Etats-Unis: Barack Obama annonce la fermeture de Guantanamo

0
Etats-Unis: Barack Obama annonce la fermeture de Guantanamo
Un détenu de Guantanamo encadré par des soldats américains, en 2002, Peter Muhly AFP

PRISON – Il reste Ă  ce jour 91 dĂ©tenus dans ce centre de dĂ©tention qui en a accueilli près de 700 en 2003…

Le prĂ©sident Barack Obama a annoncĂ© ce mardi son plan pour fermer la prison de Guantanamo, situĂ©e sur l’Ă®le de Cuba. «Quand il devient clair que quelque chose ne fonctionne pas, que cela n’est pas bon pour notre sĂ©curitĂ©, il faut changer de voie», a dĂ©clarĂ© le chef de l’Etat amĂ©ricain lors d’une allocution Ă  la Maison Blanche.

La fermerture de ce centre de dĂ©tention très controversĂ©, ouvert en janvier 2002 après les attentats du 11-Septembre, Ă©tait l’une de ses promesses de campagne.

Treize sites auraient Ă©tĂ© identifiĂ©s sur le sol amĂ©ricain comme Ă©tant susceptibles d’accueillir les dĂ©tenus au statut juridique extrĂŞmement flou. Cette mesure devrait se heurter Ă  une très vive opposition du Congrès, oĂą nombre de ses adversaires rĂ©publicains sont vent debout contre le transfert de dĂ©tenus.

>> A lire aussi : Obama pourrait se passer du Congrès pour fermer Guantanamo

Une économie de 65 à 85 millions de dollars par an

La dĂ©tention sur le sol amĂ©ricain, plutĂ´t qu’Ă  Guantanamo, permettrait des Ă©conomies annuelles de l’ordre de 65 Ă  85 millions de dollars par an. Le coĂ»t du transfert serait cependant significatif, dans une fourchette de 290 Ă  475 millions de dollars.

Il reste Ă  ce jour 91 dĂ©tenus dans cette prison qui en a accueilli près de 700 en 2003. Sur ce total, 35 dĂ©tenus sont susceptibles d’ĂŞtre transfĂ©rĂ©s dans des pays tiers dans les mois qui viennent. La principale question portera donc sur le sort des dĂ©tenus restants, moins de 60, jugĂ©s trop dangereux pour ĂŞtre remis en libertĂ© mais dont l’inculpation se rĂ©vèle extrĂŞmement Ă©pineuse.

 

Retrouvez cet article sur 20minutes.fr

PARTAGER