Ce que Fillon a dit au dĂ®ner de “Valeurs actuelles

1

Il a Ă©tĂ© accueilli comme une rock star », tĂ©moigne l’un des participants au très chic dĂ®ner-dĂ©bat que le magazine Valeurs actuelles proposait Ă  ses lecteurs. Quatre cent cinquante personnes avaient acceptĂ© de dĂ©bourser 135 euros pour Ă©couter et questionner le candidat Les RĂ©publicains dans une salle des Salons Hoche situĂ©s Ă  un jet de pierre du palais de l’ÉlysĂ©e. « Et encore, nous avons dĂ» refuser 300 personnes faute de place », prĂ©cise Geoffroy Lejeune, directeur de la rĂ©daction de l’hebdomadaire. Pour coller Ă  l’actualitĂ©, Yves de Kerdrel, directeur du journal, a demandĂ© Ă  François Fillon de revenir sur les polĂ©miques qui le touchent depuis 40 jours et la sortie de crise qui s’amorce chez Les RĂ©publicains. L’ancien Premier ministre n’a pas Ă©ludĂ© et a rĂ©pondu calmement Ă  son interlocuteur.

« Il y a eu une crise la semaine dernière parce qu’un certain nombre de responsables politiques ont choisi de suspendre ou de quitter la campagne que nous avions ensemble engagĂ©e, a-t-il concĂ©dĂ©. Et face Ă  ces dĂ©parts, qui pour l’essentiel d’ailleurs correspondaient Ă  des hommes et des femmes qui ne m’avaient pas soutenu durant la primaire, ce qui Ă©tait leur droit, et qui sans doute se sont servis de ce prĂ©texte pour mettre en difficultĂ© une campagne que je conduis sur la base du programme des primaires, sur la base des valeurs qui sont celles qui m’ont amenĂ© Ă  gagner la primaire, devant ces dĂ©parts successifs qui Ă©taient manifestement destinĂ©s Ă  me faire cĂ©der, qui Ă©taient destinĂ©s Ă  m’obliger Ă  renoncer, j’ai choisi la seule mĂ©thode que je connais, c’est-Ă -dire le retour devant le peuple. J’ai choisi en trois jours de convoquer sur l’esplanade du TrocadĂ©ro un maximum de Français pour vĂ©rifier au fond la lĂ©gitimitĂ© qu’Ă©tait la mienne Ă  la suite de la primaire, que le soutien populaire qu’Ă©tait le mien Ă©tait bien toujours prĂ©sent.

Publié: le 07-03-2017 par lepoint.fr

PARTAGER

1 commentaire

  1. Bravo Mr Fillon, quand un politicien est sur de l’onction du peuple il lui fait appel,s il n a pas cette onction il fait appel a la police,a l armĂ©e, aux moins de pressions et surtout la presse pour mentir et salir.
    Bravo,Mr Fillon vous méritez d être un président de la république car vous pourrez faire face aux pressions,a votre place je ne vois personne résister a ces pressions politiques, de la presse,de la justice.
    Le peuple a tranche,les électeurs de droite ont tranché et toute renonciation de sa part aurait été une trahison de sa part.
    Un célèbre griot s adressait au Roi:
    “N aie pas peur,ne renonce pas ,Dieu et le Peuple t ont donnĂ© le Pouvoir,et Dieu et le Peuple sont derrière Toi”
    Le Peuple est vraiment derrière Mr Fillon sinon ces trahisons,ces renoncements,les démarches partisanes du Figaro et du Canard Enchaîné, l instrumentalisation de la justice,il aurait démissionné.
    Vive le peuple

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here