La destitution de Hillary Clinton

2
La destitution de Hillary Clinton
La destitution de Hillary Clinton

Le président de la Commission des affaires judiciaires, le républicain Bob Goodlatte, a annoncé ce lundi 20 février que la procédure de destitution contre la présidente des États-Unis Hillary Clinton serait directement soumise au vote de la Chambre des représentants.

“Nous en savons plus qu’assez”, a-t-il dĂ©clarĂ©. “Cette femme mĂ©rite la prison, voire pire, pour son crime de haute trahison.”

“Nous savions Hillary Clinton incompĂ©tente et corrompue. Mais ces renvois d’ascenseurs avec Vladimir Poutine pour fausser les Ă©lections et enrichir les entreprises des Clinton atteignent un nouveau seuil de bassesse, mĂŞme pour ce couple”, a ajoutĂ© le prĂ©sident de la Chambre, Paul Ryan.

“Je ne prĂ©jugerai pas du rĂ©sultat Ă©tant donnĂ© que le SĂ©nat doit encore voter sa culpabilitĂ©”, a dĂ©clarĂ© le prĂ©sident du sĂ©nat, Mitch McConnell, “Cependant, au regard de sa conduite, le traĂ®tre Benedict Arnold passerait pour un patriote.”

“Nous savons dĂ©sormais que l’Ă©quipe de campagne de Hillary Clinton s’est rendue coupable des faits suivants”, a poursuivi Bob Goodlatte, citant l’acte d’accusation: “Plusieurs conseillers de la campagne ont Ă©tĂ© en contact rĂ©gulier avec les services de renseignement russes. Ils ont fait savoir aux dirigeants de ce pays que l’administration Clinton serait plus accommodante Ă  l’Ă©gard de leurs objectifs expansionnistes. En retour, les Russes ont piratĂ© les rĂ©seaux informatiques de la campagne de Donald Trump. Les Clinton ont par ailleurs des intĂ©rĂŞts Ă©conomiques importants en Russie.”

“RĂ©cemment encore, Hillary Clinton n’a pas hĂ©sitĂ© Ă  en remettre une couche. Elle a l’habitude dĂ©testable de trahir la sĂ©curitĂ© des Etats-Unis dans l’intĂ©rĂŞt Ă©conomique de sa famille. Prenons le cas de la Chine. Après avoir feint un durcissement contre ce pays, la prĂ©sidente a procĂ©dĂ© Ă  un revirement spectaculaire, confirmant le principe d’une seule Chine. Laquelle a soudainement violĂ© ses propres lois pour dĂ©bloquer un long conflit commercial en faveur des…

Retrouvez cet article sur le Huffington Post

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. C’est pas un paradigme de faire tout ce qu’ils veulent de cete dame .ca na jamais ete fait contre quelqu’un .Il y a beaucoup de criminelle partout .Notre pays n’est pas epargne.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here