Intervention militaire – Libye : les leçons d’un raid

1
Intervention militaire - Libye : les leçons d'un raid
LePoint.fr/Par notre correspondant à Tunis, Benoît Delmas - Sabratha, classée au patrimoine mondiale de l’Unesco, se situe à 102 kilomètres de la ville de Ben Guerdane en Tunisie.

Des avions américains ont bombardé un camp de Daech à Sabratha. Plus de 40 jihadistes tués dont de nombreux tunisiens.

Demain, Fayez el-Sarraj doit présenter au parlement de Tobrouk son gouvernement d’union nationale. Gouvernement dont l’existence dépend du vote de l’instance reconnu par la communauté internationale. Les évènements de ce matin risquent de compliquer la tâche du futur premier ministre. Car les américains n’auront pas attendu la légitimité d’un mandat international pour intervenir militairement. Un raid a détruit, avant l’aube, un camp d’entrainement de Daech à Sabratha, à 70kms au sud de Tripoli. Une région contrôlé par Fajr Libya et une cohorte de brigades, milices. Sabratha, classée au patrimoine mondiale de l’Unesco, se situe à 102 kilomètres de la ville de Ben Guerdane en Tunisie.

Une majorité de tunisiens parmi les jihadistes tués

Selon les premières informations, l’hôpital de Sabratha a décompté 41 morts, de plusieurs nationalités. Une majorité d’entre eux serait tunisienne. Dont le leader Nourredine Chouchane. L’homme est soupçonné d’avoir organisé l’attentat mené le 18 mars au musée du Bardo. Contacté, le porte-parole du ministère de la défense n’a voulu faire aucun commentaire, renvoyant sur l’ambassade des USA en Tunisie et sur le ministère des affaires étrangères. A la question, l’armée tunisienne a-t-elle renforcée son dispositif à la frontière libyenne, Belhassen Oueslati répond que « ces choses-là se préparent à l’avance, que le dispositif est en place ». Dans un communiqué, le Pentagone a précisé que l’attaque aérienne visait « un camp de Daech et Nourredine Chouchane surnommé Sabar ». Et précise « que cette frappe démontre que nous irons chercher Daech partout » et que les Etats-Unis « utiliseront tous les outils » à leur disposition.

Comment les leaders de (…)

Lire la suite sur LePoint.fr

PARTAGER

1 commentaire

  1. Ouf! les missiles occidentales et particulièrement américaines sont sans pareil. Elles trient entre les djihadistes et les civils. Donc aucun civil tué, tous sont des terroristes 😆 . J’avais oublié qu’il y avait OLDH, Organisation Libyenne des Droits de l’Homme 😛 😛 .

    Ces américains ne font que mettre la merde partout. Ils n’ont pas fini avec la situation qu’ils ont crée en Syrie, ils viennent aggravé notre situation ici alors qu’ils ont facilité avec leurs alliés la fuite de ces djihadistes sous les bombes russes de la Syrie en Libye 🙁 🙁 .

Comments are closed.