Droits de l’Homme : Le Congrès américain soutient la réaction légitime du Maroc

0
Mohammed VI recevant en audience des congressmen américians lors d'une précédente visite au Maroc. © Copyright : DR (MAP)
Mohammed VI recevant en audience des congressmen américians lors d'une précédente visite au Maroc. © Copyright : DR (MAP)

Le Congrès des Etats-Unis a soutenu la réaction légitime du Maroc suite à la publication par le Département d’Etat du rapport sur la situation des droits de l’Homme dans le Royaume, et ce à travers une lettre adressée par plusieurs congressistes au Président Barack Obama, et dans laquelle l’institution législative américaine prenait en charge, dans le cadre d’une démarche éminemment bipartisane, les commentaires légitimes du Maroc sur le contenu de ce rapport, qui avait été entaché d’erreurs factuelles et de fausses allégations.

Les signataires de la lettre appellent, dans ce contexte, le chef de l’exécutif Américain à accorder une plus grande visibilité au rôle que joue le Maroc dans la promotion de la stabilité et le développement dans la région, ainsi qu’au progrès réalisé par le Royaume en matière des Droits de l’Homme, rapporte le site électronique ‘’MoroccoOntheMove’’.

Ces avancées, soulignent les congressistes, sont autant de facteurs qui méritent une plus grande visibilité dans leurs déclarations publiques d’autant plus que cette démarche concernait l’un de leurs partenaires les plus anciens et les plis fiables et avec lequel ils entretenaient une relation bilatérale de la plus haute importance.

Le Maroc, rappellent les signataires de la lettre, est le seul pays de la région à avoir mis en place avec les Etats-Unis, depuis 2006 et à la demande du Royaume, un dialogue continu sur les Droits de l’Homme qui se veut un forum ouvert pour un échange objectif et constructif sur ces questions », ajoutant que ce processus de collaboration visait à échanger des informations destinées à résoudre certaines questions tout au long de l’année et à contribuer ainsi à l’exactitude du rapport annuel ».

Tout en se félicitant de cette démarche et en émettant le souhait qu’elle apportait une contribution positive, les congressistes américains rappellent que le Royaume du Maroc était un allié des Etats-Unis de la première heure et tout au long de l’histoire, y compris pendant la seconde guerre mondiale, la guerre froide et encore aujourd’hui dans leur combat contre Daech et toutes les autres formes de terrorisme et d’extrémisme violent. Et d’ajouter que le Maroc partageait leurs valeurs et leurs aspirations pour la région en étant un modèle de stabilité, et ce grâce à des réformes substantielles.

Réagissant à cette lettre, l’ancien Ambassadeur américain Edward Gabriel, a souligné que le Congrès Américain, avec ses deux chambres et avec l’adhésion aussi bien des Démocrates que des Républicains, reconnaissait, de longue date, l’importance des relations américano-marocaines, relevant qu’un tel consensus bipartisane, qui tranche avec une très ère marquée par la polarisation partisane était de nature à apaiser les tensions et à sauvegarder la longue histoire d’amitié et de coopération entre les deux nations.

De son côté, Jordan Paul, expert des questions législatives du Congrès Américain, a fait observer que la lettre offrait opportunément les encouragements et le conseil avisé pour continuer à ériger en priorité cette alliance maroco-américaine. Bâtie sur les valeurs et les objectifs communs.

‘’Il est important pour l’Administration et le Congrès américain que les relations d’amitié, mutuellement bénéfiques entre les Etats-Unis et le Maroc, qui durent depuis plus de deux décennies, demeurent fortes et vigoureuses’’, avait soutenu M. Paul à la presse.

PARTAGER