La CPI rejette la demande de mise en liberté provisoire de Laurent Gbagbo

18

AFP) – La Cour pĂ©nale internationale (CPI) a rejetĂ© vendredi en appel la demande de mise en libertĂ© provisoire de l’ancien prĂ©sident ivoirien Laurent Gbagbo, soupçonnĂ© de crimes contre l’humanitĂ© au cours des violences post-Ă©lectorales de 2010-2011.

Laurent Gbagbo, le 5 décembre 2011 devant la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye

“Il est appropriĂ© de confirmer la dĂ©cision contestĂ©e car elle n’a Ă©tĂ© affectĂ©e d’aucune erreur”, a dĂ©clarĂ© la juge Sanji Mmasenono Monageng au cours d’une audience publique devant la CPI, qui siĂšge Ă  La Haye.

La dĂ©fense avait dĂ©posĂ© le 1er mai une requĂȘte demandant la libĂ©ration provisoire de Laurent Gbagbo, 67 ans, assurant notamment que cela lui permettrait de “rĂ©cupĂ©rer physiquement et moralement, ce qui lui permettra d’ĂȘtre en forme pour participer Ă  la procĂ©dure judiciaire”.

La dĂ©fense affirmait Ă©galement que M. Gbagbo, Ă©crouĂ© Ă  La Haye depuis novembre 2011, n’avait pas les moyens financiers de prendre la fuite, ses avoirs ayant Ă©tĂ© gelĂ©s.

Ces arguments avaient Ă©tĂ© rĂ©futĂ©s en juillet par les juges de la chambre prĂ©liminaire et la dĂ©fense avait interjetĂ© appel. La juge Sanji Mmasenono Monageng a notamment soutenu vendredi que la CPI avait reçu des preuves montrant que des avoirs de M. Gbagbo ou de son Ă©pouse n’avaient pas Ă©tĂ© gelĂ©s.

Elle a Ă©galement confirmĂ© l’avis de la chambre prĂ©liminaire selon lequel la dĂ©tention de M. Gbagbo, qui dispose d’un rĂ©seau de partisans “important et bien organisĂ©” en CĂŽte d’Ivoire, est nĂ©cessaire pour Ă©viter qu’il n’entrave l’enquĂȘte en cours Ă  son sujet.

Un rapport d’experts travaillant pour l’ONU, que l’AFP s’est procurĂ© dĂ©but octobre, tend Ă  montrer que des exilĂ©s du camp Gbagbo cherchent des appuis dans la rĂ©gion pour dĂ©stabiliser le rĂ©gime d’Alassane Ouattara Ă  Abidjan et que des liens ont Ă©tĂ© Ă©tablis avec Ansar Dine, un groupe islamiste armĂ© du nord du Mali.

Ce document de 26 pages, fermement rejetĂ© par le camp Gbagbo, doit ĂȘtre examinĂ© le 31 octobre par le Conseil de sĂ©curitĂ©.

La juge de la CPI a Ă©galement soulignĂ© la “gravitĂ©” des crimes dont est accusĂ© Laurent Gbagbo pour justifier sa dĂ©cision.

“Je ne peux pas faire de commentaires”, a assurĂ© Ă  des journalistes Emmanuel Altit, avocat de M. Gbagbo, devant la CPI, immĂ©diatement aprĂšs l’audience. “C’est un long processus”, s’est-il limitĂ© Ă  dire.

Premier ex-chef d’Etat remis Ă  la CPI, Laurent Gbagbo est soupçonnĂ© par la CPI d’ĂȘtre “co-auteur indirect” de crimes contre l’humanitĂ© commis pendant les violences post-Ă©lectorales de 2010-2011. Son refus de cĂ©der le pouvoir Ă  son rival, l’actuel prĂ©sident Alassane Ouattara, avait plongĂ© le pays dans une crise qui avait fait 3.000 morts.

“LibertĂ© pour Laurent Gbagbo! Le prĂ©sident Ă©lu par son peuple!”, a lancĂ© un des quelques partisans de l’ancien chef d’Etat rassemblĂ©s devant le bĂątiment de la CPI, arborant le texte “Gbagbo biento hors barro (sic)” sur son pull Ă  capuche noir.

“On garde toujours espoir”, a pour sa part dĂ©clarĂ© Ă  l’AFP un autre partisan de M. Gbagbo, Abel Naki, prĂ©sident du Cri panafricain, une organisation qui “se bat pour les droits de l’Afrique et des Africains”.

“Il y a des choses qui peuvent Ă©voluer au niveau de la dĂ©cision des juges”, a-t-il ajoutĂ©, espĂ©rant que ceux-ci pourraient revoir leur dĂ©cision notamment au vu de l’Ă©tat de santĂ© de Laurent Gbagbo.

Initialement prĂ©vue le 18 juin puis reprogrammĂ©e au 13 aoĂ»t, l’audience de confirmation des charges pesant contre l’ancien prĂ©sident ivoirien, prĂ©alable Ă  la tenue d’un Ă©ventuel procĂšs, a Ă©tĂ© reportĂ©e sine die dans l’attente d’une Ă©valuation mĂ©dicale.

PARTAGER

18 COMMENTAIRES

  1. Merci Tienkadi.A lire certaines rĂ©actions on comprend tout de suite pourquoi nous en sommes en lĂ  encore dans nos pays.M.BABO Laurent a Ă©tĂ© battu par ADO lors d’Ă©lections organisĂ©es par lui-mĂȘme BABO en 2010.Tout le monde a vu comment un supporter de M.Babo dĂ©chirer les rĂ©sultats qu’annonçait Ă  la RTI la commission Ă©lectorale.Tout le monde a vu M.Babo s’entĂȘter Ă  rester au pouvoir puisqu’il ne veut pas cĂ©der le pays Ă  “cet Ă©tranger”d’ADO qui a pourtant Ă©tĂ© premier ministre du mĂȘme pays!Tout le monde a dĂ©plorĂ© la guerre civile qui s’en est suivie!Si aprĂšs tout certains veulent accuser les français on doit se demander s’ils ont mĂȘme un cerveau!C’est pourquoi je crains que ces mĂȘmes fanatiques anti-blancs ne s’empennent aux intĂ©rĂȘts des français qui sont prĂȘts Ă  nous aider aujourd’hui contre les terroristes qui occupent le nord de notre pays. 😉

  2. Ce monsieur a une histoire comme on en connait sur le continent Africain . voila qui est arrivĂ© au pouvoir de maniere calimiteuse . c’est lui mĂȘme qui l’a dit en 2000 mais qui a finit par ĂȘtre acceptĂ© des Ivoiriens . Son regne cependant n’a Ă©tĂ© que de la dĂ©solation : des assassinats politiques aux enrichissement illicite, voila ce qui a guidĂ© ce homme sans paroles . A cela s’ajoute son refus de quitter le pouvoir apres son echec EVIDENT . Alors de grace , arretons d’accuser l’occident comme si les africains n’avaient pas droit Ă  la democratie et au respect . L’antieurpeanisme primaire conduit Ă  justifier l’injustifiable . Ouvrons nos yeux et grandissons . Ne mettons tous nos maux au compte des EuropĂ©ens . Vive les peuples Africains qui ont eux aussi droit au progres .

    • CÂŽest plutĂŽt ĂĄ vous dÂŽouvrir les yeux cÂŽest bien la France qui a bomberdĂ© la PrĂ©sidence de la CĂŽte dÂŽIvoire et se sont les francais qui ont bien arrĂȘtĂ© GBAGBO et non les rebelles de Wattara, ARRETER VOS MENSONGES MEME MANDELA A ETE TRAITE DE TOUS LES NOMS ET AUJOURDÂŽHUI IL EST DEVENU UN LEADER IDEM POUR LAURENT GBAGBO HEUREUSEMENT QUE DIEU EST LA POUR TOUT LE MONDE ET DIEU EST GRAND QUANT A VOUS OUVREZ BIEN LES GRANDS YEUX????? car vous ĂȘtes bien dans lÂŽerreur.

      • DesolĂ© cher monsieur , l’anti-euro-peanisme primaire vous anime . Gbagbo est un homme ordinaire et justifiĂ© qu’il soit en prison . Sachez que si GBAGBIO Ă©tait sorti vainqueur dans cette guerre, il aurait tuĂ© tout les opposants (le general GUEI, le colonel Dosso, les femmes d’abobo et tous anonymes victimes de l’article 125(petrole 100 frs et allumette 5 frs pour bruler vives des hommes parce qu’ils portent des noms de dioula) ) . Qu’il remercie Alassane . Gbagbo qui avait pourtant dit qu’il fallait qu’on passe sur son corps avant de prendre le pouvoir . Quand les “rebelles” l’ont capturĂ©, il a dit “ne me tuez pas” . Quelle credibilitĂ© . Quand vous comparez Gbagbo a Mandela , quel mistification, quel mepris . Mandela est un vrai panafricaniste , comme Nkrumah, Modibo Keita , Lumumba, Nasser et j’en passe . Gbagbo a massacrĂ© des africains En Cote d’ivoire parce que leur gouvernement lui Ă©tait hostile . Quelle mĂ©diocritĂ© . MĂȘme si GBAGBO est libĂ©rĂ© demain, on aura compris une chose: ce monsieur est usurpateur . Dieu est lĂ  pour tout le monde meme pour les 3000 morts dont gbagbo est le seul responsable et j’espere que dieu le punira .

        • Toi tienkadi-lĂ  ! Tu connais Gbagbo ? Quelle “crĂ©dibilitĂ©” quand tu compares modibo kĂ©ita Ă  Mandela ? ” Gbagbo a massacrĂ© des africains En Cote d’ivoire parce que leur gouvernement lui Ă©tait hostile “. Mais ! Est-ce que tu sais ce que tu dis ? Tu ne sais pas que l’armĂ©e de ouattara est composĂ©e en grande partie de burkinabĂ© et de maliens ? Ces maliens qui sont en CĂŽte d’Ivoire, et qui sont constituĂ©s pour la plupart des dozos et autres grands bandits qui sont dans la nouvelle armĂ©e de frci de ouattara, ne peuvent-ils pas venir aider la mĂšre-patrie le Mali Ă  bouter ces islamistes foireux de touaregs s’ils se considĂšrent comme des redresseurs de sort, puisqu’ils sont allĂ© combattre l’ivoiritĂ© en CĂŽte d’Ivoire, et imposer un burkinabĂ© proche des maliens, comme prĂ©sident de CĂŽte d’Ivoire ? Et en retour qu’est-ce qu’il donne au Mali comme recompense ? Tentative de coup d’Etat contre la junte malienne, sanctions Ă©conomiques et diplomatiques contre le Mali etc. Pour finir, c’est toi et ta descendance que Dieu va punir, indigne enfant issu (e) de la large bande passante d’une clitoridectomiĂ©e asexuĂ©e !!!

          • Je vois que yaya TraorĂ© ne connait ni l’histoire de l’Afrique ni l’histoire de la Cote-d’ivoire . L’ignorance peut recevoir des circonstances attenuantes des lors qu’on en est victime .
            Ceci Ă©tant, je lis de la haine dans votre discours . Peut-etre faites vous partie des Ivoiriens qui ont passĂ© leur temps dans les agoras pour au final se retrouver sans rien Ă  la fin alors que vos voisins travaillaient . J’ai Ă©tĂ© membre du FPI quand j’Ă©tais etudiant en France mais tres rapidement quand ce parti a commencĂ© Ă  distinguer les ivoiriens je suis parti et je ne regrette pas . Et pourtant on sait que les senoufo sont en CI depuis le 11e siecle et le groupe Akan le 16e siecle . MĂȘme si les bĂ©tĂ©s ne sont pas du groupe Akan, sachez cher monsieur que nos devons vivre ensemble . C’est pourquoi je vous demande d’appaiser votre coeur et d’attendre 2015 pour reconquerir le pouvoir politique si le peuple de CI vous fait confiance . Si en revanche vous n’etes pas patient pour accederr pacifiquement au pouvoir, vous , moi et tous les autres payeront cela cher. Nous serons tous victimes . Vos insultes ne changeront rien et moi je ne vous insulterai jamais . Bonne journĂ©e et je vous souhaite la paix du coeur .

      • Sokna.C’est plutĂŽt vous qui ĂȘtes atteinte de CÉCITÉ INTELLECTUELLE IRRÉVERSIBLE!Le fait dĂ©jĂ  de mettre BABO et MANDELA dans le mĂȘme panier est synonyme de mĂ©connaissance de votre part!Vous avez bien vu comment Mandela a transmis le pouvoir Ă  Zuma et comment BABO a Ă©tĂ© contraint de quitter le pouvoir aprĂšs sa dĂ©faite!Si la France (dont nous saluons l’action ici)n’Ă©tait pas intervenue avec ses Mirages 2000, BABO Laurent serait encore au pouvoir entrain de tuer et d’affamer les populations!Le bombardement des positions de M.Babo par la France a permis de mettre fin Ă  une situation de violence crĂ©Ă©e de toute piĂšce par M.Babo qui refusait de quitter le pouvoir aprĂšs sa dĂ©faite Ă©lectorale (qu’il a lui mĂȘme reconnue)!Alors par respect Ă  Madiba, de grĂące ne le comparez pas Ă  Laurent Babo! 😉

        • Ecoute tienkadi, toi qui connais si bien “l’histoire de l’Afrique ou l’histoire de la Cote-d’ivoire”, tu peux donner Ă  tes frĂšres maliens un seul exemple, ou une seule preuve montrant Gbagbo s’en prendre aux Ă©trangers ? Tu peux donner un seul texte de loi crĂ©Ă© ou promulguĂ© par Gbagbo qui discrimine les Ă©trangers ? Si tel Ă©tait le cas, comment se fait-il que toi un malien pure souche te retrouves-tu dans un parti ivoirien (FPI) et de surcroĂźt xĂ©nophobe ? Je crois que le discours est surannĂ© et le disque rayĂ© ! Et puis si “les senoufo sont en CI depuis le 11e siecle et le groupe Akan le 16e siecle”, cela ne veut pas dire de facto que les sĂ©noufos maliens, ou les akans ghanĂ©ens sont ivoiriens. Sinon le mali, le burkina, la CĂŽte d’Ivoire ou le Ghana n’existeraient pas ! Ce n’est pas en CĂŽte d’Ivoire qu’on va crĂ©er une population hybride ou expĂ©rimentale composĂ©e de maliens burkinabĂ© et autres, OĂč Met-on les ivoiriens eux-mĂȘmes, pendant que les maliens demeurent maliens, et les burkinabĂ©s, restent burkinabĂ©s ? Si toi et tes semblables dozo et criminels maliens, aidĂ©s de fĂ©lons ivoiriens avaient Ă©tĂ©, ou eu de la patience, vous n’auriez pas dĂ» attaquer ce beau pays en 2002 (dĂ©jĂ  !)et le diviser en deux (2), alors que vous pouviez attendre les Ă©lections de 2005! Ce Pays qui vous a ouvert les bras, au point oĂč des maliens sont de grandes planteurs de cacao ou de cafĂ©, et sont des grands transporteurs. MĂȘme l’identification de la population ivoirienne a Ă©tĂ© confiĂ©e Ă  un malien (kagnassi)! Le plus Ă©trange dans l’histoire, c’est que ces mĂȘmes Ă©nergumĂšnes sont trĂšs prolixes quant il s’agit de parler et de s’attaquer au paisible peuple de CĂŽte d’Ivoire qui pratique depuis longtemps “le vivre ensemble”, mais deviennent subitement aphones et amorphes quant il s’agit de parler de leur pays le mali, qui a besoin de toutes ses ressources,ses intelligences et ses muscles pour rĂ©unifier le pays ! Je crois que la haine telle que imaginĂ©e par des esprits retors ne se trouve pas en CĂŽte d’Ivoire !!!

          • Ecoutez monsieur yaya traorĂ©, encore une fois vous faites preuve de lĂ©gertĂ© . Ce n’est parce que j’interviens sur le forum “malien ” que je suis malien ; je suis un ivoirien pur jus , du groupe akan , agni si vous voulez . Cependant je ne juge pas les ivoirien en fonction de leur patronyme comme vous le faites . Quand vous dites qu’il ya des maliens planteurs , ceci est tout a fait normal . Parcourez la cote d’ivoire et expliquez moi pourquoi , Ă  l’exception de Sansan KOUAO Ă  Abengourou (militant du fpi et soutien financier de Gbagbo ), tous les grands planteurs sont des maliens et autres . Parcourez le pays BĂ©tĂ©, guĂ©rĂ© , comment expliquez vous que les grands planteurs sont encore maliens et autres ? Je crois que l’humilitĂ© commande que vous leur reconnaissiez un minimum de qualitĂ© . Ce que vous n’etes pas capable de reconnaitre car vous ĂȘtes engluĂ© dans votre haine .Quand vous me demandiez si je connais Gbagbo, j’avoue que je ne le juge pas en fonction d’une intĂ©rioritĂ© Ă  laquelle lui-mĂȘme n’a pas accĂšs , mais Ă  partir des actes qu’il a posĂ©s . Et les actes sont tĂȘtus . MalgrĂ© votre dĂ©nĂ©gation , la rĂ©alitĂ© est criarde. Votre aigreur ne changera pas cette rĂ©alitĂ© . Comme le disent les Agni “toh woh boh assis” autrement calmez vous . Restez zen car l’histoire de la cote d’ivoire ne se reduit pas Ă  un personnage . Les hommes passent et le pays demeure . Par ailleurs quand vous parlez des ivoiriens, j’en rigole . Connaissez-vous le pere de votre president de parti en ce moment Ă  Bouna ? Son pere est un burkinabĂ© . Allez voir Ă  Bongouanou , c’est de notoriĂ©tĂ© publique . Faisons donc des efforts pour vivre ensemble car la violence ne rĂšgle aucun problĂšme . Si vous voulez manger, alors il faut travailler comme ceux que vous critiquez et traitez d’Ă©trangers .Arretez donc d’insulter car les injures sont l’armes de ceux qui n’ont plus d’arguments. Utilisez plutot votre raison que votre coeur qui releve de la passion . La haine est mauvaise conseillĂšre . Je vous souhaite un bon dimanche et surtout appaisez sinon vous risquez d’avoir un infarctus .

  3. Les extraits du rapport qui accablent la junte

    MalgrĂ© les dĂ©nĂ©gations des concernĂ©s et de leurs proches, les experts de l’Onu sont formels dans leur rapport dĂ©finitif dont nous avons pu nous produire une copie : il y a bel et bien une connexion entre la junte dirigĂ©e par le capitaine Sanogo et les pro Gbagbo dans le cadre d’opĂ©rations de dĂ©stabilisation du rĂ©gime du PrĂ©sident Alassane Ouattara. Des noms sont citĂ©s tant du cĂŽtĂ© de la junte malienne que des souteneurs de Gbagbo en exil. Des dĂ©tails croustillants sont aussi livrĂ©s sur les rencontres qui ont eu lieu et le contenu des conversations a Ă©tĂ© dĂ©cryptĂ©. Par ailleurs, des contacts ont Ă©tĂ© nouĂ©s entre ces Ivoiriens et Ansar Eddine de Iyad ag Ghali. Mais ce qui choque le plus, c’est la rĂ©vĂ©lation selon laquelle BlĂ© GoudĂ© se dĂ©place avec un passeport dĂ©livrĂ© par les autoritĂ©s maliennes sous un pseudonyme. Nous vous livrons les extraits du rapport concernant ces diffĂ©rents points. Lisez !

    PAGE 8 DU RAPPORT:

    Activités menées au Mali

    33. Il s’est tenu, fin juin 2012, dans un camp militaire de Bamako, entre responsables de l’organisation (le lieutenant Diby, dit « Sandoka », et M. Fofana) et membres de la junte malienne (le capitaine Sanogo, le colonel Issouf, l’adjudant-chef Soiba Diarra, l’adjudant-chef Samba SangarĂ© et l’adjudant Amara), une rĂ©union au cours de laquelle les membres de la junte malienne se sont dĂ©clarĂ©s prĂȘts Ă  soutenir des opĂ©rations de dĂ©stabilisation pour saper les efforts de la CEDEAO et son prĂ©sident en exercice, le PrĂ©sident ivoirien Alassane Ouattara, en faveur de la paix et de la sĂ©curitĂ© dans la sous-rĂ©gion.

    34. Le Groupe a par ailleurs appris qu’il s’était tenu, Ă  la frontiĂšre de la Mauritanie et du SĂ©nĂ©gal, entre un responsable de l’organisation en question (le lieutenant Diby ou M. Fofana) et un responsable d’Ansar Dine (groupe de rebelles opĂ©rant dans le nord du Mali), une rĂ©union qui a Ă©tĂ© l’occasion d’évoquer une Ă©ventuelle coopĂ©ration en vue de remettre en cause la paix et la sĂ©curitĂ© dans la sous-rĂ©gion et de se prĂȘter mutuellement une assistance technique et militaire par l’envoi de mercenaires. À cet Ă©gard, le Groupe dĂ©tient la preuve qu’un membre de l’organisation pro-Gbagbo a Ă©changĂ© des messages courts Ă©voquant prĂ©cisĂ©ment cette rĂ©union (voir annexe 9).

    35. Comme il est fort probable que des armes et du matĂ©riel connexe circulent en CĂŽte d’Ivoire en violation du rĂ©gime des sanctions, le Groupe entend suivre de prĂšs les dossiers susmentionnĂ©s et en prendre pleinement compte dans son rapport final.

    Recrutement de mercenaires et de combattants au Ghana et au Libéria

    36. Déjà pendant son mandat précédent (2011 et 2012), le Groupe avait constaté que des mercenaires libériens et des miliciens ivoiriens réfugiés au Libéria cÎtoyaient et coordonnaient leurs actions, et en avait alerté le Comité.

    37. Pendant la premiĂšre partie de son mandat en cours, le Groupe a constatĂ© que des groupes armĂ©s, composĂ©s principalement de mercenaires libĂ©riens et de miliciens ivoiriens, agissant sur instructions et avec le soutien politique et financier directs de groupes extrĂ©mistes pro-Gbagbo en exil, multipliaient les attaques d’envergure de plus en plus meurtriĂšres depuis la fin de la crise postĂ©lectorale. Le Groupe a aussi appris que M. Didier Goulia, dit Roger TikouaĂŻ (Ivoirien, ancien douanier), avait convoyĂ© des fonds du Ghana au LibĂ©ria Ă  maintes reprises.

    38. Le Groupe tient de ses sources que les opĂ©rations militaires menĂ©es en CĂŽte d’Ivoire depuis dĂ©but 2012 ont Ă©tĂ© planifiĂ©es en territoire ghanĂ©en, des fonds ayant Ă©tĂ© acheminĂ©s du Ghana au LibĂ©ria (par des personnes ou par virements bancaires) et des combattants recrutĂ©s sur place.

    39. Il est constant que l’est du LibĂ©ria sert de vivier et de base arriĂšre (on y trouve plusieurs camps d’entraĂźnement militaire) Ă  ces groupes militaires. À l’occasion de ses investigations sur les armes et le matĂ©riel connexe, le Groupe a aussi recueilli des informations qui lui ont permis de dĂ©masquer les entitĂ©s qui recrutent mercenaires et combattants aux fins d’opĂ©rations en CĂŽte d’Ivoire, informations qu’il a transmises au Groupe d’experts sur le LibĂ©ria et Ă  l’ONUCI.

    40. À l’occasion de ses investigations sur les armes et le matĂ©riel connexe introduit en CĂŽte d’Ivoire par les mercenaires libĂ©riens et les miliciens ivoiriens auteurs d’une attaque perpĂ©trĂ©e le 8 juin 2012 (qui s’est soldĂ©e par la mort de sept soldats de la paix nigĂ©riens de l’ONUCI) non loin de la localitĂ© de Para, le Groupe, ayant Ă©tabli l’identitĂ© des dirigeants de l’opĂ©ration, Ă  savoir M. Niehzee Barway, dit Joseph Dweh (LibĂ©rien originaire de Ziatown), et M. Stephen Gloto (LibĂ©rien, connu aussi sous le pseudonyme de BlĂ© Guirai, dit Rambo, ancien membre des forces spĂ©ciales libĂ©riennes LIMA), a immĂ©diatement transmis cette information Ă  l’ONUCI, aux autoritĂ©s ivoiriennes et au Groupe d’experts sur le LibĂ©ria. Le Groupe a aussi Ă©tabli que la personne qui a planifiĂ© l’opĂ©ration, M. Tee-Mark [Ivoirien, ancien membre du Mouvement populaire ivoirien du Grand Ouest (MPIGO)], reçoit rĂ©guliĂšrement des fonds de M. Adama Pickass, chef des Jeunes patriotes ivoiriens maintenant en exil au Ghana.

    41. Le Groupe a Ă©tĂ© informĂ© que plusieurs Ă©lĂ©ments de ce groupe armĂ© avaient des tĂ©lĂ©phones satellitaires Thuraya. Ce matĂ©riel sophistiquĂ© et coĂ»teux prouve que les combattants ont reçu beaucoup d’argent pour conduire une opĂ©ration bien planifiĂ©e.

    42. Le Groupe croit savoir que plusieurs chefs d’opĂ©ration ivoiriens et libĂ©riens, appelĂ©s « gĂ©nĂ©raux », lĂšvent des troupes, entraĂźnent les recrues tout en participant aux opĂ©rations militaires en cours. Le Groupe a Ă©tabli que M. Isaac Chegbo, dit Bob Marley, M. Oulai Tako Anderson, dit Tarzan de l’Ouest, M. Gouhian Mompoho Julien, dit Colombo, M. Augustin Vlayee, dit Bushdog, M. Jefferson Gbarjolo, dit Iron Jacket, M. Bobby Sarpee et M. Moses Juru sont au nombre de ces chefs d’opĂ©ration.

    EntraĂźnement de combattants

    43. Le Groupe se prĂ©occupe vivement de l’existence au LibĂ©ria de camps d’entraĂźnement oĂč mercenaires et miliciens ivoiriens en rupture de ban reçoivent un entraĂźnement militaire en toute illĂ©galitĂ©. Il ne peut exclure que ces camps d’entraĂźnement servent aussi de plaques tournantes de la distribution d’armes et de matĂ©riel connexe. Il enquĂȘte aussi sur la prĂ©sence de militaires Ă©trangers dans des camps d’entraĂźnement ivoiriens (situĂ©s dans la forĂȘt de TaĂŻ, dans le voisinage de San Pedro et de Dabou).

    44. PĂ©hĂ© KanhouĂ©bli, poste frontiĂšre situĂ© en CĂŽte d’Ivoire, avait Ă©tĂ© attaquĂ© le 13 aoĂ»t 2012 par un groupe armĂ© composĂ© de combattants libĂ©riens (environ 60 %), ivoiriens (25 %), sierra-lĂ©onais (10 %) et guinĂ©ens (5 %), qui auraient rĂ©guliĂšrement suivi un entraĂźnement militaire dans le camp de PĂ©kan (en territoire libĂ©rien) pendant les six mois prĂ©cĂ©dant l’attaque.

    45. Le Groupe croit savoir que certaines des armes utilisĂ©es lors de cette attaque avaient Ă©tĂ© acheminĂ©es de Monrovia au camp d’entraĂźnement de PĂ©kan quelques jours avant l’assaut, qui aurait Ă©tĂ© conduit par Paul Kango [Ivoirien, ancien combattant du Mouvement populaire ivoirien du Grand Ouest (MPIGO) et du Mouvement

    patriotique de CĂŽte d’Ivoire (MPCI)]. L’attaque avait Ă©tĂ© planifiĂ©e Ă  Monrovia par ceux qui avaient planifiĂ© celle conduite entre les villages de Para et de Sao. Le Groupe a communiquĂ© sans retard cette information au Groupe d’experts sur le LibĂ©ria.

    PAGE 23 DU RAPPORT:

    Charles Blé Goudé

    Le Groupe est trĂšs prĂ©occupĂ© par les informations en sa possession prĂȘtant Ă  BlĂ© GoudĂ© le rĂŽle d’intermĂ©diaire financier dans le cadre de la stratĂ©gie Ă©voquĂ©e plus haut dans les sections consacrĂ©es aux armes et aux finances et poursuivra ses investigations pour Ă©lucider l’affaire.

    127. Par ailleurs, ayant appris que BlĂ© GoudĂ© se serait rendu en Afrique du Sud, le Groupe a sollicitĂ© par Ă©crit le concours du Gouvernement sud-africain pour tirer l’affaire au clair, surtout Ă  cause de l’interdiction de voyager dont BlĂ© GoudĂ© est frappĂ©. Il a Ă©galement adressĂ© aux Gouvernements angolais, bĂ©ninois, ghanĂ©en, togolais et zimbabwĂ©en des demandes dans ce sens sans suite Ă  ce jour.

    128. S’étant procurĂ© la copie d’un passeport que la RĂ©publique du Mali aurait dĂ©livrĂ© Ă  M. BlĂ© GoudĂ© sous un pseudonyme, le Groupe enquĂȘte sur ce sujet et a sollicitĂ© de plus amples informations du Gouvernement malien.

    129. Le Groupe a de nouveau demandĂ© Ă  l’éditeur français Éditions et Librairies L’Harmattan des informations sur les obligations contractuelles et financiĂšres qui le lient Ă  M. BlĂ© GoudĂ© et sur le paiement de royalties au titre de son dernier ouvrage.

    Cependant, Ă  la date du prĂ©sent rapport, le Groupe n’a reçu aucune rĂ©ponse, malgrĂ© les lettres qu’il a adressĂ©es Ă  L’Harmattan en dĂ©cembre 2011 et fĂ©vrier 2012. Le Groupe considĂšre qu’il y a lĂ  une violation flagrante des mesures imposĂ©es par le Conseil de sĂ©curitĂ©, notamment le gel des avoirs. Par ailleurs, le Groupe croit savoir

    que L’Harmattan n’a pas non plus donnĂ© suite Ă  une lettre que le PrĂ©sident du ComitĂ© lui a adressĂ©e en mai 2012 sur ce sujet.

    Il est Ă  noter que face Ă  des accusations assez graves, la junte dirigĂ©e par le capitaine Sanogo est restĂ©e muette comme une carpe. Le de Gaulle du « Tiers-Mali » a cependant envoyĂ© deux de ses proches Ă  Abidjan pour aller dĂ©mentir auprĂšs des autoritĂ©s ivoiriennes les informations consignĂ©es dans les rapports. Le prĂ©sident Alassane Dramane Ouattara n’a pas daignĂ© les recevoir, il les a rabattus vers Guillaume Soro, le prĂ©sident de l’AssemblĂ©e nationale. RĂ©ponse de ce dernier : « Il ne faut pas rentrer dans ce jeu-lĂ  ! »

    Adama Dramé

    • Qu’en est-il du rapport concernant le contre coups Ă©chouĂ© que la CEDEAO a initiĂ© en complicitĂ© avec les berets rouges? La justice suit son cours et vous serrez tous dĂ©masquĂ©s, vous et vos soutiens politiques en fuite.

  4. Il ne voulait pas détruire la CÎte dŽIvoire cŽest plutÎt la France de Sarkozy et sa mationnette de bouche tordue Wattara eux qui veulent détruite la CÎte dŽIvoire et le Mali aussi????

  5. QUI ETES VOUS POUR LE JUGER OU BIEN VOUS FAITES PARTI DE CES SMALIENS QUI SONT EN COTE DÂŽIVOIRE POUR Y SEMER LA DESORDRE EN COMPAGNIES DE VOS AMIS BURKINABÉS ET VOUS SAVEZ TRÉS BIEN QUE CETTE CPI DES OCCIDENTAUX OU ILS NE JUGENT QUE LES AFRICAINS MAIS NON BUSHPRENDRE LE POUVOIR PAR LES ARMES CÂŽEST BIEN ARKOZY LÂŽAMI INTIME DE OUATTARA QUI A INSTALLE SON AMI INTIME OUATTRA AU POUVOIR EN COTE DÂŽIVOIRE ET VOTRE BURKINABÉ AINSI QUE SARKOZY ONT ENVOYÉ GBAGBO A LA CPI IL A ETE ENLEVEE ET ENVOYE DE FORCE A LA CPI AU NOM DE LA DEMOCRATIE EN COTE DÂŽIVOIRE CELUI QUI DOIT ETRE A LA CPI CÂŽEST BIEN SORO ET SONT BURKINABÉ POUR LES CRIMES COMMIS DEPUIS 2002 VOUS AVEZ LA MEMOIRE COURTE; JE NE SUIS NI UNE PRO-GBAGBO NI UNE PRO OUATTRA JE SUIS AVEC LA JUSTICE CE QUI ME SIDÉ CÂŽEST QUÂŽUN PAYS SOUVERAIN INDEPENDANT COMME LA COTE DÂŽiVOIRE SOIT BOMBARDE PAR DES HELOCOPTÉRES DE LÂŽARMEE FRANCAISE POUR INSTALLE LEUR AMI; ALLER BOMBARDE LA PRESIDENCE DÂŽUNE REPUBLIQUE LIBRE ET INDEPENDANTE POUR INESTALLER LEUR MARIONNETTE ET NE VOUS ETONNER PAS SI DEMAIN CA NE SE PASSERA PAS AU MALI…..BANDE DÂŽIGNORANTS….GBAGBO SERA LIBRE UN JOUR OU LÂŽAUTRE COMME MANDELA QUI A ETE LIBERE GBAGBO EST UN GRAND HOMME ET IL LE DEVIENDRA ENCORE PLUS GRANS LORSQAUE IL SERA LIBERE COMME MANDELA…GBAGBO EST UN GRAND HOMME AFRICAIN QUE VOUS NE CONNAISSER PAS MAIS BIENTOT VOUS VERRER LA GRANDEUR DE CET HOMME QUI A ETE EMPRISONNÉ PAR ERREUR ET QUI SUBIT UNE INJUSTICE DE LA PART DE CETTE MARIONNETTE LA BOUCHE TORDU ET SARKOZY.

  6. Des mensonges, il faut condamner cet imb-ecile la. Il voulait detruire la cote d’ivoire, il a utilise tous les moyens mais echoue.
    Alors qu’attendez vous condamner le a perpetuite, juste pour donner une lecon aux autres destructeurs.

    • Minable “intello” Ă  la cervelle de moineau,Ton mali est coupĂ© en 2, et cela ne te prĂ©occupe pas ! Tu es tellement bĂȘte que tu crois que quand ton pays est occupĂ© dans sa partie septentrionale, c’est pour son dĂ©veloppement, au point mĂȘme de vouer une haine mortifĂšre et morbide Ă  un chef d’État(Laurent Gbagbo) qui ne voulait que la rĂ©unification de son pays occupĂ© pare des dĂ©linquants maliens et burkinabĂ© juste pour piller ses ressources, avec comme alibi : combattre l’ivoiritĂ©, et empĂȘcher Gbagbo “de dĂ©truire la cote d’ivoire”. N’IMPORTE QUOI !!!

Comments are closed.