En direct: Burkina Faso, les forces armées convergent vers Ouagadougou

6

La situation ce lundi soir à Ouagadougou est à son paroxysme : la ville est encerclée par plusieurs détachements venus de Dédougou, Bobo Dioulasso, Kaya et Fada N’Gourma. Les chefs de corps des Forces armées nationales ont demandé aux membres du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) de « déposer les armes ». Les putschistes sont positionnés dans leur camp derrière le palais présidentiel de Kosyam.

Le protocole d'accord en vue d'un retour à la transition, à la Une de la presse burkinabè ce lundi, à Ouagadougou. REUTERS/Joe Penney
Le protocole d’accord en vue d’un retour Ă  la transition, Ă  la Une de la presse burkinabè ce lundi, Ă  Ouagadougou.
REUTERS/Joe Penney

19h30 TU : Selon nos informations, les hommes du gĂ©nĂ©ral DiendĂ©rĂ© sont positionnĂ©s aux entrĂ©es de la ville, Ă  quelques kilomètres des positions des loyalistes.- 17h30 TU : le gĂ©nĂ©ral Gilbert DienderĂ© est allĂ© rendre visite au Moro Naba, chef coutumier des Mossis, oĂą des centaines de personnes s’Ă©taient rassemblĂ©es, pour crier leur hostilitĂ© Ă  la junte. Finalement, le gĂ©nĂ©ral DiendĂ©rĂ© a pu quitter discrètement les lieux, pour rentrer au camp.

18h00 TU : dans un communiquĂ©, le gĂ©nĂ©ral Gilbert DiendĂ©rĂ© annonce qu’il accepte de libĂ©rer le Premier ministre du gouvernement de transition, Isaac Zida, « en signe d’apaisement ». Le gĂ©nĂ©ral dit aussi vouloir respecter l’accord de sortie de crise controversĂ© de la mĂ©diation rĂ©gionale qui prĂ©voit le retour Ă  la tĂŞte du pays du rĂ©gime renversĂ© le 17 septembre. Nous « confirmons notre engagement Ă  remettre le pouvoir aux autoritĂ©s civiles de la transition Ă  l’issue de l’accord dĂ©finitif de sortie de crise sous l’Ă©gide de la CĂ©dĂ©ao », affirme-t-il dans une dĂ©claration diffusĂ©e par la tĂ©lĂ©vision nationale, sans faire aucune rĂ©fĂ©rence Ă  l’avancĂ©e des unitĂ©s militaires sur la capitale et qui exigent son dĂ©part. Nous « nous engageons Ă  oeuvrer pour la cohĂ©sion de l’armĂ©e et nous prĂ©sentons toutes nos excuses Ă  la Nation, Ă  la communautĂ© internationale », a ajoutĂ© le gĂ©nĂ©ral DiendĂ©rĂ©.

16h00 TU : selon nos informations, la colonne de l’armĂ©e en provenance de Koudougou s’est arrĂŞtĂ©e Ă  quelques kilomètres de Ouagadougou. Dans la capitale burkinabè, aucun militaire du RSP n’est visible, ni dans les faubourgs nord, Ă  l’exception des abords du palais prĂ©sidentiel.

13h00 TU : les forces sont arrivées à Koudougou, à environ une centaine de kilomètres de Ouagadougou. Elles ont été accueillies par une foule en liesse, hystérique. Une quinzaine, environ, de véhicules, de blindés et de jeeps sont entrés sous les acclamations de la population de Koudougou. Le cortège est arrivé en centre-ville devant le QG de la société civile qui s’est réunie contre les putschistes du RSP. Les troupes se dirigent dorénavant vers la capitale, Ouagadougou. L’ambiance, à Koudougou, est phénoménale.

11h15 TU : un communiqué signé des chefs de corps des Forces armées nationales a déclaré que « toutes les forces armées du pays dans leur ensemble sont en train de converger vers Ouagadougou dans le seul but de désarmer le RSP sans effusion de sang. Nous leur demandons de déposer les armes, leur sécurité sera garantie », dit le communiqué. Le porte-parole du RSP n’a pas confirmé ni infirmé nos informations. Joint par RFI, Chérif Sy, président du parlement de la transition (CNT), considère que ce mouvement de troupes est une bonne nouvelle. Il est persuadé que les armes seront déposées sans effusion de sang et appelle les populations à la prudence.

« Actuellement, toutes les forces convergent sur Ouagadougou. Nous en appelons à toutes les garnisons de Ouagadougou à se rallier à leurs camarades qui sont en train d’arriver, afin d’amener leurs camarades du RSP à déposer les armes pour éviter tous combats inutiles et à se rendre, comme l’ont souhaité leurs différents chefs de corps au camp de Lamizana. Je voudrais inviter les populations de Ouagadougou à ne pas rester dans les rues pour éviter éventuellement des dégâts collatéraux si cela devait arriver, ce que nous ne souhaitons pas », a déclaré Chérif Sy.

09h30 TU : ce lundi, plusieurs sources disent que des soldats se sont mis en route depuis les villes de Ouahigouya et Fada N’Gourma notamment. Des témoins disent avoir vu passer des colonnes. L’infanterie de Bobo-Dioulasso s’est mise en route par le Sud. Ainsi, des blindés sont partis de Fada N’gourma. Par ailleurs, le régiment des commandos parachutistes, l’une des unités d’élite de l’armée récemment équipée par les Etats-Unis pour la lutte anti-terroriste, est parti de Dédougou à l’ouest. Et enfin, la garnison de Kaya, où sont stationnés des blindés, est en route depuis le Nord.

Par RFI

Lire la suite sur rfi.fr

 

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. Salut mes amis (es), merci pour vos reactions mais Je crois les commentaires doivent ĂŞtre surtout pour eviter un clash entre les frères et soeurs d’une mĂŞme force ArmĂ©e. Et je souhaite de tout mon coeur qu’un ou des issues soient trouvĂ©es poir eviter un bain de sang que le peuple burkinabĂ© mĂŞme regrettera amerement.

    Vive le peuple frère du Faso: Paix.

    • You speak for me!!!!! IL FAUT ABSOLUMENT EVITER UN AFFRONTEMENT MILITAIRE ENTRE LES SOLDATS DU BURKINA!!!! PRIVILEGIONS LA SOLUTION POLITIQUE!!!!

  2. Nous disons et rappelons « Pauvre Burkina Muté Faussement Comploté Putschisé» par ses lettrés mutants politiques Hommes en armes sociétés civiles religieux

    1)Nous disons et rappelons en effet à entendre le lettré mutant homme en armes « Général Pépinière Eternel Putschiste Tueur de ses Amis et Tireur sur des Civiles aux mains nues Nous ne pouvons pas admettre l’exclusion de certains candidats et je n’ai pas téléphoné à l’ancien président » sous entend que nous sommes en fait en face « d’1Vrai Faux Putsch »

    *Nous disons et rappelons le lettré mutant burkinabé politique diplomate président de la « transition » est connu depuis fort longtemps comme «Foncièrement Anti Sankariste »

    *Nous disons et rappelons le lettré mutant burkinabé homme en armes 1er ministre de la « transition » est depuis 1996 membre du «Fameux Régiment de Sécurité Présidentiel ou RSP » dont il fut adjoint en chef

    *Nous disons et rappelons le Burkina avec le lettré mutant politique homme en armes Ancien Président du Burkina « Ancien Putschiste Tueur de son meilleur ami et de journaliste d’investigation et de civiles aux mains nues » a fait du Burkina « la Base Arrière des Rebelles Touaregs et Fameux Terroristes Maliens » Et il a été soutenu en cela par des soit disant amis ennemis les « Autres et Organisations » du Mali qui veulent par tous les moyens s’accaparer du Nord du Mali pour ses richesses minières hydro-botaniques énergie solaire et le Proche et le Moyen Orient sont a portés de missiles et qui ont ainsi installé au Burkina leurs bases militaires pour « 1soit disant lutte anti fameux terroristes »

    *l’UA et la CEDEAO des lettrés mutants africains politiques Hommes en armes sociétés civiles religieux «Union et Club des Assoiffés » du Pouvoir Héritage Familial ne « souhaitent point et point du tout que la révolution populaire burkinabé fasse tache d’huile » tels ils ont « bafoués mélangés et mirent fin » aux révolutions populaires dans le Maghreb avec le « retour de l’ordre ancien » avec la complicité de leurs soit disant amis ennemis les « Autres et Organisations » qui les préfèrent dans cette compétition mondiale économico-militaro-politico-religieuse où tous les coups sont permis sans aucun d’âme qu’aux lettrés « non mutés » africains fiers honnêtes ayant 1amour profond pour leur Afrique

    *Nous disons et rappelons lors de la « révolution populaire burkinabé » le nom de Sankara et l’époque Sankariste étaient «acclamés » par le peuple

    *Nous disons et rappelons les visites du président et du 1er ministre de la « Transition » en Cote d’Ivoire et après « l’éloignement sous prétexte d’1 accident de sport» de l’ancien président à la veille des élections étaient des « Signes Prémonitoires de la mise en théâtre d’1 Vrai Faux Putsch »

    2)Nous disons et rappelons il était prévu en effet le 17 septembre 2015 la publication des enquêtes sur l’assassinat de Sankara dont les résultats allaient mettre en « pδle position les Sankaristes » pour les élections présidentielles

    * Nous disons et rappelons tout le monde sait avec 1brin d’honnêteté même les tarés idiots de naissance et ceux qui refusent de connaitre la vérité d’1chose et d’1situation pour des raisons primitives primaires égoïstes partisanes que le « Retour des Pros Sankaristes n’est point du tout souhaité» par

    Ses assassins
    Les soit disant amis ennemis les « Autres et Organisations » qui ont des bases actuellement au Burkina et leurs « Protégés qui sont actuellement au Pays Kidal » de rebelles touaregs maliens et les fameux terroristes maliens
    L’UA et la CEDEAO

    *Nous disons et rappelons donc tout le monde sait avec 1brin d’honnêteté même les tarés idiots de naissance et ceux qui refusent de connaitre la vérité d’1chose et d’1situation pour des raisons primitives primaires égoïstes partisanes que « l’argument bidon et de foutaise d’exclusion » de certains candidats connus par le monde entier comme des personnes compromises dans plusieurs crimes tels économiques assassinats etc est « bien 1argument bidon et de foutaise » en outre ce qu’ils n’ont pas fait de bien pour le peuple burkinabé durant plus de 20 ans de gouvernance ce n’est pas aujourd’hui qu’ils vont le faire

    3)Nous disons et rappelons et rappelons l’UA ou « Union des Assoiffés » du pouvoir héritage de la « bouffe » des deniers publics et dons financiers les soit disant amis ennemis les « Autres et Organisations» et la CEDEAO vont « jouer leurs partitions théâtrales »

    *Nous disons et rappelons depuis que l’humain est sur cette terre toute révolution populaire se traduit par l’emprisonnement ou la mise hors d’état de nuire des gouvernants avec la poursuite de la révolution avec des « Hommes Nouveaux Honnêtes Fiers Ayant 1Amour Profond pour leur Pays » même les soit disant amis ennemis les « Autres Anciens Colonisateurs » du Burkina qui se « vantent d’être des vrais démocrates défendant les droit de l’Homme » n’ont point dérogé à ce « principe sacro-saint » lors de leur révolution populaire de 1789

    *Nous disons et rappelons tout le monde sait avec 1brin d’honnêteté même les tarés idiots de naissance et ceux qui refusent de connaitre la vérité d’1chose et d’1situation pour des raisons primitives primaires égoïstes partisanes que la « révolution populaire burkinabé fut ainsi «1révolution naïve » depuis que les humains sont sur cette des hommes

    4)Nous disons et rappelons la « mise en jeu dans le futures élections présidentielles des Pros Putschistes » sonne le « glas de la révolution populaire burkinabé » et le « retour triomphal des Pros Putschistes » car tout le monde sait avec 1brin d’honnêteté même les tarés idiots de naissance et ceux qui refusent de connaitre la vérité d’1chose et d’1situation pour des raisons primitives primaires égoïstes partisanes que le Système Electoral Burkinabé depuis fort longtemps a été « Truqué » pour toujours avoir la victoire au sortir des urnes du Parti Pro Putschiste

    *Nous disons et rappelons tout le monde sait avec 1brin d’honnêteté même les tarés idiots de naissance et ceux qui refusent de connaitre la vérité d’1chose et d’1situation pour des raisons primitives primaires égoïstes partisanes qu’il revient donc au peuple burkinabé « de résister de récupérer leur pouvoir avec des Hommes Nouveaux Fiers Ayant 1Amour Profond pour leur Burkina et qui n’ont jamais côtoyé de très près » ces lettrés mutants burkinabés « Eternels Putschistes Tueurs de leurs Amis de journalistes d’ivestigation et Pauvres citoyens aux mains nues » au risque de subir « 1épuration dramatique mortelle sous les regards toujours complices complaisants de l’UA de la CEDEAO des soit disant amis ennemis les Autres et Organisations du Burkina» tel le cas actuel du Burundi de la part des lettrés mutants politiques Hommes en armes sociétés civiles religieux « Eternels putschistes Tueurs de leurs Amis de journalistes d’investigation et de civiles aux mains nues »

    Nous disons et rappelons ainsi va « le Pauvre Burkina Muté au Vrai Faux Putsch avec sa révolution populaire naïve » et ses « Eternels Putschistes Tueurs de leurs Amis de journalistes d’investigations et de Civiles aux mains nus » de lettrés mutants politiques Hommes en armes sociétés civiles religieux

  3. Afrique : Les Coups d’États.
    On est devenu la sauve-souris ” Ni Oiseau, Ni Lion”.
    Chaque annĂ©e, on enregistre deux ou trois Coups d’États en Afrique hors chez les blancs c’est rare de voir un Coup d’État sur leur territoire malgrĂ© que les blancs sont purement mauvais d’une part.
    En Afrique, nos dirigeants aiment trop le pouvoir plus que le dĂ©veloppement durable de leur nation, ils ne pensent mĂŞmes pas Ă  la fin de leur mandat, ni l’avenir de la jeunesse, c’est pourquoi nous sommes dans une crise sans fin voir le cas du Burkina Fasso tout dernièrement.
    Et puis, on est sans doute des vrais Esclaves, bien vrai que certains disent le contraire pour nous soulager : que l’esclavage en Afrique est aboli, pour moi c’est tout Ă  fait le contraire, car idĂ©ologiquement on est tous pourris, les gens peuvent leurs tĂ©moignĂ©s la preuve est que nous sommes tous endettĂ©s par l’occident en complicitĂ© avec nos dirigeants.
    Les blancs vivent plus bien que nous.
    Faut-il choisir des dirigeants qui, par leurs personnalités, leurs actes posés et leurs liens de partenariat à pouvoir ramener la paix dans nos pays en évitant la guerre et la famine.
    Une idée, une progression, l’Afrique un continent en réserve de développement.
    Ensemble engageons nous pour lutter contre l’anarchie et faire sauver l’Afrique.
    Mes analyses.
    Vane Traoré Le Futur Maire.

  4. Diendere pensait qu’il avait affaire aux Maliens. Il ferait mieux de quiter le pays dans la discetion et nuitamment. L’exile est sa seule porte de sortie Peut etre veut-il finir comme …le Capitaine “diagne watti”, au fond d’un cachot.

Comments are closed.