François Hollande : sa petite mise en garde à Donald Trump

2
François Hollande répond aux propos de Donald Trump sur Paris. © PATRICIA DE MELO MOREIRA / AFP/ PATRICIA DE MELO MOREIRA
François Hollande répond aux propos de Donald Trump sur Paris. © PATRICIA DE MELO MOREIRA / AFP/ PATRICIA DE MELO MOREIRA

Le président a réagi aux propos de Trump, qui a cité vendredi “un ami” qui ne vient plus dans la capitale française, pour défendre sa politique migratoire.

Ce samedi, François Hollande a demandé au président américain de ne pas marquer de signe de défiance envers la France, pays ami, en réaction aux propos de Donald Trump selon lesquels « Paris n’est plus Paris ». « Ce n’est jamais bon de marquer la moindre défiance à l’égard d’un pays ami », a expliqué François Hollande lors de sa visite au Salon de l’agriculture. « Moi, c’est ce que je ne fais pas à l’égard d’un pays ami et je demande que le président américain ne le fasse pas à l’égard de la France », a-t-il ajouté. « Paris n’est plus Paris » : Donald Trump a cité vendredi « un ami » qui ne met plus les pieds dans la capitale française, pour défendre sa politique migratoire en prenant la France, la Suède et l’Europe en général comme contre-exemples. « La sécurité nationale commence par la sécurité aux frontières. Les terroristes étrangers ne pourront pas frapper l’Amérique s’ils ne peuvent entrer dans notre pays », a-t-il lancé lors de la grande conférence annuelle des conservateurs CPAC.

« Les touristes américains sont revenus »

Interrogé sur ces propos, François Hollande a rappelé que Donald Trump lui avait fait part récemment au téléphone de « tout l’amour qu’il portait à Paris et à la France, qu’il aimait la France et qu’il n’y avait pas plus beau pays que la France ». « Alors j’imagine que ce doit être sa pensée. Si c’est sa pensée, j’imagine qu’il l’exprimera », a ajouté François Hollande. « Heureusement, depuis plusieurs mois, les touristes américains sont revenus en nombre parce qu’ils voient » que les autorités françaises font « un effort considérable pour assurer la sécurité », a rappelé le président français. « Et je ne ferai pas de comparaison, mais ici il n’y a pas de circulation d’armes, il n’y a pas de personnes qui prennent des armes pour tirer dans la foule », a poursuivi François Hollande.

Publié le 25/02/2017 à 10:04 | Le Point.fr

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Trump est un populiste, s’il pense que ses électeurs adorent qu’ils insultes tout le monde, il le fera, et plustard a s’excuser après.

  2. Comrades do not give much merit to France warning to America. Trump rightfully so will not listen to those who could but do not have their country in order. Trump tend to favor winners whether they be popular or unpopular. If France was a winner Mali in adhering to France desires would not have all problems it possess plus would be much farther down path of security plus modern development. Government of Mali tendency to cling to outdated ways for hope of appearing omnipotent to people of Mali is a great match for France mediocrity which allows it to exploit undeveloped Africa to extent that undeveloped Africa is incapable of suitable modern development unto it stop bowing to France slavemaster’s desires. We have no alternative but to soon change if Buntu are to soon meet essentials of being self-sufficient. No one will save Buntu except for Buntu. As sure as I am A Buntu Malinke Julu this is true. Past 700 years of Buntu living should be enough proof for all Buntu. No disrespect intended to France but truth is France is incapable of acting in Buntu best interest plus profiting as France desire. Road to profits are first with France. Modern lifestyles are not financially free. Very much sincere, Henry Author Price Jr. aka Obediah Buntu Il-Khan aka Kankan.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here