Egypte: la nouvelle Constitution approuvée avec 63,8% de oui

1
Le secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral de l’AssemblĂ©e constituante Ă©gyptienne Amr Darrag montre une copie du projet de nouvelle constitution, le 4 dĂ©cembre 2012 au Caire
© AFP

LE CAIRE – Le projet de Constitution dĂ©fendu par les islamistes au pouvoir en Egypte a Ă©tĂ© approuvĂ© par 63,8% des votants, au terme d’un rĂ©fĂ©rendum qui s’est dĂ©roulĂ© en pleine crise politique, a annoncĂ© mardi la commission Ă©lectorale.

Le taux de participation a Ă©tĂ© de 32,9%, a prĂ©cisĂ© Samir Aboul Maati, le prĂ©sident de la commission, lors d’une confĂ©rence de presse.

Plusieurs ONG avaient dĂ©noncĂ© des irrĂ©gularitĂ©s pendant le scrutin des 15 et 22 dĂ©cembre, et l’opposition a accusĂ© les FrĂšres musulmans, dont est issu le prĂ©sident Mohamed Morsi, de fraude en faveur du oui.

Sans mentionner les fraudes prĂ©sumĂ©es, M. Aboul Maati a indiquĂ© que la commission avait reçu des plaintes et les avait toutes examinĂ©es, assurant que le processus s’Ă©tait dĂ©roulĂ© sous supervision judiciaire.

En Egypte, les Ă©lections doivent se dĂ©rouler sous la supervision des magistrats pour ĂȘtre valides. Or les ONG et l’opposition ont assurĂ© que des personnes s’Ă©taient fait passer pour des juges dans certains bureaux de vote.

Rien n’a prouvĂ© que dans un bureau de vote il y ait eu des gens n’appartenant pas Ă  la magistrature. Tous ceux qui ont participĂ© au processus Ă©taient membres d’une des instances de la magistrature, a-t-il dit.

M. Aboul Maati a toutefois indiquĂ© que les rĂ©sultats de certains bureaux avaient Ă©tĂ© invalidĂ©s, notamment parce qu’ils avaient fermĂ© avant l’heure fixĂ©e par la commission.

(©AFP / 25 décembre 2012 19h20)

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.