Déclaration de la haute représentante, Mme Federica Mogherini, au nom de l’Union européenne, à l’occasion de la Journée des droits de l’homme du 10 décembre 2016

1

Le 10 décembre, l’Union européenne et ses États membres célèbrent la Journée des droits de l’homme. Alors que les inégalités et les violations des droits de l’homme posent un nombre croissant de défis à travers le monde et que des conflits se poursuivent dans des pays tels que la Syrie, il est d’autant plus important que nous redoublions d’efforts pour défendre les droits de tous. C’est la raison pour laquelle cette année, nous nous joignons aux Nations unies pour appeler chacun à défendre les droits de quelqu’un.

Chacun d’entre nous porte individuellement la responsabilité de défendre ces droits. Nous pouvons nous inspirer de défenseurs des droits de l’homme qui, dans de nombreux pays, font courageusement face à des pressions et des menaces croissantes. L’Union européenne est déterminée à les protéger et à favoriser la création d’un espace pour la société civile. À tous les niveaux, les fonctionnaires de l’UE s’acquittent de cette tâche en rencontrant des défenseurs des droits de l’homme, en suivant leurs procès, en leur rendant visite sur leur lieu de détention et en évoquant leur cas auprès des autorités. En 2016, par l’intermédiaire du fonds d’urgence de l’IEDDH, l’UE a également apporté un soutien financier à plus de 250 défenseurs des droits de l’homme et à leur famille, en danger du fait de leur travail quotidien.

Bien que les actions individuelles soient essentielles, l’Union européenne dans son ensemble continuera de jouer un rôle de premier plan dans la promotion d’un ordre mondial fondé sur des règles, où le respect des droits de l’homme occupe une place centrale. Le représentant spécial de l’UE pour les droits de l’homme, M. Stavros Lambrinidis, s’emploie activement à accroître la visibilité de la politique de l’UE en matière de droits de l’homme dans le monde entier. Dans le même temps, les délégations de l’UE œuvrent sans relâche à la défense des droits de l’homme dans leur pays d’accueil. L’UE continue de plaider avec force la cause des droits de l’homme dans les enceintes multilatérales et apporte son plein soutien au système des droits de l’homme des Nations unies, qui occupe une place fondamentale dans la protection des droits de l’homme universels et dans la surveillance du respect des dispositions en la matière.

Au cours de l’année à venir, l’UE continuera d’assurer le suivi de la nouvelle stratégie globale pour la politique étrangère et de sécurité de l’UE lancée en juin 2016, dans laquelle nous nous sommes engagés à promouvoir le respect des droits de l’homme, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’UE. Cela suppose notamment de garantir aux migrants et aux réfugiés le plus haut niveau de protection des droits de l’homme dans toutes les mesures prises par l’UE en matière de migrations et de développement. Nous évaluerons également les progrès réalisés dans le cadre de notre ambitieux plan d’action en faveur des droits de l’homme et de la démocratie pour la période 2015-2019. De même, nous réaffirmerons notre détermination à lutter contre la torture et les mauvais traitements, et à protéger les droits de l’enfant en révisant les lignes directrices de l’UE et en renforçant encore l’impact de nos politiques sur ces questions.

Aujourd’hui et chaque jour de l’année, l’UE défendra les droits de l’homme dans le monde entier et accordera son plein soutien à toute personne qui fait de même.

Conseil de l’UE

 

PARTAGER

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here