Gabon: la Cour constitutionnelle valide la réélection du président Ali Bongo

13
Gabon: la Cour constitutionnelle valide la réélection du président Ali Bongo
Ali Bongo Odimba vote lors de l'élection présidentielle à Libreville, au Gabon, le 27 août 2016. © REUTERS/Gerauds Wilfried Obangome

Libreville – La Cour constitutionnelle gabonaise a validé dans la nuit de vendredi à samedi la réélection du président Ali Bongo Ondimba en rejetant l’essentiel du recours de son rival Jean Ping, lors d’une audience publique télévisée.

La Cour, tout en modifiant partiellement les résultats du scrutin du 27 août, a indiqué que M. Bongo gardait une avance sur son rival, qui s’était proclamé élu après l’élection, une annonce qui avait déclenché des émeutes meurtrières et des pillages dans le pays.

Lors de l’audience à Libreville, dans une salle quasiment déserte, la Cour a indiqué que M. Bongo avait recueilli 50,66% des suffrages contre 47,24% à M. Ping.

Ni M. Bongo ni M. Ping n’ont réagi dans l’immédiat. Le président sortant avait toutefois prévu de s’exprimer une fois la décision de la Cour connue.

Les rues de Libreville étaient désertes depuis vendredi soir, de nombreux habitants redoutant de nouvelles violences si la cour validait la réélection du président sortant. Âgé de 57 ans, Ali Bongo a été élu une première fois en 2009 à la mort de son père, Omar, resté au pouvoir 41 ans.

Jean Ping, ancien cacique du régime passé dans l’opposition, demandait notamment un recomptage des bulletins de vote dans la province du Haut-Ogooué.

Dans ce fief familial de la famille Bongo, le président sortant avait obtenu, selon les résultats de la commission électorale qui ont mis le feu aux poudres le 31 août, 95% des voix pour 99% de participation, lui garantissant au plan national une avance de quelque 5.000 voix sur Jean Ping, sur un peu plus de 325.000 électeurs.

(©AFP / 24 septembre 2016 02h22)

PARTAGER

13 COMMENTAIRES

  1. Paris demande aux autorités de ne pas s’éloigner «des normes internationales en matière de droits de l’Homme et d’Etat de droit».

    «des normes internationales en matière de droits de l’Homme et d’Etat de droit» : DESTRUCTION DE LA COTE D’ IVOIRE, DU MALI, DE LA LIBYE, DE L’ IRAK,
    DE LA SYRIE, DE L’ UKRAINE, DE LA CENTRAFRIQUE, DU YEMEN ; ET TOUT CES
    CRIMES CONTRE L’ HUMANITÉ….

    VOS «des normes internationales en matière de droits de l’Homme et d’Etat de droit» , VOUS
    MINORITAIRES, SONT DE FAIT DES CRIMES CONTRE L’ HUMANITÉ TOUTE ENTIÉRE.

    POINT. POINT FINAL.

  2. Bien que diplômé de l’université Paris-1 Panthéon-Sorbonne, Ali Bongo se montre bien moins francophile que son père et prédécesseur, Omar, appréciant de mettre les Français en concurrence avec les géants asiatiques de la mondialisation.

    VOILÁ LE PROBLÉME DE LA FRANCAFRIQUE NAZI …!!!

  3. Nous disons et la rappelons LA 1ÈME BATAILLE DE LA GUERRE ENTRE LA FRANCE-AFRIQUE GABON JEAN PING LE VRAI GABONAIS QUI POURTANT N’A NI LA COULEUR DE PEAU NI LES TRAITS DE VISAGE NI LE NOM DE FAMILLE DE L’AUTHENTIQUE VRAI GABONAIS ET LE CANCER DE LA FRANCE-AFRIQUE GABON ALI BONGO L’ÉTRANGER NIGÉRIAN LE FILS ADOPTIF ET SES CAFARDS Á BALAYER EST REMPORTÉE PAR CE DERNIER

    Nous disons et rappelons COMME LA GUERRE COMPORTE GÉNÉRALEMENT PLUSIEURS BATAILLES ET QUE LA FRANCE –AFRIQUE EST FONCIÈREMENT MÉCHANTE NOUS ASSISTERONS Á 1GUERRE IMPITOYABLE ET LA PLUS ATROCE QUE LE GABON N’A JAMAIS CONNUE

    Nous disons et rappelons par ailleurs nous sommes dans 1compétition mondiale économico politico militaro religieuse où tous les coups sont permis sans aucun état d’âme et où n’il y a pas de place pour les perreux les sybarites les faibles les naïfs les idiots les tarés les complexés les laxistes les insouciants les pleurnichards les cupides et les sentimentaux

  4. La Cour constitutionnelle gabonaise a validé dans la nuit de vendredi à samedi la réélection du président Ali Bongo Ondimba en rejetant l’essentiel du recours de son rival Jean Ping

    Il ne pouvait en être autrement. Quand on demande a femme de trancher entre son fils qui n’a absolument pas raison et un autre qui n’a absolument pas tort, alors le choix est vite fait. L’accotée du Vieux défunt n’a fait que de protéger sa famille, et c’est de bonne guerre.

    Pensées rebelles.

    • Sauf ue M PING est aussi de la famille, puisqu´il a 2 enfants avec la sœur aînée d’Ali Bongo, Pascaline Bongo, cette dernère qui a tjrs encouragé la candidature de M ING…
      « Ne fais pas ça ! lui lance-telle, un jour. Tu fais partie de la famille ! »

      • C’est cette info que beaucoup de personnes de savent pas.
        PING est plus dans la famille que Ali car lui-même affirme que ALI BONGO n’est pas l’enfant de Oumar BONGO

        • Ne mélangeons pas vitesse et précipitation les amis. Certes, le sino-gabonais a un temps fait intrusion dans le cercle familial et avec ses heures de gloire, mais ça n’a visiblement point été suffisant pour qu’il en dispose une franchise… C’est clair que l’aventure éphémère avec la fille du Vieux ne peut être systématiquement synonyme de réclamer sa part du gâteau, sinon ils seront bien nombreux tous ceux qui ont eu à boire dans le marigot et pourront par ricochet y prétendre… Cependant, celle qui “tapait notoirement dans le dos” de Madame l’ex-première dame (au point de contraindre celle-ci à une carrière musicale) est sans conteste au cœur du business familial, cela n’a pas besoin de démonstration, c’est un fait !

          Pensées rebelles.

  5. Je valide votre analyse à 300% Visus Mali. Et rajoute que nous devrions assumer nos opinions et agir en conséquence. Il faut que l’Afrique agit plus et parle moins. Après efforts et sacrifices soutenus et continus suivra le réconfort, la gloire, la dignité, la notoriété. Nous sommes tous interpellé: quel héritage pour nos enfants et petits enfants?

  6. Vive Ali Bongo. Il ya une constante en Afrique francophone qui determine si un president travaille pour son peuple ou pour la France. Cette constance cest quand tu vois l’audiovisuelle exterieur français ( france 24 RFI TV5 monde etc…) sacharner sur un president africain. Ce signe est pathognomonique du mal francafricain de ce pays. Ali bongo a tout vu de ses francais. Depuis que je lai vu aller chez Paul Kagame jai su quil veut mettre fin aux francais au gabon. La france cest notre cancer. Lors de la guerre du Biafra la france a tout fait pour demanteler le Nigeria mais l’Angleterre a soutenu le Nigéria. Si le Nigéria etait une colonie française la france allait précipité son démantèlement. Ce pays est vraiment notre cancer. Pensez y a chaque instant.
    Quand je vois Robert Bourgi parler du Gabon comme si cest son jardin et voir que cest la france a travers lui qui finance jean ping je dis maintenons Ali que ce vendu .

  7. Gabon: la Cour constitutionnelle valide la réélection du président Ali Bongo
    Par maliweb -24 Sep 2016

    …Comme quoi les affaires africaines sont à regler en Afrique…
    – Hier le BFaso, le Bénin et aujourd´hui le Gabon
    – Demain c´est aux Zimbabwéens de décider de leur sort et non sous une humeur contre-Mugabé venant d´on ne sait d´où et comme toujours!
    – Et aux Maliens d´apprendre que le linge sale se lave toujours à BAMAKO et non à OUAGA, ALGER et autres…
    – Alors M Ping peut aller bonnement remettre ses observateurs et commissaires là où il les avait prix et à 73 ans il peut déjà commencer à réfléchir ux petits inconvénients survenus dans sa vie ici et là…

  8. VOILA affaire classé c’est l’union européenne qui est à la base de tout çà tous les maux d’ AFRIQUE les gabonais n’ont rien avoir élection européenne..

    • Je ne vois pas la chose de la même façon que vous. En effet, c’est notre créateur Dieu qui a parlé à Jean Ping car quand Bagbo avait souhaité un récomptage des voix en Côte D’Ivoire, c’est Jean Ping et Sarkozy qui s’y étaient opposés. Pire Sarkozy avait envoyé l’armée française enlever Bagbo de son palais et installé son ami, tout cela sous drapeau onusien. Tout comme Alpha avait mis ATT à la place de IBK en 2002. Si vous êtes vrais et bons croyants, sachez vous ferez ce que vous voulez, Dieu vous parlera et vous rattrapera un jour: Jean Ping, Dieu vous parle enfin. Soyons honnêtes – aimables pour le bonheur de la société et notre propre bonheur.
      Cela ne me dispense pas à dire qu’il serait mieux de faire un recomptage pour apaiser le climat social !

      • Enfin M LENINE,
        Dieu, les prophétes, les anges …!!!! Cela est bon quand on est au cathéchisme! Ici il s´agit de la politique…

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here