La France doit regarder la vérité en face sur son rôle dans le génocide au Rwanda

6
Louise Mushikiwabo
La ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo, à Paris le 12 septembre 2011

KIGALI – La France doit regarder la vérité en face concernant son rôle dans le génocide de 1994 au Rwanda, a estimé dimanche la ministre rwandaise des Affaires étrangères, ajoutant que Kigali ne pouvait s’entendre avec Paris au détriment de l’histoire.

 

 

Louise Mushikiwabo a estimé injustifiée la décision française d’annuler sa participation lundi aux cérémonies marquant le 20e anniversaire du génocide. Paris a pris cette décision en réponse aux propos du président rwandais Paul Kagame qui a accusé dans une interview la France d’avoir joué un rôle direct dans la préparation du génocide et d’avoir participé à son exécution même.

 

Pour que nos deux pays commencent réellement à s’entendre, nous allons devoir regarder la vérité en face, la vérité est difficile, il est compréhensible qu’il soit très difficile d’accepter la vérité d’être proche de quelqu’un associé au génocide, a déclaré Mme Mushikiwabo qui s’exprimait à Kigali lors d’un forum international au Parlement.

 

Il est impossible pour nos deux pays d’avancer, si la condition est que le Rwanda doive oublier son histoire pour s’entendre avec la France (…) Nous ne pouvons avancer au détriment de la vérité historique du génocide, a-t-elle poursuivi.

 

Mme Mushikiwabo a ensuite estimé devant la presse que les propos de M. Kagame dans l’hebdomaire Jeune Afrique paru dimanche, n’était ni nouveaux, ni surprenants. Ce que je dis c’est que la réaction (française) à un commentaire qui a été fait plusieurs fois auparavant par le président (…) est une réaction excessive, a-t-elle expliqué aux journalistes.

 

C’est malheureux parce que l’histoire est l’histoire, a poursuivi la ministre, estimant que le peuple français en général ne devrait pas être tenu dans l’ignorance de ce que certains responsables français ont fait au Rwanda.

La décision de Paris d’annuler sa participation aux commémorations officielles des 20 ans du génocide au Rwanda marque un nouveau coup d’arrêt à la normalisation des relations entre les deux pays, empoisonnées par le soupçon malgré la réconciliation officielle de 2010.

 

La France était en 1994 une alliée du régime extrémiste hutu à l’origine du génocide qui a fait environ 800.000 morts, essentiellement dans la minorité tutsi, entre avril et juillet, et le rôle des autorités françaises de l’époque reste controversé.

 

Dans cette interview à Jeune Afrique, parue la veille du lancement des commémorations officielles, M. Kagame accuse notamment des soldats français d’avoir été non seulement complices mais aussi acteurs des massacres.

(©AFP / 06 avril 2014 14h35)

 

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. Si les Centrafricains ne se levent pas tot sa seral a meme chose ke la Rwanda; la france vienne de chasser le Tchad ki leur genais et les gens vontse tuer comme Au rwanda ils vont pas leve leurs mains pour les secouries sois disant leur mandats de con ki leur empecher de sauve des vies d’empecher les gens de de tuer kel france demagoge vive RWANDA

  2. merci Mon President KAGAME, dans les jour a venir il faut ordonner la fermeture de l’ambassade de la France a Kigaly, vous faisiez la fierte de lafrique merci 1000 fois on a besoin en Afrique desdirigenta comme toi; tu es Anglophone tu na peur de rien tu ne fait ke dire la verite la France a fait la non Assistance a des personne en danger les gens se sont pleint en craignat des tuerie sont venus se pleindre les soldats francais non rien fait c’est pas dignes d’une armee sa :mrgreen:

  3. C’est pas les français qui pris les coupe coupe pour tuer les gens les Rwandais sont responsables de leurs propres malheur

    • Imbecile ait du respect pour cette atrocité 800 000 presque 1 million tu penses que les complices sont innocents

  4. C’est une journée triste même vingt ans après quand on voit des images. Au delà de tous les aspects politique ou est l’humanisme des responsables militaires comment peut regarder des gens se faire tuer a coup de bâtons avoir des armes a feu et ne rien faire au nom de quel principe de non ingérence . que ces morts au moins servent a quelques choses dans nos consciences d’hommes et non des animaux .

  5. la france a aide les genocidaires a s,en fuir vers le congo voisin……la france traite les africains comme des sous hommes..paul kagame a raison la france a participe au genocide et elle doit presente des excuses aux tutsis…..la france ne vie que de l,escroquerie …..

Comments are closed.