HSBC: voici la liste des principaux clients africains. 35,3 millions de dollars pour un client malien…

15

Fuite des capitaux : des centaines de millions de dollars ouest africains planquĂ©s chez HSBC en Suisse (Exclusif)Nous publions cette liste tout en rappelant que dĂ©tenir un compte Ă  l’étranger ne constitue pas un dĂ©lit.

Afrique du Sud : Fana Hlongwane

Homme d’affaires sud-africain spĂ©cialisĂ© dans les secteurs des Ă©quipements militaires, il fut conseiller spĂ©cial du ministre de la DĂ©fense Joe Modise de 1995 Ă  1998. Son nom est citĂ© dans une affaire de contrats d’armements suspects signĂ©s Ă  la fin des annĂ©es 1990. Connue sous le nom de “Arms Deal”, cette affaire a Ă©claboussĂ© jusqu’aux prĂ©sidents Jacob Zuma et Thabo Mbeki et est souvent considĂ©rĂ©e comme le plus gros scandale post-apartheid.

Selon les documents du Consortium international des journalistes d’investigation (Ciji) Ă  l’origine de l’enquĂȘte sur les SwissLeaks, Fana Hlongwane fut l’un des mandataires de plusieurs comptes ouverts chez HSBC Private Bank. L’un deux, au nom de “Leynier Finance SA”, affichait un solde d’un peu moins de 900 000 dollars (800 000 euros environ). L’homme d’affaires sud-africain est aussi associĂ© Ă  plus de 20 comptes dont le solde total reprĂ©sentait en 2006-2007 prĂšs de 12,7 millions de dollars (11 millions d’euros). L’intĂ©ressĂ© n’a pas rĂ©agi.

Burundi : Aziza Kulsum Gulamali

Burundais nĂ© en 1944, ce propriĂ©taire d’un usine de cigarettes domiciliĂ© en Belgique est soupçonnĂ© de trafic d’armes et de minerais. D’aprĂšs les documents du Ciji, son nom est associĂ© Ă  trois comptes ouverts chez HSBC Private Bank depuis 1997. Deux d’entre eux ont Ă©tĂ© fermĂ©s en 1995 et 2000. Le dernier comptait prĂšs 3,26 millions de dollars en 2007. L’intĂ©ressĂ© n’a pas rĂ©agi.

Centrafrique : Abdoul-karim Danzoumi

Abdoul-karim Danzoumi est le propriĂ©taire de Badica, la plus grande compagnie de diamants implantĂ©e en Centrafrique. DomiciliĂ© Ă  Antwerp, en Belgique, il figure sur une liste d’une dizaine de personnes que les experts de l’ONU voudraient voir sanctionnĂ©es par le Conseil de sĂ©curitĂ©. Selon les documents du Ciji, il est client de HSBC Private Bank depuis 2000. Son nom est liĂ© Ă  cinq comptes. L’un d’entre eux, dont Danzoumi est le mandataire, a Ă©tĂ© ouvert sous le nom de “Kampala Holdings SA”. En 2006-2007, son solde Ă©tait de 467 592 dollars (410 000 euros). L’intĂ©ressĂ© n’a pas rĂ©agi.

CĂŽte d’Ivoire : Patrick BĂ©diĂ©

Patrick BĂ©diĂ©, le fils de l’ancien prĂ©sident ivoirien Henri Konan BĂ©diĂ©, a fait carriĂšre dans le nĂ©goce du cafĂ©-cacao. Patron de la division Afrique du trader suisse Novel Commodities, il a Ă©tendu ses activitĂ©s au riz en 2011. Patrick BĂ©diĂ© a Ă©tĂ© client de HSBC Private Bank de 1992 Ă  2000. Lors de cette pĂ©riode, il fut, avec un nĂ©gociant français de chocolat, le co-mandataire d’un compte ouvert au nom de “Amoryn Holdings Limited B.V.”. Les sommes qui y ont Ă©tĂ© dĂ©posĂ©es ne sont pas indiquĂ©es dans les documents du Ciji. L’intĂ©ressĂ© n’a pas rĂ©agi.

Djibouti : Saïd Ali CoubÚche (Décédé)

DĂ©cĂ©dĂ© en 2009, SaĂŻd Ali CoubĂšche fut ministre des Finances dans les annĂ©es 1960. Il fut ensuite homme d’affaires et dirigea la Chambre de commerce et d’industrie de Djibouti. Selon les informations du Consortium international des journalistes d’investigation (CIJI), CoubĂšche a dĂ©tenu, entre 1994 et 2004, un compte chez HSBC Private Bank au nom de “Maskali”.

Égypte : Rachid Mohamed Rachid

Ministre du Commerce et de l’Industrie de 2004 Ă  la chute de Hosni Moubarak, en 2011, Rachid Mohamed Rachid fut prĂ©sident d’Unilever pour l’Afrique du Nord, le Moyen-Orient et la Turquie. Il a Ă©galement siĂ©gĂ© au conseil d’administration d’HSBC Égypte. Il fut plusieurs fois condamnĂ©e par la justice de son pays, pour corruption, profits illĂ©gaux et gaspillage de fonds publics. Selon les informations du Ciji, Rachid Mohamed Rachid fut le principal mandataire d’un compte chez HSCB Private Bank sous le nom de “Lexington Investments Limited”. Compte sur lequel a circulĂ© jusqu’à 31 millions de dollars (27 millions d’euros) entre 2006 et 2007. L’intĂ©ressĂ© n’a pas rĂ©agi.

Kenya : Johnson Nduya Muthama
SĂ©nateur depuis 2008, Johnson Nduya Muthama est Ă©galement le prĂ©sident exĂ©cutif de Muthama Gemstones Ltd., une sociĂ©tĂ© miniĂšre, et le fondateur de l’association des courtiers kĂ©nyans de pierres prĂ©cieuses. Selon le Ciji, il fut l’un des mandataires, de 1996 Ă  2000, de deux comptes ouverts chez HSBC Private Bank : “ROCKLAND 96″ et 20443NM”. Les sommes qui y ont Ă©tĂ© dĂ©posĂ©s ne sont pas prĂ©cisĂ©es. L’intĂ©ressĂ© n’a pas rĂ©agi.

Maroc : Mohammed VI

Parmi les comptes de HSBC Private Bank figure celui de “Sa MajestĂ© le roi Mohammed VI”, codĂ©tenu avec son secrĂ©taire particulier, Mounir El-Majidi, et ouvert le 11 octobre 2006. D’aprĂšs Le Monde, entre l’automne 2006 et le 31 mars 2007, soit la pĂ©riode couverte par les listings que le quotidien français a pu consulter, le montant maximal enregistrĂ© sur ce compte Ă©tait de 7,9 millions d’euros. “Or, il est en principe illĂ©gal, pour des Marocains rĂ©sidant au Maroc, de dĂ©tenir un compte bancaire Ă  l’étranger”, souligne le quotidien.

Maroc : Fouad Filali
Ex-beau frĂšre du roi Mohammed VI – il fut mariĂ© Ă  la fille aĂźnĂ©e de Hassan II, Lalla Meryem -, Fouad Filali fut notamment PDG du holding royal ONA (futur ONA-SNI, futur SNI). En dĂ©cembre 1999, il fut citĂ© dans une affaire de blanchiment d’argent Ă  Paris. Selon les informations du Monde, son son nom est liĂ© Ă  trois entitĂ©s lĂ©gales dispersĂ©es en de multiples paradis fiscaux et disposant de compte chez HSBC Private Bank. La principale, Ameriga Foundation, Ă©tait domiciliĂ©e au Liechtenstein et disposait de prĂšs de 11,3 millions de dollars en compte Ă  la fin 2006. Fouad Filali rĂ©fute ces accusations.
Nigeria : Aliko Dangote

Avec une fortune estimĂ©e Ă  25 milliards de dollars, Aliko Dangote est sans doute l’homme le plus riche d’Afrique et il occupe le 23e au classement mondial 2014 du magazine amĂ©ricain “Forbes”. L’homme d’affaires nigĂ©rian fut le mandataire principal d’un compte client ouvert chez HSBC Private Bank de juillet 2003 Ă  aoĂ»t 2004 au nom de “Development Projects Corporation”, une sociĂ©tĂ© domiciliĂ©e dans les Îles Vierges Britanniques. Les sommes qui y ont Ă©tĂ© dĂ©posĂ©es ne sont pas indiquĂ©es. L’intĂ©ressĂ© n’a pas rĂ©agi.

RDC – GuinĂ©e : Beny Steinmetz et Dan Gertler
Figurent Ă©galement parmi les comptes rĂ©vĂ©lĂ©s par le Ciji ceux liĂ©s aux hommes d’affaires israĂ©liens Beny Steinmetz et Dan Gertler, actif dans l’industrie miniĂšre en Afrique, et dont les opĂ©rations en GuinĂ©e pour le premier et en RDC pour le second ont fait l’objet de nombreuses controverses\

Sénégal : Youssou Ndour
Le cĂ©lĂšbre chanteur et homme d’affaires sĂ©nĂ©galais, par ailleurs conseiller du prĂ©sident Macky Sall, fait partie des cĂ©lĂ©britĂ©s ouest-africaines citĂ©es dans l’affaire Swissleaks. InterrogĂ© par les journalistes du Ciji, il a refusĂ© de s’exprimer sur le compte bancaire qu’il dĂ©tenait chez HSBC Private Bank, par ailleurs fermĂ© depuis.
Tunisie : Belhassen Trabelsi
Le frĂšre de Leila Trabelsi, l’épouse de l’ex-dictateur tunisien Zine el Abidine Ben Ali, s’est rĂ©fugiĂ© au Canada avec sa famille aprĂšs la rĂ©volution de janvier 2011. Devenu un riche homme d’affaires sous la prĂ©sidence de son beau-frĂšre, Belhassen Trabelsi avait placĂ© une partie de sa fortune sur des comptes de HSBC Private Bank en 2006.

D’aprĂšs les fichiers HSBC, il est citĂ© comme propriĂ©taire de trois comptes enregistrĂ©s sous le nom “Zenade Resources limited”, dont le montant total a affichĂ© plus de 2,5 millions d’euros entre 2006 et 2007. Il est aussi liĂ© au compte n°48451MH, qui a lui plafonnĂ© Ă  prĂšs de 19,5 millions d’euros sur la mĂȘme pĂ©riode. Mais le lien exact entre l’homme d’affaire et ce dernier compte crĂ©Ă© en 2006 n’est pas prĂ©cisĂ©.

Tunisie : Tarek Bouchamaoui

Le nom de l’homme d’affaires tunisien Tarek Bouchamaoui fait lui aussi partie des listings HSBC. Le frĂšre de Wided Bouchamaoui, la patronne des patrons tunisiens, a dĂ©tenu un compte chez HSBC Private Bank de juillet 2004 Ă  mai 2007. D’aprĂšs le site tunisien Inkyfada (qui a tentĂ©, sans succĂšs, de joindre l’intĂ©ressĂ©), ce compte aurait comptĂ© plus de 43 millions d’euros.

Zimbabwe : Roger Boka (décédé)

Roger Boka Ă©tait un des plus grands industriels du tabac en Afrique. DĂ©cĂ©dĂ© en 1999, il a longtemps Ă©tĂ© dĂ©crit comme un des premiers ZimbabwĂ©ens noirs Ă  dĂ©tenir une banque et un jet privĂ©. Selon Associated Press, il Ă©tait recherchĂ© pour des prĂ©somptions de transfert illĂ©gal vers l’étranger de plus de 22 millions d’euros aprĂšs l’effondrement de son Ă©tablissement United Merchant Bank.

Selon le Ciji, Boka avait un compte Ă  son nom chez HSBC Private Bank, qui le fichait en tant que PDG du groupe Boka, actif dans les secteurs de la finance, de l’or, et du tabac. Cependant, les fichiers ne permettent pas de dĂ©finir le contenu exact de ce compte.

Par Financial Afrik

 SWISS LEAKSSWISS LEAKS DATA.  Source: icij.org

PARTAGER

15 COMMENTAIRES

  1. ___________13 COMMENTAIRES UNE SEULE MAIN BLANCHE DAME AVEC LA NATIONNALITĂ©E MALIENNE QUI DECONNE DANS TOUS NOS ACTUALITĂ©S____ET NOUS MALIENS REJETES ET DETESTES LES CRITIQUES DESTRUCTIVES INFINIS 😉 ——-ON NA PAS BESOIN DE AUCUN DETRACTEURS ET DE MAUVAISE FOI ICI 😉

  2. on vous demande d’etre serieu les journalistes surtout malien ne passĂ© pas votre a mentir sa ne vous raportera rien arretĂ© de mentir c’est mieux pour vous : :

  3. 😆 😆 😆 , tant mieux pour toi soldat rate, c’est dommage je voulas te poursuivre pour avoir au tant d’argent 😆 😆 😆 .
    Bref, un malien avec pres que 36 millions de dollards et son ne figure sur la liste que vous avez 😆 😆 😆 , c’est vraiment intelligent et au tant bete de votre part 😆 , pauvre vous.
    Je ne dirais pas que X,Y ou Z ne peut avoir un compte la bas mais verifiez et demandez les documents sur au journal Le Monde francais ou la cle ubs a ete envoye. Ils vous transmettront ceux dont vous avez besoin mais titrez un article comme cela n’est ni pro, ni respectueux pour vos lecteurs et lectrices, bandes de poubelles reunies. Ne mentez pas pour que les gensa payent vos stupides journaux, c’est immoral et vous pouvez etre poursuivis pour ces actes. 👿 .

  4. Ah j'ai aimer cela je vous fĂ©licite pour se travail. Car les gens sont de plus en plus NIENGO dans notre pays s'ils ont des comptes la bas tant mieux pour l'Afrique. Et si quelqu'un tu n'a qu'Ă  travailler pour aller ouvrir ton compte Ă  l’extĂ©rieur. Les gand riches maliens comme Mohamed Lamine ne vivent au Mali.

  5. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆
    DIEU MERCI … ILS N’ONT PAS PUBLIÉ MON NOM …!!!!

    BANDE CONS … !!!! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    Moussa Ag,.. LE TITRE PARLE
    DU MALI … 👿 👿 👿 👿 👿

    MAIS L’ALPHABET SAUTE LE MALI … 👿 👿 👿 👿 👿

    BANDE DE CONNARDS …!!!! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  6. MALIWEB prend ses lecteurs pour des enfants Ă  qui il faut des freandises pour les essuyer les larmes. meme si vs n’ĂȘtes pas serieux ayez du respect pour nous. Vous avez oubliĂ© ce que vous avez dĂ©jas publiĂ© plus haut. De grĂące respectez nous.

  7. Ca, c’est encore un cas typique D’ARNAQUE JOURNALISTIQUE! 🙄 🙄 🙄 🙄

    Ce plaisantin “appĂąte” le lecteur (ou le pigeon!) Malien en annonçant la liste avec “35,3 millions de dollars pour un client malien
”, et une fois le lecteur (le pigeon!) ouvre l’article, il s’aperçoit que le fameux “client Malien” n’apparaĂźt nulle part!

    Nous sommes nombreux Ă  le dĂ©plorer rĂ©guliĂšrement: Maliweb devrait montrer un minimum de professionnalisme dans la sĂ©lection de ce qu’il publie! 👿 👿

    Ne serait-ce que par respect pour les internautes! 👿 👿 👿

    Si ces rigolos sont soi-disant capables d’affirmer le montant prĂ©cis de 35,3 millions, ils doivent (si c’est vrai! :roll:) ĂȘtre Ă  mĂȘme de donner son nom!

    Mais si c’est vrai seulement… đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„

  8. Le montant le plus important affichĂ© sur cet article est de 43 millions de dollars suivi de 31 millions. Le fantomatique richard malien aurait occupĂ© la deuxiĂšme place de cette liste. Pourquoi ĂȘtes vous incapable de donner son nom et vous vous contentez du lien qui informe que le montant maxi d’un client ayant un lien avec le Mali est de 35,5 millions. Donc, vous ne savez mĂȘme pas si c’est un malien ou pas!!
    Un peu de retenu tout de mĂȘme.

  9. j’ai mal lu ou il faut une loupe pour voir le nom du client malien en question ??? un peu de serieux pour les lecteurs svp.

  10. Ben au derniĂšre nouvelle vous avez dit qu’il y avait 68 maliens a ĂȘtre impliquĂ© dedans , alors oĂč sont ils ???????????????
    Au finish , il faut savoir sur quel pied danser !!!!!

  11. oui apparemment ces Maliens se sont volatilisĂ©s. sincĂšrement on est pas obligĂ© d’Ă©crire quant on ne dĂ©tient aucune information

  12. Pour ceux qui ne sont pas sur la liste ,qu’ils soient maliens ou autres ,l’argent volĂ© est planquĂ© ailleurs , iles caĂŻmans ou autres paradis fiscaux 💡 💡 💡 💡 💡 💡 les maliens n’Ă©tant pas trĂšs malins doivent avoir des comptes en France ou dans d’autres banques suisses ,il n’y a pas que HSBC sur la planĂšte 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿

  13. Ou sont les nom de ces centaines des maliens qu’un journal de la place se donnait de la peine Ă  nous dĂ©montrer?

Comments are closed.