France: Ayrault, un ex-Premier ministre nouveau patron surprise de la diplomatie française

2
France: Ayrault, un ex-Premier ministre nouveau patron surprise de la diplomatie française
AFP/AFP - Jean-Marc Ayrault à l'Assemblée, le 10 février 2016

L’ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault, nommĂ© jeudi nouveau chef de la diplomatie française, est un revenant surprise au pouvoir après avoir dirigĂ© de 2012 Ă  2014 le premier gouvernement de la prĂ©sidence de François Hollande.

A 66 ans, ce social-dĂ©mocrate revendiquĂ©, au physique austère, a Ă©tĂ© un fidèle de la première heure du chef de l’Etat, dont il avait soutenu dès le dĂ©but la candidature Ă  l’ElysĂ©e.

Jean-Marc Ayrault a Ă©tĂ© prĂ©fĂ©rĂ© Ă  SĂ©golène Royal, ministre de l’Ecologie, anciennne candidate socialiste Ă  la prĂ©sidentielle de 2007 et ex-compagne de M. Hollande, que la rumeur donnait pourtant favorite pour ce poste.

Syrie, Libye, nĂ©gociations europĂ©ennes pour Ă©viter un “Brexit”, ou amorcer une levĂ©e des sanctions contre la Russie dans le conflit ukrainien, visĂ©e par Paris “l’Ă©tĂ© prochain” en cas de respect des accords de Minsk : les dossiers chauds sont nombreux Ă  l’attendre.

A dĂ©faut d’une grande expĂ©rience sur la scène internationale, la germanophilie de cet ancien professeur d’allemand, un des rares politiciens français Ă  maĂ®triser la langue de Goethe, devrait faciliter l’entente entre Paris et Berlin.

L’arrivĂ©e au Quai d’Orsay d’un ancien chef de gouvernement n’est pas une première : c’Ă©tait dĂ©jĂ  le cas de Laurent Fabius, plus jeune Premier ministre français de 1984 Ă  1986, et avant lui d’Alain JuppĂ©, chef de la diplomatie de Nicolas Sarkozy en 2011-2012, après avoir dirigĂ© le gouvernement de 1995 Ă  1997 sous le prĂ©sident Jacques Chirac.

Paradoxalement, Jean-Marc Ayrault fait son retour dans un gouvernement dirigĂ© par Manuel Valls, son ancien ministre de l’IntĂ©rieur qui a largement contribuĂ© Ă  l’Ă©vincer de son poste au printemps 2014.

Fidèle Ă  François Hollande, il est l’un des rares responsables nommĂ©s par le prĂ©sident Ă  ne pas s’ĂŞtre rĂ©pandu en critiques vengeresses contre lui après avoir Ă©tĂ© Ă©cartĂ©. A contrario, il ne s’est pas privĂ© de marquer sa diffĂ©rence avec son successeur Ă  Matignon.

M. Ayrault avait ainsi pris en dĂ©cembre le contrepied de Manuel Valls en contestant la nĂ©cessitĂ© d’inscrire dans la Constitution la possibilitĂ© de dĂ©choir de la nationalitĂ© française les binationaux condamnĂ©s pour terrorisme.

– ‘Colonne vertĂ©brale’ –

NĂ© le 25 janvier 1950, dĂ©putĂ©-maire de Nantes (ouest) pendant plus de vingt ans jusqu’Ă  sa dĂ©signation comme Premier ministre, Jean-Marc Ayrault n’est issu ni de la noblesse d’Etat, ni de la grande bourgeoisie parisienne, mais d’une famille ouvrière.

“Je n’ai pas de complexe social, mais je suis gĂŞnĂ© Ă  Paris par une forme d’Ă©litisme et de condescendance”, a confiĂ© Ă  plusieurs reprises cet homme rĂ©servĂ© Ă  la voix monocorde, dont la moue, derrière la mèche blonde et le regard bleu, cache tantĂ´t la timiditĂ© et le dĂ©tachement, tantĂ´t l’agacement.

“Il a une espèce de soliditĂ© : quand ça va très mal, il n’apparaĂ®t pas touchĂ© et quand ça va très bien, il n’a pas non plus une capacitĂ© Ă  enflammer les foules”, a rĂ©sumĂ© un jour un dĂ©putĂ© socialiste. “Sur le fond, il a plus de colonne vertĂ©brale que Hollande”, a relevĂ© une de ses ministres.

A la tĂŞte du gouvernement, Jean-Marc Ayrault s’est montrĂ© d’une loyautĂ© sans failles Ă  François Hollande en soulignant, contrairement Ă  nombre de Premiers ministres de droite ou de gauche avant lui, son absence d’ambition prĂ©sidentielle.

CritiquĂ© pour son manque de charisme, il n’a en revanche jamais rĂ©ussi Ă  incarner sa fonction, ni Ă  discipliner la majoritĂ© de gauche ou les ministres les plus turbulents de son Ă©quipe.

Outre sa rivalitĂ© avec Manuel Valls, il a pâti de son affrontement avec Arnaud Montebourg, bouillonnant ministre du Redressement productif, qui lui reprochait de “gĂ©rer la France comme le conseil municipal de Nantes”.

Sur un plan personnel, Jean-Marc Ayrault, mariĂ©, père de deux filles et trois fois grand-père, s’est rendu cĂ©lèbre en France pour ses choix de vacances simples : en camping-car avec un combi Volkswagen.

Par ladepeche.fr /Publié le 11/02/2016 à 16:31

SOURCEladepeche.fr
PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. France: Ayrault, un ex-Premier ministre nouveau patron surprise de la diplomatie française
    Par maliweb -11 FĂ©v 2016

    – 4 sortants, 10 rentrants ou Ă©largissement politique Ă  la base pour la dernière annĂ©e du quinquennat!

    – De l’Ecole Daniel Cohn Bendit des Verts entre Frankfurt et Paris en passant par SĂ©oul et la Reunion jusqu’en Guadeloupe, l’amour pour les SĂ©golènes (Royal et Neuville) achève ce chef d’oeuvre avec Ă  leur tĂŞte un duo hispano-“germanophone” dont la case du premier (hors camĂ©ra) manque de « Blancos », toute la crèche aux ordres d’un MachiĂ©vel qui sourit, ravit de sa crèche et agissant toujours Ă  bas bruit…

  2. France: Ayrault, un ex-Premier ministre nouveau patron surprise de la diplomatie française
    Par maliweb – 11 FĂ©v 2016

    DrĂ´le de rĂ©maniement ministĂ©riel tout de mĂŞme avec une touche verte Ă  l’appui. DrĂ´le, parce qu’il donne l’impression au fond d’une politique bananière qu’on se complaint toujours Ă  qualifier de dĂ©mocratie. Jeu d’ alternances ou plutĂ´t presdigitations de bonneteau ontologique propre au monde occidental.

    Ayrault…Surprise de la diplomatie française!

    1- PiochĂ© dans l’Enarchie les gouvernements français sont toujours des balancements circonspects rĂ©sumĂ©s en musique, c’est-Ă -dire l’exercice du pouvoir Ă  la base, la vĂ©ritĂ© se trouvant toujours quelque part au milieu. Ses acteurs donnent l’impression qu’ils s’opposent rĂ©ellement, qu’il y a un vrai dĂ©bat! Ce n’Ă©tait pas nous disent les uns, mais vous l’aviez fait avant nous, clament les autres, vous auriez pu le faire, parce que nous on l’a fait aussi. Une espèce de connivence de la classe politique avec ses logiques de partis, oĂą tout le monde ayant Ă©tĂ© plus ou moins ministre ou appartenus Ă  des partis qui dĂ©puis belle lurette ont des ministres au pouvoir et finalement font globalement la mĂŞme chose, quand ils sont dans l’opposition ils ont des idĂ©es, quand ils sont au pouvoir ils font de la mĂŞme manière…

    2- On le voit bien, un SARKOZY ou un HOLLANDE, des gens qui ont voulu toute leur vie être président de la République et quand ils ont été présidents de la République, ils veulent l’être encore, qui quand ils ne le sont plus, veulent l’être à nouveau et qui n’étaient pas capables quand ils étaient présidents de la République, de faire ce pourquoi ils ont dit qu’ils voulaient être présidents de la République.Une espèce de tonneau de Danaides, de tonneaux percés!

    3- La pratique du pouvoir d’ Hollande est ni chèvre ni choux! Les politiciens français au pouvoir, qui de droite ou de gauche, ou Ecologistes confondus, dans la mesure oĂą ils sont susceptibles d’arriver au pouvoir dĂ©fendent Ă  peu près les mĂŞmes idĂ©es…
    On travaille donc dans l’instant pur avec des logiques de cadrage, avec des techniques particulières pour prĂ©parer sa succession. Il s’agit d’utiliser l’irrationnel pour produire un effet qui est l’effet d’une globalisation gĂ©nĂ©rale; tout le monde pense Ă  peu près la mĂŞme chose, tout le monde dit Ă  peu près la mĂŞme chose et globalement. Nous sommes presque parvenus Ă  la rĂ©alisation, Ă  l’achèvement presque mĂŞme de l’homme unidimensionnel de Marcuse…

    Orphéline Liberté, Egalité et Fraternité!

Comments are closed.