CPI: patron de l’UA, Idriss Déby dénonce un «deux poids deux mesures»

2
CPI: patron de l’UA, Idriss Déby dénonce un «deux poids deux mesures»
Le président tchadien Idriss Déby vient de prendre la président de l'UA, le 31 janvier 2015. © REUTERS/Tiksa Negeri

Le Tchad a pris la présidence tournante de l’Union africaine ce week-end. Idriss Déby succède au Zimbabwéen Robert Mugabe à la tête de l’organisation panafricaine. Lors de sa conférence de presse finale, à l’issue du sommet de l’UA, le président tchadien est revenu sur la position de l’Union africaine vis-à-vis de la Cour pénale internationale, où se poursuit ce lundi 1er février le procès de l’ancien président ivoirien, Laurent Gbabgo. L’UA accuse la CPI ne s’en prendre qu’aux Africains.

C’est le constat que nous avons fait. La CPI s’acharne beaucoup plus sur l’Afrique, sur les chefs d’Etat africains, même des chefs d’Etat en exercice, des hommes aussi politiques, alors qu’ailleurs dans le monde beaucoup de choses se passent, beaucoup de violations des droits de l’homme flagrantes – je dis bien flagrantes-, mais personne n’est inquiété.
Idriss Déby
01-02-2016 – Par Christophe Boisbouvier
SOURCErfi.fr
PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Comment le malien qui crie chaque jour de l.injustice et qui est victime de l injuste peut il acclamer la Cpi quand au node de fonctionnement actuel.?
    Comment le conseil de sécurité peux t il être l ordonnateur des poursuites alors que les états unis ne sont pas signataires du traité de Rome ? Pourquoi ne pas donner à l assemblée générale des nations unies cette prérogative ?
    Et permettre à tous les dirigeants ou responsables de pouvoir être entendu par La CPI quelque soit sa nationalité.
    La CPI marche sur une base d injustice,il faudrait que les chefs d état africain prennent leur responsabilité.
    Soit tout le monde peux être poursuivi ou l Afrique quitte cette cour sélective qui n à rien d international

  2. Si nos dictateurs sont contre la CPI, c'est que celle-ci fait du travail qui ne leur plait pas ou qui les effraie. C'est, donc, bon pour les africains!!!

Comments are closed.