autre pays opprimes par la france qui vont suivre et que dieu garde ces pays. C’est une maniere pour la france de deployer son armee dans ces pays et les mettre sous sa domination et ces pays seront obliges de prendre la france comme son premier partenaire. Ces tueries en Afrique sont motivees par des interests imperialistes qui sont en difficulte dans un monde qui est entrain de changer. Les Africains/Africaines doivent se donner la main et croire qu’aimer leur pays l’Afrique en general est la seule chose qui leur reste pour dejouer le complot de dependence des imperialites alors que ces eux qui dependent de l’Afrique.

  4. Donc, meme le Mali ne suffit plus a ces chiens enrages, il faut qu'ils descendent jusqu'en Cote d'Ivoire pour commettre leurs forfaits? Quand un chien est suspecte de rage, les forces de l'ordre devraient tirer d'abord et commenser a se poser des questions et se justifier apres! C'est simple, ces gens la ne s'habillent pas de la meme maniere que nous!

Comments are closed.