El Chapo: l’extradition vers les Etats-Unis prendra “au moins un an”

0
Le baron mexicain de la drogue "El Chapo" a été arrêté le 8 janvier 2016 après six mois de cavale. AFP / Omar Torres

Il faudra “au moins un an” pour extrader le trafiquant de drogue mexicain Joaquin “El Chapo” Guzman du Mexique vers les Etats-Unis, a dĂ©clarĂ© la justice mexicaine. En cavale depuis son Ă©vasion en juillet 2015, le chef du cartel de Sinaloa a Ă©tĂ© arrĂŞtĂ© ce vendredi.

Le processus d’extradition vers les Etats-Unis du trafiquant de drogue mexicain Joaquin “El Chapo” Guzman pourrait durer au moins un an, a dĂ©clarĂ© sur la radio Radio Formula JosĂ© Manuel Merino Madrid, directeur des relations internationales des services du procureur, prĂ©cisant qu’il se fondait sur des cas similaires.

Joaquin “El Chapo” Guzman a Ă©tĂ© arrĂŞtĂ© vendredi Ă  Los Mochis, au nord-ouest du pays, six mois après son Ă©vasion rocambolesque de la prison de haute sĂ©curitĂ© d’Altiplano, le 11 juillet dernier. Une Ă©vasion humiliante pour le prĂ©sident Pena Nieto qui avait tenu Ă  le faire incarcĂ©rer au Mexique. Ne pouvant plus prendre le risque d’une nouvelle Ă©vasion du puissant baron de la drogue,potentiellement dĂ©sastreuse politiquement, le gouvernement mexicain a lancĂ© dimanche un processus formel d’extradition vers les Etats-Unis.

Ne pas prendre le risque d’une nouvelle Ă©vasion

Le processus d’extradition pourrait cependant durer jusqu’Ă  quatre ou six ans si ses avocats utilisent tous les recours lĂ©gaux, ont dĂ©clarĂ© lundi les services du procureur de Mexico. “Dans l’hypothèse oĂą le ministère des Affaires Ă©trangères considĂ©rerait qu’il y a suffisamment d’Ă©lĂ©ments pour donner son feu vert Ă  l’extradition, il (El Chapo) pourrait encore dĂ©poser un recours” devant la justice, a ajoutĂ© JosĂ© Manuel Merino Madrid.

Après que soit rendue la dĂ©cision des juges sur l’extradition, il restera au ministère des Affaires Ă©trangères mexicain Ă  prendre une dĂ©cision finale, et Guzman pourra encore faire appel. L’avocat d'”El Chapo” s’est engagĂ© Ă  mener un combat juridique “dur”, pouvant aller jusqu’Ă  la Cour suprĂŞme, pour s’opposer Ă  l’extradition du chef du cartel de Sinaloa vers les Etats-Unis, oĂą il risque la peine de mort.

SOURCElexpress.fr
PARTAGER