Décès de Valère Somé hier à Paris : Un proche de Sankara s’en est allé

1

Valère D. Somé, un des proches du président Thomas Sankara, est mort hier à Paris des suites d’une maladie. Le politicien-écrivain s’en est allé laissant derrière lui un peuple burkinabé en larmes.  

Socio-anthropologue, l’homme est plutôt réputé pour être un politologue tellement a influencé la vie politique nationale. En effet, Valère Dieudonné Somé a été un des théoriciens de la Révolution démocratique et populaire (RDP) enclenchée à partir du 4 août 1983. Sous la Révolution qui porta le capitaine Thomas Sankara à la présidence du Faso, Valère Somé fut ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, de septembre 1986 à septembre 1987. Après les événements tragiques du 15 octobre 1987, avec notamment l’assassinat de son grand ami Thomas Sankara, il fut arrêté et torturé. Même après sa libération, Valère Somé qui ne se sentait toujours pas en sécurité, alla rester en exil, de 1988 à 1994, dans un premier temps au Congo Brazzaville, puis en France.

Après avoir participé activement à l’animation de la scène politique nationale durant tout ce temps, Valère s’est finalement retranché, préférant se mettre hors des partis politiques, ce depuis 2002, pour mener désormais un combat solitaire. Il ne s’est jamais prononcé en dehors des questions nationales  « Je m’exprime, je donne mon point de vue, quand j’estime que c’est nécessaire ».

Né le 17 Octobre 1950, au Burkina Faso, Valère a été un ancien dirigeant de la F.E.A.N.F ; ancien membre du Bureau Politique du C.N.R et ministre de l’Enseignement Supérieure et la recherche Scientifique dans le gouvernement de Thomas Sankara. Principal leader de l’U.L.C.(R) devenue, depuis le 25 mars 1990, le Parti de la Démocratie Sociale (P.D.S),  Valère est l’auteur du livre  de : « Thomas Sankara- L’espoir assassiné », « Les nuits froides de décembre, l’exil ou…la mort », son dernier livre paru en 2015.

Nous y reviendrons

A.S.

PARTAGER

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here