Diplomatie africaine : Le Malawi ne reconnait plus la rasd

0

Nouveau coup dur pour la fantomatique¬†¬†r√©publique arabe sahraouie d√©mocratique, rasd. Le 5 mai dernier, le Malawi a d√©cid√© de lui retirer toute reconnaissance. Une reconnaissance qui n’aura dur√© que trois petites ann√©es. D√©sormais, la position officielle du pays sera une neutralit√© sans faille vis- √† – vis du conflit artificiellement cr√©e autour du Sahara marocain. L’annonce de cette d√©cision historique a √©t√© faite par le Ministre des Affaires Etrang√®res Malawite, M. Fran√ßais Karaila.

Dans la m√™me veine, le Malawi a r√©it√©r√© toute sa disponibilit√© √† apporter son soutien ind√©fectible aux efforts d√©ploy√©s par les Nations Unies, par le biais du Secr√©taire G√©n√©ral et du Conseil de S√©curit√©, pour parvenir √† une solution politique durable. “Notre pays veut contribuer positivement au processus men√© par les Nations Unies en maintenant une position neutre sans porter de jugement pr√©matur√© sur cette question “, affirm√© le Ministre devant la presse. Avant de terminer, il a formul√© le vŇďu que cette ” position de neutralit√© et de soutien au processus onusien envoie un signal fort √† toutes les parties concern√©es eu faveur d’une solution √† ce conflit r√©gional de longue date. ”

Rappelons que le Malawi est le 35√®me pays africain √† retirer sa reconnaissance √† la chim√©rique rasd. La soi-disant r√©publique a longtemps empoisonn√© les bonnes relations de coop√©ration¬†¬†en Afrique, particuli√®rement au Maghreb. Mais aujourd’hui, force est de constater que beaucoup de pays commencent √† prendre conscience de la r√©alit√© du diff√©rend. C’est pourquoi ils n’h√©sitent plus √† tourner le dos √† la rasd. Le Malawi est bien s√Ľr le dernier en date. Commentaire du Ministre marocain des Affaires Etrang√®res et de la Coop√©ration¬†Internationale, M. Nasser Bourita : ” Le retrait par le Malawi de sa reconnaissance de la rasd constitue une concr√©tisation d’une vision royale tourn√©e vers l’Afrique. ” De Dakar √† Abuja, en passant par Conakry, Bamako sous la clairvoyance de SM le Roi Mohammed VI, le Maroc avait convaincu l‚Äôopinion publique sur les bien fond√©s de la coop√©ration Sud-Sud. Une coop√©ration faite de franchise, de respect r√©ciproque, mais aussi et surtout ‚Äė‚Äôgagnant-gagnant‚Äô‚Äô d‚Äôapr√®s les observateurs. Point de surprise alors que les Etats rouvrent bien leurs yeux. Le Malawi vient de franchir un cap. A qui le tour ?

B. KON√Č

 

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here