Les Africains souffrent de leurs chefs d’Etat malades

3
Afrique : de nombreux Etats en quasi-vacance de pouvoir

INFOGRAPHIE. Algérie, Nigeria, Cameroun, Mali, plusieurs pays africains souffrent d’une quasi vacance de leur président. Un tiers des chefs d’Etat d’Afrique ont plus de 70 ans.

Un nombre substantiel de pays africains est quasi paralysĂ© politiquement, voire menacĂ© d’instabilitĂ© par la santĂ© dĂ©ficiente de leur prĂ©sident. Un phĂ©nomène guère Ă©tonnant – un tiers des chefs d’Etat africains a plus de 70 ans -, illustrĂ© par l’annulation Ă  la dernière minute, lundi, de la visite de la chancelière allemande, Angela Merkel, Ă  Alger. Le prĂ©sident Abdelazziz Bouteflika Ă©tait « temporairement indisponible » en raison d’une bronchite. Il ne quitte quasiment plus sa rĂ©sidence mĂ©dicalisĂ©e de Zeralda depuis 2014.

Le cas Bouteflika pas unique

Si sa santĂ© suscite l’attention bien au-delĂ  de l’AlgĂ©rie, il est loin d’ĂŞtre le seul dirigeant africain obligĂ© de laisser la gestion du pays Ă  un cĂ©nacle opaque. Les apparitions du prĂ©sident du Cameroun, Paul Biya, 83 ans, sont rares. Il a sĂ©journĂ© un mois en Suisse en 2015, officiellement pour « rencontrer des investisseurs » et souffrirait d’un cancer. Le prĂ©sident ivoirien, Alassane Ouattara , 72 ans, est sorti d’un hĂ´pital parisien il y a huit jours. C’est aussi Ă  Paris que le prĂ©sident du Mali, Ibrahim Boubacar KeĂŻta, 72 ans, a Ă©tĂ© hospitalisĂ© très rĂ©cemment. Il avait dĂ©jĂ  fait un malaise en novembre au Maroc, n’a pas Ă©tĂ© vu en public pendant 15 jours en janvier, et n’a pu recevoir, mercredi, le roi du Maroc, Mohammed VI. Le prĂ©sident de l’Angola, JosĂ© Eduardo dos Santos, 74 ans, renoncera au pouvoir cet Ă©tĂ©, officiellement en raison d’une sciatique.

J’Ă©tais mort en effet, mais je viens de ressusciter.

Les autoritĂ©s africaines rĂ©agissent gĂ©nĂ©ralement par l’omerta, ou des communiquĂ©s sur des opĂ©rations « bĂ©nignes » et « check-up mĂ©dicaux de routine », et des photos de rares entretiens officiels. Ce qui aggrave les rumeurs dans la population ou les mĂ©dias. Le prĂ©sident de l’Ouganda, Yoweri Museveni , est ainsi censĂ© ĂŞtre malade du Sida depuis 12 ans et celui du Tchad, Idriss Deby, d’un cancer depuis 2003. Après l’annonce de son dĂ©cès, le prĂ©sident du Zimbabwe Robert MugabĂ© avait dĂ©clarĂ© « j’Ă©tais mort en effet, mais je viens de ressusciter ». A la tĂŞte de l’exĂ©cutif depuis 37 ans, et malgrĂ© un cancer de la prostate selon Wikileaks, il veut se succĂ©der Ă  lui-mĂŞme en 2018. Il n’aura que 94 ans.

A Londres pour « une durée indéterminée »

Le moulin Ă  rumeurs tourne aussi Ă  plein au Nigeria, en raison du sĂ©jour Ă  Londres depuis un mois du prĂ©sident Muhammadu Buhari. Il va y rester pour une durĂ©e indĂ©terminĂ©e « suite Ă  des tests mĂ©dicaux », a indiquĂ© mardi son porte-parole. Mais Ă  l’inverse des autres pays, l’intĂ©rim est transparent et efficace, assurĂ© par le vice-prĂ©sident, Yemi Osinbajo conformĂ©ment Ă  la Constitution. Un intĂ©rim qui pourrait, paradoxalement, s’avĂ©rer plus dynamique que la prĂ©sidence de Muhammadu Buhari , surnommĂ© « baba go slow » et qui en deux ans n’a pris quasiment aucune dĂ©cision d’envergure, hormis la dĂ©valuation de la naira. « La vie des affaires n’est pas du tout perturbĂ©e par l’absence du prĂ©sident », estime Serge Blanchard, consultant spĂ©cialiste du Nigeria, d’autant plus que Yemi Osinbajo « se montre bien plus attentif aux questions Ă©conomiques que Muhammadu Buhari »

Au total, 17 chefs d’Etat africains sur 54 ont plus de 70 ans, dont 4 plus de 80, ce qui s’explique surtout par la raretĂ© des alternances dĂ©mocratiques. Sur ces 17 septua-octogĂ©naires, 8 sont au pouvoir depuis plus de quinze ans, tous dans des pays très verrouillĂ©s politiquement. Et sur les quinze chefs d’Etat en place depuis le plus longtemps de par le monde -plus de 25 ans- tous sont africains, sauf le prĂ©sident kazakh, l’Empereur du Japon, le sultan de Brunei et la reine d’Angleterre.

Yves Bourdillon, Les Echos – Le 25/02 Ă  09:00

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Ils veulent tous mourir au pouvoir .A vrai dire changer de regime c’est la meme chose par apres .C’est l’histoire qui en fabrique chaque jour .

  2. comrades I guess heads of states sickness is cause there is so much incompetence in African leadership. No! Real cause for incompetence in African leadership is most of those sick leaders believe they are omnipotent thus, their poor management of African nations are no big deal. I believe all Buntu Africans are sick to tolerate that kind of leadership. Very much sincere, Henry Author Price Jr. aka Obediah Buntu Il-Khan aka Kankan.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here