Crise burkinabè: le point sur les décisions prises par la Cédéao

5
Crise burkinabè: le point sur les décisions prises par la Cédéao
Photo officielle des chefs d’Etat de la Cédéao à Abuja, le 22 septembre 2015: John Mahama (Ghana), Mahamadou Issoufou (Niger), Boni Yayi (Bénin), Muhammadu Buahri (Nigeria), Macky Sall (Sénégal), Faure Gnassingbé (Togo), Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire).
REUTERS/Afolabi Sotunde

Les chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest ont discuté ce mardi du projet d’accord sur une sortie de crise au Burkina Faso. La Cédéao tient notamment à réinstaller le président de la transition, Michel Kafando, dans ses fonctions. Des équipes d’observation militaires et humanitaires devraient aussi être dépêchées dans le pays. L’organisation sous-régionale exige par ailleurs le dépôt des armes du Régiment de sécurité présidentielle (RSP).

De notre envoyée spéciale à Abuja,  Bineta Diagne

« Nous sommes sur le chemin de la paix, nous sommes sur la bonne voie. » C’est sur ces mots optimistes que le président sénégalais de la Cédéao, Macky Sall, a conclu le sommet d’Abuja. Ce sommet ne devait durer que quelques heures. Il s’est pourtant prolongé toute la journée, dans un centre hautement sécurisé, près de l’aéroport d’Abuja, au Nigeria.

Après sept heures de discussions à huis clos, les dirigeants ouest-africains estiment avoir pris des décisions sages pour gérer la crise à Ouagadougou. « Nous sommes résolus à accompagner le Burkina Faso et son peuple, dans la quête d’une issue pacifique à la crise. Cela implique un dialogue politique inclusif pour parvenir à des solutions consensuelles autour des points de l’accord de sortie de crise, proposé par la médiation », assure Macky Sall.

Concrètement, les chefs d’Etat et de gouvernement du bloc régional ouest-africain ont décidé d’envoyer sur place une délégation de chefs d’Etat pour rétablir Michel Kafando dans ses fonctions de président de la transition. Un principe accepté par le chef des putschistes Gilbert Diendéré. La Cédéao va également envoyer des observateurs militaires et humanitaires pour faciliter le dialogue. Mais surtout, elle demande au RST de déposer les armes, tout en exigeant que les forces loyalistes évitent d’intervenir.

Amnistie des putschistes ?

.……Lire la suite sur rfi.fr

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. OUI !! MAIS LA GRANDE ET LA BONNE NOUVELLE , DANS LE CONTEXTE DE LA CRISE DU FASO, EST QUE CE FASO SOIT DEVENU LE “FASO” DE TOUS LES HABITANTS DE L’ESPACE DIT ” CEDEAO”.
    POUR LA PREMIERE FOIS DEPUIS LES INDÉPENDANCES, LES PEUPLES DE L’ AFRIQUE OCCIDENTALE ON CERNÉ, ET CELA EN TEMPS RÉEL, L’ ARNAQUE FONCTIONNELLE QUI EN SOIT N’ EST QUE L’ ULTIME BUT DE LA CRÉATION DE CE MACHIN (CEDEAO)REGROUPANT LES MAFFIEUX LARBINS DE L’ÉTAT PROFOND FRANCAIS .

    LA CRISE DU FASO A FAIT OUVRIR LA BRECHE LA PLUS LARGE DANS LE SYTEME FRANCAFRICAIN, ET LA CEDEAO A SIGNÉ SON ARRET DE MORT, AVEC LA MAGOUILLE ORCHESTRÉE PAR YAYI BONI (YAO LE BON) ET MACKY SALL( MICHEL LE SAL) CONTRE LES INTERETS ET LES ASPIRATIONS LÉGITIMES DES PEUPLES.

    SI DEVANT LA CRISE IVOIRIENNE ET MALIENNE L’ ORGANISME MAFFIEUX DE LA FRANCAFRIQUE A PU UTILISER UEMEOA(SA SOEUR JUMELLE) POUR MANIPULER LES POPULATIONS, ET PIETINER LEURS ASPIRATIONS LÉGITIMES DANS LA BOUE, CETTE FOIS -CI ELLE S’ EST FAIT PRENDRE LA MAIN DANS LE SAC PAR LES MASSES POPULAIRES DE LA SOUS-RÉGION. LE FAIT VA ETRE SUJET D’ANALYSES POUSSÉES DANS LES BUREAUX DE L’ ÉTAT PROFOND Á PARIS.

    DE TOUTE FACON LE ” COUNTDOWN ” A COMMENCÉ POUR LA CEDEAO ET L’ UEMOA, CES DEUX MACHINES DE GUERRE ASYMÉTRIQUE CONTRE LES PEUPLES DE LA SOUS-RÉGION.

    L’ ÉTAT PROFOND FRANCAIS ENTAME SON AGONIE.
    LA COUVERTURE MÉDIATIQUE DE L’ ÉVENEMENT FUT MINCE, TRES MINCE ET TRES ÉTROITE. CONTRAIREMENT AUX APPARENCES L’ ÉTAT PROFOND FRANCAIS A TIRÉ INGÉNIEUSEMENT LES FICELLES, ET CELA Á TOUTE OCCASION, DANS LE SENS DU SABOTAGE DE LA TRANSITION POLITIQUE AU FASO.

    QUE LA JEUNESSE DES PAYS DE LA SOUS-RÉGION SE DÉSOLIDARISE DES INSTITUTIONS FRANCAFRCAINES SANS PERSPECTIVES RÉELLES, ET ÉPARGNE LEURS PAYS DES GUERRES FRATICIDES.

    QUE LES PEUPLES S’ ATTENDENT Á LA CRÉATION D’ ALTERNATIVES Á CES OUTILS QUI SE SONT PROUVÉS INCAPABLES DE S’AFRANCHIR DU CAP COLONIAL.

    Le FCFA utilisé en Afrique aujourd’hui, a été inspiré du système appliqué par les Allemands aux Français. LÁ IL NE S’AGIT PAS DU DESIGN DU BILLET DE BANQUE, MAIS BIEN DE LA POLITIQUE MONÉTAIRE QUE LE BILLET MATÉRIALISE: LA SOUMISSION ET L ‘ESCLAVAGE ÉCONOMIQUE QUI ENGENDRENT LA DESTRUCTION BIOLOGIQUE.

    LA BRECHE EST OUVERTE, MERCI AU PAYS DES HOMMES INTEGRES, ET Á SON CHEF BURKINA, LE PERE DU FASO DE TOUS LES OUEST-AFRICAINS INTEGRES, L’ ÉTERNEL
    T. SANKARA.

    QUE LES INTELLECTUELS DE LA SOUS-RÉGION SE SAISISSENT DE LEUR RESPONSABILITÉ DEVANT L’HISTOIRE, QU’ILS SOYENT GRANDS AUX YEUX DE LEURS PEUPLES RESPECTIFS.

    LE BURKINA FASO A OUVERT LA VOIE, DE L’ INDÉPENDANCE- LA VRAIE- , POUR NOUS TOUS. LE FASO, NOTRE FASO A FAIT CE SACRIFICE, PAR SON COURAGE.

    PARMI LES FONCTIONNAIRES MAFFIEUX DE LA CEDEAO ET DE L’ UEMOA VOUS NE TROUVEREZ AUCUN ÉLU, PAS UN !!
    ESSAYONS DE DIRIGER LA FRANCE, AUSSI OUVERTEMENT ET VULAIREMENT, PAR DES INSTITUTIONS EXTRANATIONALES POUR VOIR CE QUE FERONT LES FRANCAIS!!!

    UNE NOUVELLE ERE COMMENCA AVEC LA CRISE DU FASO, LA FRANCAFRIQUE S’EST DONNÉE DIX BALLES DANS LA TETE. ELLE EST “CADAVRÉE” EST SES FIDELES VEULENT NOUS FAIRE CROIRE LE CONTRAIRE AVEC DES BLUFFS ET D’AUTERS COMÉDIES.

    QUE LES PEUPLES DONNENT LE DERNIER COUP DE GRACE
    AU SYSTEME CEDEAO-UEMOA !!

  2. Ces chefs politi-chiens d’etat ne comprendront jamais et ne tireront jamais, jamais et jamais de leçons a ces crises qui Nous touchent. Helas.
    Bous verrons bien un autre conard de president va vouloir rester après 2 mandats ou même refusera le verdict des urnes. J’espère cas même que ces requins, crocodiles, coyotes, rapaces, loups et vampires de la cedeao commencent a comprendre. 👿 👿 👿 .

    Pauvres Nous.

  3. Les organisations continentales et sous-regionales sont entrain de servir les interets des pays etrangers au lieu des Etats et des peuples d’Afrique.

  4. Une Organisation qui a quarante ans, mais ne fait rien de bon, car elle ne fait que rallonger l’agonie des peuple d’Afrique occidentale. Il faut trancher les problèmes quand ils sont posés sinon, le jour où les choses se tassent en cargaison, les solutions seraient compliquées et complexes, et se serait le KO pour ces pays africains. Qu’Allah protège le Burkina Faso.

    • Le Mali comme tous ceux qui ne sont pas intéressés peuvent toujours la quitter. Personne n’est obligée d’être membre de la cedeao ni d’une autre organisation. Soyez mâtures et assumez vos choix!

Comments are closed.