L’ex-première dame ivoirienne Simone Gbagbo dans le box des accusés

3
L'ex-première dame ivoirienne Simone Gbagbo dans le box des accusés
L’audience de ce 26 décembre a été l’occasion de voir Simone Gbagbo, pour la première fois depuis son arrestation avec son époux en avril 2011. A ses côtés, se tient l’ancien Premier ministre Gilbert Ake N’Gbo, également poursuivi.
AFP PHOTO / SIA KAMBOU

Mme Gbagbo a été accueillie sous les applaudissements à son arrivée à la cour d’assises d’Abidjan. Elle est arrivée devant ses juges ce vendredi 26 décembre en milieu de journée. Elle doit être jugée avec 81 co-accusés – et non 82, comme précédemment annoncé partout, pour « atteinte à la sureté de l’Etat ». C’était la première apparition publique de l’épouse de l’ancien président Laurent Gbagbo, depuis l’arrestation du couple en avril 2011.

Article mis à jour régulièrement

Avec ce premier passage devant le juge des 82 prévenus, dont Simone Gbagbo, le premier procès civil de la crise post-électorale ivoirienne de 2010-2011 est lancé. L’audience, suspendue à la mi-journée, reprendra lundi 29 décembre, pour aborder cette fois le fond du dossier. Les accusés comparaissent pour atteinte à la sûreté de l’Etat, ce qui comprend, on le sait désormais, la constitution de bandes armées, l’usurpation de fonction ou encore la xénophobie.

Simone Gbagbo est arrivée sous haute sécurité dans la matinée du vendredi 26 décembre, souriante, apparemment détendue. Elle a été accueillie par des applaudissements fournis et de nombreux proches sont venus la soutenir dans la salle d’audience. C’est la première fois, depuis trois ans et demi et l’arrestation de l’ex-première dame de Côte d’Ivoire, qu’ils pouvaient la voir.

L’audience a duré une heure

Les quatre autres accusés étaient aussi dans la salle, certains en liberté provisoire, commePascal Affi N’Guessan, le président du Front populaire ivoirien, parti de Laurent Gbagbo, mais aussi l’ancien Premier ministre Gilbert Marie N’gbo Aké. D’autres sont arrivés menottés en provenance de la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan.

L’audience, qui a duré une heure, avait pris beaucoup de retard, mais il s’agissait seulement d’une rentrée solennelle de ces assises, une rentrée administrative. L’objectif était de trouver des jurés remplaçants après le désistement de quatre d’entre eux. Ces six jurés ont prêté serment ce vendredi matin.

Il y a aussi eu des discours : celui de l’avocat général, qui a énuméré les charges qui pèsent sur les accusés. Il a assuré que le procès serait équitable et juste. Le secrétaire général du conseil de l’Ordre des avocats a bien insisté sur ce point, mais aussi sur le respect du droit de la défense. Le président du tribunal a conclu en rappelant aux jurés leur devoir d’indépendance et d’intégrité, et a tenté de mettre fin à la polémique autour de leur nomination. Les avocats de la défense dénoncent une procédure irrégulière.

À la fin de l’audience les proches et sympathisants de Simone Gbagbo sont allés la saluer, la prendre dans leurs bras.

→ A (re)lire : Chronologie des tourments judiciaires de la famille Gbagbo

Par RFI
PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Gbagbo et les siens ne sont pas soutenus par la France et la communaute internationale c’est pourquoi ils sont juges meme si Nicolas sarkozy a avoue dans un entretien accorde a un journaliste Francais qu’ils ont “degomme Gbagbo pour installer Alassane Ouattara au pouvoir”.
    En 2001 Alassane Ouattara a jure de melanger la Cote d’Ivoire et de la rendre ingouvernale s’il n’est pas president. En 2002 la Cote d’Ivoire est attaquee par des rebelles entraines au Burkina Faso qui font des massacres sur les populations civiles, pillent les banques et coupent le pays en deux. Malgre les tuereies et les rebelles toujours armes la communaute internationale avec la France et la complicite des pays de la CDEAO ont oblige la Cote d’Ivoire a aller aux elections. Les rebelles aides des militaires de la sous-regions et de la France massacrent des milliers d’Ivoiriens pour mettre Ouattara au pouvoir. Les Ivoiriens sont tues ou chasses de leurs terres occupees par les Burkinabes.

    • Fofana, a mes freres et soeurs (beacoup plus courageuses que les laches homes), je leur dit tout le temps qu’il nous faut neutraliser la capacite de nuisances de la france dans les affaires de nos etats… Ce pays n’a et n’aura que ses interest en tete…

      Nous devons nous prendre en charges: arreter avec la france, le fmi, la francofolie, eu… Travailler pour nous meme…

      Comment expliquer qu’un pays qui a des mines d’or aient besoin d’aller emprunter de l’argent?

      Nos politichiens sont vraiment des laches

  2. c’ est trés bien de juger simeone et les autres pour punir l ‘ inpunité , mais tout l ‘afrique a bien et belle suivu le deroulement de l ‘histoire ivoifienne . ce ki m ‘ étonne pourkoi guillome soro et ses partisants n’ ont pas été inquièté par la justice;dans ce cas se proces ne sert a rien .

Comments are closed.