En 48 heures, les attaques contre les mosquées se sont multipliées

6

Dans l’Aude, deux coups de feu auraient été tirés vers 20 heures sur une salle de prière à Port-La Nouvelle. «Un individu a tiré à deux reprises sur la porte brisant une vitre avec une arme de calibre faible», plus précisément un «pistolet à grenaille», a indiqué le procureur de la République de Narbonne, David Charmatz au Midi Libre. Aucun blessé n’est à déplorer. La salle habituellement fréquentée par trente à cinquante fidèles, était vide. Il n’y a eu aucune interpellation.

Mosquee-france

• Mercredi soir, dans le Vaucluse: coups de feu sur une famille musulmane

Une voiture a été visée mercredi soir par des balles sur la voie publique dans une rue de Caromb, dans le Vaucluse, sans faire de blessé, a confié une source policière au Figaro. Le véhicule appartient à une famille de confession musulmane. La Brigade de recherche de Carpentras a été saisie.

• Dans la nuit de mercredi à jeudi: des grenades contre une mosquée du Mans

Une mosquée de la ville du Mans, située dans le quartier des Sablons, a été la cible, mercredi vers 0h30, d’un jet de trois grenades d’exercice, dites grenades à plâtre. Une vitre a été perforée par une balle, qui a fini sa trajectoire dans une cloison, indique Le Maine libre. Trois autres grenades intactes ont été retrouvées. Le quartier a été bouclé pendant que les policiers procédaient à des investigations. L’incident n’a pas fait de victimes.

•Dans la nuit de mercredi à jeudi: la mosquée de Poitiers taguée

Un tag «Morts aux Arabes» a été inscrit sur le portail de la mosquée de Poitiers dans la nuit de mercredi à jeudi, indique le journal local La Nouvelle République. Un homme a été interpellé. Le recteur de la mosquée, l’imam Boubaker El Hadj Amor, a déposé plainte pour ce tag haineux, qui a été effacé peu de temps après sa découverte et dont il ne restait plus aucune trace jeudi matin.

Pour l’heure, aucune précision n’a été donnée par le parquet de Poitiers sur le profil du suspect interpellé ni sur ses motivations ou d’éventuels liens avec l’attentat. «On le craignait», a réagi l’imam de la mosquée de Poitiers. «C’est pourquoi nous avions réactivé la surveillance du site. En plus de la vidéosurveillance, nous avions deux personnes pour faire des rondes. Ils n’ont pas vu la personne agir. On pense que cela a dû se faire après leur départ, vers 4 heures du matin», a-t-il expliqué.

 

 

.…..Lire la suite de l’article sur  lefigaro.fr

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. Depuis maintenant 2ans en France la parole raciste se libère et les extrémistes ont pignon sur rue . ils font la pluie et le beau temps partout et dans quasiment tous les médias . Ces imbéciles de terroristes leurs donnent du pain béni

  2. Wang, il y a des cons de chaque côté, et dans chaque peuple… Mais il faut surtout noter que le Figaro est un grand spécialiste de “l’huile sur le feu”… Et là, il est fidèle à sa sale habitude;

    Regarde bien, derrière son titre ultra-alarmiste, il n’y a guère que 3 réactions en tout et pour tout (et les Français sont je crois 70 millions) et sur ces 3 “actes”, il y a un banal tag de peinture…

    Compte tenu de l’horreur que viennent de vivre les Français avec la boucherie odieuse de Charlie Hebdo cette semaine, la décapitation récente de Gourdel, et je ne sais combien d’attentats islamistes, je trouve au contraire du Figaro que les amalgames sont justement très mesurés et pourraient être bien pires.

  3. Qu’ils sont bêtes et méchants cexu qui s’adonnent à l’amalgame et à vouloir reprendre la violence par la violence. Ils répondent à une attaque contre des innocents en permettrant une attaque contre d’autre innocents!!

Comments are closed.