Gambie: le Sénégal condamne le revirement de Jammeh, exige la transmission pacifique du pouvoir

15
Gambie: le Sénégal condamne le revirement de Jammeh, exige la transmission pacifique du pouvoir
Yayha Jammeh, le 29 novembre dernier à Banjul pendant la campagne présidentielle gambienne. © REUTERS/Thierry Gouegnon

Dakar – Le Sénégal, unique voisin terrestre de la Gambie, a condamné vendredi soir le revirement du président gambien Yahya Jammeh, qui a rejeté les résultats de l’élection du 1er décembre une semaine après avoir reconnu sa défaite, exigeant qu’il cède pacifiquement le pouvoir.

Le Sénégal rejette et condamne fermement cette déclaration, selon un communiqué de son ministre des Affaires étrangères Mankeur Ndiaye, disant avoir appris avec surprise cette remise en cause par M. Jammeh de sa propre reconnaissance des résultats une semaine auparavant.

Le Sénégal exige que le président sortant respecte sans condition le choix démocratique librement exprimé par le peuple gambien, qu’il organise la transmission pacifique du pouvoir et qu’il assure la sécurité et l’intégrité physique du président nouvellement élu, Adama Barrow, candidat d’une large coalition d’opposition.

Il engage instamment la Cédéao (Commission économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, NDLR) l’Union africaine et les Nations unies à oeuvrer ensemble et prendre toutes les mesures qu’imposent la sauvegarde des résultats du scrutin présidentiel en Gambie et le respect de la souveraineté du peuple gambien.
Par ailleurs, Dakar met solennellement en garde contre toute atteinte à la sécurité des ressortissants sénégalais vivant en Gambie, petit pays d’Afrique de l’Ouest enclavé dans le territoire sénégalais hormis sa façade atlantique.

Dans sa déclaration télévisée vendredi soir, M. Jammeh a assuré que l’intervention de puissances étrangères ne changerait rien.

(©AFP / 10 décembre 2016 02h38)

PARTAGER

15 COMMENTAIRES

  1. De quoi se mêle le Sénégal?
    Est ce pour éviter une crise dans un pays dont l instabilité pourrait réveiller la rébellion casamancaise?ou abattre un africain qui a demandé à se retirer de cette justice coloniale de la CPI?
    Non,le président sénégalais n à tire aucune leçon de sa médiation ratée au burkina faso,si jammeh à reconnu sa défaite au vu des résultats de la ceni,qu est ce qui l empêche de revenir sur sa décision et sa bonne foi des lors que la ceni dit avoir commis des erreurs de décompte et qu au finish seuls 19000 voix séparent les deux mais où est le crime si jammeh redemandé re comptage ou la reprise des élections ?
    De quoi le Sénégal se mêle,ou le Sénégal est chargé de remettre la Gambie au cpi?,non respectons nous ne jouons pas le jeu de nos ennemis.pourquoi ce conseil de sécurité n envoie pas une mission pour aller re compter comme ça avait été demandé et exige au gabon?pourquoi faire de la déclaration de jammeh un résultat officiel alors que la ceni à reconnu des erreurs et la cour suprême de la Gambie doit se prononcer en dernier lieu?adama doit affronter jammeh devant la cour suprême,a moins que pour ne pas mettre au jour d autres erreurs de re comptage,jammeh ne soit proclamer iez vainqueur ?
    De quoi le Sénégal se mêle?allez les aidez à recompter,verifier les billes et les bordeaux au lieu d imposer un candidat qui visiblement n est pas sûre de lui même.
    Le président élu du ghana l à d ailleurs precise,qu il faut prendre en compte tous les éléments avant de de dire tel a gagné ou tel a perdu.
    De grâce,qu on ne crée pas un autre conflit et dans ce cas le Sénégal serait le relier perdant.

  2. les crises sont des acquis pour le processus democratique.Je met en garde Jammah qu’une election ne merite pas de mort.S’il veut elaborer une democratie Gambienne qu’il remet le poovoir a Barrow qu’il a reconnu gagnant .

    • 12:48:29 AM est la ceni de la Gambie qui a donné les chiffres de 36% contre plus de 45%. A Adama, et jammeh reconnu sa défaite, ça été plus une surprise mondiale que la victoire de trump,et cette même ceni reconnaît 5 jours qu il y a eu des erreurs et l marge faut moins de 0,5%.ou est le crime si jammeh revient sur sa déclaration quand la ceni revoit ses chiffres pour des erreurs de calcul?qu on arrête de vilipender jammeh,ce sont les valets de la Cpi qui sont contre jammeh.
      Les démocrates continuent de de douter de la victoire de trump et pas plus tard qu’hier la cie parle de manipulation de la russie,et jammeh n à pas droit au parole.sa parole est devenue un instrument juridique au dessus de la ceni,de la cours suprême de la Gambie. Our quoi ne pas les aider à recompter comme ça été demandé au gabon,et en Afghanistan et même en Floride.
      Jammeh est victime de son retrait de la Cpi et une marionnette à été trouvé pour faire revenir la Gambie, voila l empressement et le forcing à faire partir jammeh.
      Dans tel pays on exige de recompter si leur candidat est battu et non, pas de recompte si leur candidat est susceptible de gagner.
      Ou est la loi?

  3. Encore un mic mac sioniste , remplacer les chefs d’états africains musulmans par des africains ayant un père sioniste .

    Le nom de « Adama Barrow » révèle cette imposture …. 😡 😡 😡

    Nous avons d’autres exemples en Mauritanie ou des judeo-sionistes épouses des femmes du « cru » ces enfants portant ensuite un nom particulier , reçoive tous les avantages pour étudier en occident … Ou ils sont formés pour être des représentants politiques de leurs pays maternelles ..

    • En effet de quoi le senegal se mêle?

      En même temps la mauritanie pratique l’esclave et un système d’apartheid, emprisonne des africains tout le temps, le senegal ne condamne pas la mauritanie…
      Ah le fougarideya des africains…

  4. Ca s’appel la jurisprudence electorale a la Jammehene yahya.
    Ce Monsieur se moque du monde .Ce qui est dit est dit Jammeh tu as perdu les elections, degage .

  5. Cocou123 cest toi qui na rien compris. La fau democratie nest pas loi du Dieu.
    C cette faut democratie et illussion qui as tue ton pays depuis 20ans.
    Develope votre propre system qui marche avec vos peuples.
    Merci

  6. “L’intervention des forces étrangères ne changerait rien !” 😀😀😀😀😀😀

    Voici un autre qui vaut mieux que son peuple qui ne veut plus de lui.

  7. Un Oranger sur le sol Irlandais …on ne le verra jamais
    Un loup devenir un gentil mouton….on ne le verra pas non plus..
    Quand même certains de nos dirigeants sont des tordus hypocrites..

    Pourquoi cette mascarade ?
    Iddi Amin Dada , Bokassa, Abdoulaye Wade…Jammeh .. et bien d’autres …des tyranneaux nés pour persécuter leur compatriotes ..
    Ce ne sont même pas des tyrans tant leur manœuvres sont cousues de fil blanc et lisibles..
    Pouvoir sans conscience n’est que ruine de l’âme !!

      • Avec moins de 19000 voix c est ça la démocratie, on veux imposer un Gambie importe à la solde du senegal. Non il faut arrêter ce cirque et laisser leq gambiens.
        Dépouiller les opposants de leurs biens,enfermer les opposants,c est ça la démocratie,empêcher un ex président d attentif au Sénégal c est sa la démocratie alors que l Sénégal arrêté ses menaces initiale.il n y a pas de baromètre de démocratie,Trump même avait dit conteste les résultats s il perdait

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here