Gambie: malgré la situation, Adama Barrow se prépare à gouverner

2
Gambie: malgré la situation, Adama Barrow se prépare à gouverner
Adama Barrow, le 3 décembre 2016. © REUTERS/ Thierry Gouegno

En Gambie, le président élu Adama Barrow annonce un plan de développement national. Il doit être investi le 19 janvier, date à laquelle expire, selon la Constitution, le mandat actuel de Yahya Jammeh, qui a déposé un recours devant la Cour suprême pour faire annuler le scrutin du 1er décembre. Yahya Jammeh a d’ailleurs réaffirmé la semaine dernière à la télévision gambienne qu’il ne quitterait pas le pouvoir tant que la Cour ne se serait pas prononcée, mais cela est loin de dissuader son successeur à se préparer à gouverner.

A moins d’un mois de son investiture, le président élu se prépare à entrer en fonction. Lundi, Adama Barrow a annoncé la mise en place d’un groupe d’experts pour formuler un plan de développement national, « à mon entrée en fonction », a t-il précisé.

Un plan qui doit remplacer celui du gouvernement sortant et qui doit permettre au pays d’exploiter pleinement ses potentialités, indique le communiqué d’Adama Barrow. Objectif : formuler des plans par secteur pour le programme de développement de la période 2017-2020

Adama Barrow veut que son gouvernement soit « immédiatement opérationnel après son investiture le 19 janvier ». Il a par ailleurs appelé les Gambiens à « prier pour une transition pacifique ».

La Cour suprême doit examiner le 10 janvier le recours du parti du président Jammeh, qui demande l’annulation du scrutin.

Yahya Jammeh a assuré qu’il demeurerait au pouvoir tant que la Cour ne se serait pas prononcée. « Je ne suis pas un lâche », a-t-il lancé à la télévision nationale, alors que plusieurs pays et institutions, comme la Cédéao, le pressent de céder son fauteuil et de permettre une transition apaisée dans son pays.

Par RFI Publié le 27-12-2016

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Rien qu un imposteur, un arriviste,regarder arriviste,regarder média, yaya jammeh est pris en tenaille pour servir de leçon à tous les chefs d état africains qui dénoncent la Cpi.
    Un president élu sans projet de société ni projet économique.
    Que le Sénégal arrêté ce jeu pour ne pas ouvrir un autre foyer de tension car yaya aura le soutien des ex soldats de la guinée bissau,des ex rebelles dcasamancais.
    La cedeao n à pas pu faire plier ni aider le mali contre les rebelles,c est en Gambie qu elle se sent forte,dommage.
    La cedeao n à pas pu menacer le groupe des djendere,c est en Gambie qu elle se réveille, non arrêtez cette honte,ou des villages nigeriens sont attaques et brûlés, ou est la cedeao?
    Que le président Macky Sall arrete ce jeu pour faire plaisir aux occidentaux.
    Personne n est duppe,on sait son acharnement contre jammeh.

  2. Comrades without doubt President elect Barrow is taking best course of action. Jammeh have given us a perfect example of kind of leadership which turned Africa which was once cradle of development into abyss of poverty plus misery. he have embraced outsiders desire at every turn plus every visible condition of his leadership. We do not need anymore leaders like that. It makes little difference if they be in Gambia, Democratic Republic of Congo or any other place in Africa. Their methods have proven only effective methods in dealing with them are those methods which overwhelm their actions whatever they may be. Though I am against violence especially Buntu against Buntu violence but sometimes conditions leave us no alternatives thus, we in keeping in best way have to timely apply overwhelming force targeting as we have been targeted or as may be proven best to target. Very much sincere, Henry Author Price Jr. aka Obediah Buntu IL-Khan aka Kankan.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here