GUINEE / Crise politique : L’opposition guinéenne de nouveau dans la rue

0

Dans son engagement à déloger le président de la république, Alpha Condé, devenu, selon elle, en raison de ‘’son obstination à violer les lois en vigueur dans notre pays’’, illégitime; l’opposition républicaine lance, à partir de ce jeudi 23 avril 2015, ‘’l’assaut final’’ contre Sékhoutouréyah. A travers une marche dite pacifique non seulement dans les cinq communes de Conakry, mais surtout dans les chefs-lieux de toutes les 33 préfectures du pays.

GUINEE manifestants

Envers et contre tout, Cellou Dalien Diallo de l’UFDG et ses compagnons de lutte dont les anciens premiers ministres, Lansana Kouyaté du PEDN et Sydia Touré de l’UFR,  se disent engagés à en finir avec le président Alpha Condé et son régime. Quitte à ouvrir par la suite une nouvelle période que pourrait diriger un militaire, selon l’entendement de certains opposants.

Plus optimistes que jamais quant à l’issue heureuse de leur combat, les opposants au régime d’Alpha Condé partent avec un engament tous azimuts, défiant par endroit les porte-voix de la communauté internationale dont ils sont censés attirer l’attention sur la situation politique nationale.

Face à l’opposition républicaine, le pouvoir en place qui se montre disposé au dialogue, ne semble pas avoir dit son dernier mot dans ce bras de fer qu’il n’entend point perdre. C’est dire qu’on va assister dans les jours qui suivent à une période de turbulences dont l’issue en tous les cas, est inquietante.

En effet, l’attitude de l’opposition à vouloir coûte que coûte déloger le pouvoir, de ‘’faire partir Alpha Condé avant la fin constitutionnelle de son mandat’’, est une stratégie jusqu’auboutiste qui a peu de chance de prospérer. Et la communauté internationale, le fait comprendre à l’opposition guinéenne car pour elle, le dialogue autour de la table des frères ennemis est ici comme ailleurs, la seule solution.

Salématou DIALLO pour GCI

2015-GuineeConakry.Info

 

PARTAGER