Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme : La Minusma amorce un véritable combat contre l’exclusion des Albinos

0
Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme

‘’Les droits des personnes atteintes d’albinisme sont des droits de l’homme’’, tel est le thème de la 3ème édition de la journée internationale de sensibilisation à l’albinisme célébrée avec faste au Mali, hier jeudi 29 juin 2017, à la cité des enfants de Bamako. Cette cérémonie de commémoration est organisée par la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (Minusma), en partenariat avec le Haut commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme, SOS Albinos et le Forum pour l’éducation aux droits de l’homme. Ladite cérémonie était présidée par le représentant du ministre des droits de l’homme et de la reforme de l’Etat, Abdoulaye Sidibé, en présence de la représentante de la Minusma, Bernadette Sène, du président de SOS Albinos, Aboubacar Doumbia et de nombreuses autres personnalités. Cette journée est une aubaine pour les défenseurs des droits de l’homme de sensibiliser et de dénoncer les attaques et meurtres perpétrés à l’encontre des personnes atteintes d’albinisme.

Le 18 décembre 2014, l’Assemblée générale des Nations Unies décidait de faire du 13 juin la journée mondiale de sensibilisation à l’albinisme et ce pour compter de 2015. L’évènement fut célébré hier au Mali. La journée a été marquée par des discours, des conférences, des poèmes, des sketches, des consultations gratuites et la donation gratuite des produits pharmaceutiques. Au cours de la cérémonie d’ouverture des activités, le président de SOS Albinos, Aboubacar Doumbia a remercié les responsables de la Division des droits de l’homme de la Minusma dont Guillaume NGefa pour le combat contre l’exclusion et la marginalisation des personnes atteintes d’albinisme.

A l’en croire, l’albinisme a pour conséquence la faiblesse de l’acuité visuelle et la fragilité de la peau aux risques de cancer cutané. « Cette journée nous offre désormais l’occasion de célébrer de faire une large sensibilisation et dénoncer les attaques et meurtres perpétrés à l’encontre des personnes atteintes d’albinisme. Au Mali du 13 juin de 2016 au 13 juin 2017, par voix de presse et sur information de nos antennes régionales de Kayes et Koutiala, deux cas de disparition d’enfants atteints d’albinisme nous ont été signalés. A la date d’aujourd’hui ces cas sont restés non élucidés », a-t-il rappelé.

Selon lui, c’est le lieu d’exhorter le gouvernement du Mali à prendre des mesures d’actions positives afin de garantir l’égalité d’accès et de jouissance de tous, les droits consacrés aux personnes atteintes d’albinisme. Pour sa part, la représentante de la Minusma, Bernadette Sène a félicité les organisations de défense des droits de l’homme dont le Réseau Média et Droit de l’Homme (RMDH) pour le combat en faveur des droits humains. Elle a déploré la marginalisation et les agressions à l’encontre des albinos. « Ces violences faites contre les personnes atteintes d’albinisme donnent rarement à des enquêtes », a-t-elle dit.

Selon elle, l’impunité dans ce domaine est inquiétante. Quant au représentant du ministre des droits de l’homme et de la reforme de l’Etat, Abdoulaye Sidibé, il s’est réjoui du choix de la thématique de cette 3ème édition : « les droits des personnes atteintes d’albinisme sont des droits de l’homme ». Après la cérémonie d’ouverture, les stands de consultation gratuite ont été visités par les officiels. Enfin, au cours d’une conférence débat animée par Karina Cissé de la Division droit de l’homme de la Minusma, il ressort que 600 attaques ont été faites en Afrique depuis 2006 contre les personnes atteintes d’albinisme.

Aguibou Sogodogo

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here