Côte d’Ivoire : une attaque sur la plage de Grand Bassam fait au moins 12 morts

4
Les forces de sécurité en direction de Grand Bassam à Abidjan, le 13 mars 2016. © REUTERS/Joe Penney
Les forces de sécurité en direction de Grand Bassam à Abidjan, le 13 mars 2016. © REUTERS/Joe Penney

Des assaillants lourdement armés ont attaqué, dimanche 13 mars à la mi-journée, au moins deux hôtels de la station balnéaire ivoirienne de Grand-Bassam, située à une quarantaine de kilomètres à l’est d’Abidjan, et très fréquentée le dimanche par les Ivoiriens et les touristes occidentaux.

Un responsable militaire sur place, interrogé par Alexis Adélé, contributeur du Monde Afrique, affirme que l’attaque a fait douze morts. « Les assaillants étaient jeunes, a-t-il déclaré, préférant garder l’anonymat,et exigeaient que leurs victimes crient Allah Akbar avant de les abattre. Un djihadiste a été tué, deux autres sont toujours en fuite ». Un premier bilan, publié sur le compte Facebook du gouvernement ivoirien puis retiré, a fait état d’au moins 11 victimes, dont un enfant de moins de cinq ans. Au moins un expatrié ferait également partie des victimes.

L’hôpital général de Grand Bassam a pour l’instant reçu deux morts et dix-sept blessés, dont deux ont été évacués en direction d’Abidjan.

Grenades et chargeurs de kalachnikovs

Les assaillants ont abandonné une partie de leur équipement, dont la photo circule sur Twitter : trois grenades et des chargeurs de kalachnikov.

Un témoin cité par RFI affirme que les coups de feu venaient de la plage, à proximité des nombreux hôtels du secteur. Selon le site Connexion ivoirienne, les tirs ont débuté à l’hôtel Koral Beach pour continuer dans les établissements environnants. « Ça tire sur tout le monde sans tri. Ils avancent d’hôtel en hôtel », a indiqué un témoin au site internet.

Des vidéos circulent sur Facebook, montrant des touristes fuyant les tirs, dans un des hôtels de Grand Bassam, l’Etoile du Sud. Contacté par téléphone par Le Monde, le personnel de l’établissement confirme que l’attaque provenait de la plage, et précise que les tirs se sont arrêtés après quelques minutes. D’autres images, sur Facebook et Twitter, montrent plusieurs corps ensanglantés sur la plage.

La police a investi massivement le secteur. Des véhicules militaires, transportant des mitrailleuses lourdes, et des chasseurs traditionnels dozo armés sont arrivés sur les lieux de la fusillade. Le responsable militaire interrogé par Le Monde Afrique a regretté le manque d’un appui aérien pour ces opérations. Le pont, qui relie la partie historique de la ville à la lagune sur laquelle se situent la plupart des hôtels, a été coupé à la circulation.

Ville historique et ancienne capitale de la Côte d’Ivoire sur la côte du Golfe de Guinée, Grand-Bassam abrite plusieurs hôtels très fréquentés. La ville est également inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco.

———————–

Côte d’Ivoire: Fusillade dans une station balnéaire fréquentée par des Occidentaux

Une attaque au bilan toujours inconnu. Des assaillants lourdement armés ont attaqué ce dimanche après-midi un hôtel de la station balnéaire ivoirienne de Grand-Bassam, ont déclaré des témoins à l’AFP. Cette station, fréquentée par les Occidentaux, est située à une quarantaine de kilomètres à l’est de la capitale Abidjan. Les motifs de l’attaque sont encore inconnus.

Ces assaillants « puissamment armés et portant des cagoules ont tiré sur les occupants de L’Etoile du sud, un grand hôtel pris d’assaut par les expatriés en cette période de canicule, » a expliqué un témoin joint par l’AFP.

Victimes de l’attaque

Cette attaque a fait des victimes, a affirmé à l’AFP un autre témoin, sans pouvoir préciser leur nombre ni l’identité des auteurs des coups de feu.

« Nous avons été surpris par les tirs et nous sommes maintenant cloîtrés chez nous », a-t-il dit.

Ville historique et ancienne capitale de la Côte d’Ivoire sur la côte du Golfe de Guinée, Grand-Bassam abrite plusieurs hôtels fréquentés par une clientèle d’expatriés.

Hôtels et clientèle d’expatriés

Plusieurs centaines de gens attendaient à l’entrée du quartier France, qui marque l’entrée de la vieille ville, séparée de la partie moderne par un pont. Une dizaine d’ambulances étaient également stationnées. Un journaliste de l’AFP a vu une dizaine de personnes, dont une Occidentale blessée, évacués dans un camion militaire.

Des véhicules militaires, transportant des mitrailleuses lourdes, et des chasseurs traditionnels armés se dirigeaient également vers le lieu de la fusillade.

A suivre…

20 Minutes avec AFP – Publié le 13.03.2016 à 16:52

——————-

RFI – Côte d’Ivoire: des tirs fournis auraient été entendus à Grand Bassam, à une quarantaine de kilomètres d’Abidjan

En Côte d’Ivoire, des tirs fournis entendus dans la localité touristique de Grand Bassam à une quarantaine de kilomètres d’Abidjan à la mi-journée du dimanche 13 mars.

Un témoin évoque des coups de feu d’armes à poing venant de la plage à proximité des nombreux hôtels du secteur. Il y aurait des blessés. Aucun bilan n’est disponible pour le moment.

Lire la suite sur RFI.fr

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Aqmi est en Mauritanie les français le savent ainsi que les américains
    Il a même été révélé la liaison entre le président de la Mauritanie et Aqmi
    Pourquoi ne pas secouer le cocotier ?

  2. LES criminels et des terroristes n’ont pas de frontière, nos forces armées et des sécurités d’AFRIQUE de l’oust doivent travailler main à main sans limitation de frontière pour nettoyer nos pays de cette barbarie 😀 😀 😀 😀

  3. COCO …….PAS DEDANS !
    HEY ! Les PINTADES ont été prises en compte par MALIWEB !
    …..COCO félicite MALIWEB !
    :pintade: :pintade: :pintade: :pintade: :pintade: :pintade: :pintade: :pintade: :pintade:
    Ce gros con de MUGABE devrait etre content d’etre pris en compte avec son regroupement !!!!!!!!! :pintade: :pintade: :pintade: :pintade: :pintade: :pintade: :pintade: :pintade:

    😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    • Et ADAM THIAM …….DOIT SE MARRER !
      😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

Comments are closed.