Donald Trump remporte la primaire républicaine dans le Nevada

2
Donald Trump, Nevada
LAS VEGAS, NV - FEBRUARY 22: Republican presidential candidate Donald Trump speaks at a rally at the South Point Hotel & Casino on February 22, 2016 in Las Vegas, Nevada. Trump is campaigning in Nevada for the Republican presidential nomination ahead of the state's Feb. 23 Republican caucuses. Ethan Miller/Getty Images/AFP

INTERNATIONAL – Les candidats républicains à la Maison Blanche se sont affrontés dans le Nevada mardi 24 février, dernier test avant le “super Tuesday” des primaires, dans une semaine, quand 12 États voteront le même jour.

Mardi se tenait le quatrième scrutin de la course à l’investiture républicaine après l’Iowa, le New Hampshire et la Caroline du Sud, mais le premier dans l’ouest du pays. Le Nevada est considéré comme un Etat-clé en raison de son étiquette politique indécise, sachant que son gouvernement est dominé par les républicains mais qu’il y a plus d’électeurs démocrates, mais aussi sa forte population hispanophone.

Comme les sondages le prédisaient, c’est Donald Trump qui a remporté cette élection, ont annoncé les télévisions américaines à la clôture du scrutin. Le magnat de l’immobilier, malgré ses propos hostiles aux immigrés, notamment mexicains, qu’il a tenus tout au long de la campagne, a su convaincre 42% des sympathisants républicains, suivi par Ted Cruz à 23% et au coude à coude avec Marco Rubio, à 22%.

Report des voix de Jeb Bush

Plusieurs des candidats avaient fait campagne tout le weekend et avaient continué mardi, avec des meetings ou des séances de questions-réponse, ou cherchant à convaincre poignée de main après poignée de main de potentiels électeurs.

Marco Rubio, et Ted Cruz, tous deux Cubano-Américains, espéraient bien tirer profit du forfait de Jeb Bush, dernier en date à avoir jeté l’éponge à la suite de ses piètres résultats à la primaire de Caroline du Sud.

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Au moins les usa elisent des leaders qui vont de procedure en procedure et qui ont un progremme de societe fiable .
    Le mali doit arriver a elire quelqu’un hors dela scene politique pour un changement veritable .On a pas besoin d’etre trop malin pour le faire il suffit de regarder .
    il n’est pas tard on a ratter le premier tour qt att partait et qu’il fllait du nveau .Le mali c’etait trompe.
    on peut tout changer en 2018
    des leaders comme CMD,YEH SAMAKE ,PEUVENT NOUS AMENER A LA TERRE PROMISSE.

  2. Comment un pays qui par ses inventions technologiques époustouflantes mène le monde… peut prendre le risque d’être représente par un personnage aussi populiste et CON ..
    Dire que cette Amérique cache encore des failles terribles : Les Noirs et les minorités n’y sont pas à le fête ..
    faut-il rappeler que la ségrégation était encore en pratique il y a 50 ans alors que l’esclavage avait été banni dans toutes les autres démocraties occidentales..
    A noter la formidable élection d’OBAMA qui a bénéficié du vote d’au moins 25% de l’électorat Blanc….Cela laisse
    l’espoir de voir que ce pays peut changer car il aime le défi …

Comments are closed.