Guinée : une manifestation pour la réouverture des écoles vire au drame à Conakry.

0
guinee
De la fumée monte d'un marché de Conakry lors d'un rassemblement politique le 8 octobre 2015 (photo d'illustration). © Youssouf Bah/AP/SIPA

Au moins cinq personnes ont été tuées lundi à Conakry lors de violents heurts entre forces de l’ordre et manifestants. Ces derniers réclamaient la reprise des cours dans les écoles du pays, closes par le gouvernement depuis trois semaines.

Un bilan confirmé par une source jointe par l’AFP à l’hôpital Ignace Deen de Conakry, qui indique que les victimes ont toutes été touchées par balles.

Les heurts ont éclaté au lendemain de la signature dimanche d’un accord entre syndicats et gouvernement, destiné à mettre fin à la grève des enseignants qui dure depuis le 13 février. « Les parties ont convenu de se retrouver ce lundi pour la signature formelle de cet accord », avait alors déclaré le gouvernement.

Les écoles fermées depuis le 1er février

Mais il semble que la base syndicale soit restée insensible à cette annonce. D’après des enseignants et des témoins joints par téléphone, le mouvement était toujours bien suivi lundi à Conakry et dans le reste du pays, ce qui aurait provoqué l’exaspération des manifestants favorables à la réouverture des établissements.

Publié Par jeuneafrique.com le 21-02- 2017

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here