Le président italien Giorgio Napolitano démissionne

1
Giorgio Napolitano
Giorgio Napolitano

Le chef du gouvernement italien, Matteo Renzi, avait, dans la matinée, également annoncé la démission imminente du chef d’Etat « après avoir accompli un long parcours de changements ».

INCERTITUDES SUR SA SUCCESSION

Les spéculations sur sa succession durent depuis déjà plusieurs mois. Si ses fonctions sont principalement honorifiques, le président de la République italienne nomme le président du conseil et peut opposer son veto sur certains textes de loi. Il est élu par l’assemblée des grands électeurs (Sénat, Chambre des députés et délégués régionaux), qui doit se réunir dans un délai de quinze jours après la démission de Giorgio Napolitano.

Cette assemblée est composée des sénateurs, y compris ceux à vie, des députés ainsi que de 58 représentants des 20 régions italiennes, trois représentants par région, sauf pour le Val d’Aoste qui n’en a qu’un. Dans la configuration actuelle du Parlement, il s’agit d’un total de 1 009 membres.

Aux trois premiers tours de scrutin, une majorité des deux tiers des grands électeurs, soit 672 voix, est nécessaire pour être élu. Mais à partir du 4e tour de vote la majorité simple suffit, soit 505 voix…....Lire la suite de l’article sur lemonde.fr

 

 

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.