Liberia: L’adversaire de Weah le félicite pour sa victoire à la présidentielle

1
Georges Weah est le nouveau président du Liberia. (image d'illustration) — JOEL SAGET
Georges Weah est le nouveau président du Liberia. (image d'illustration) — JOEL SAGET

DEMOCRATIE « Mon amour pour le pays est plus profond que mon désir d’être président », a déclaré Joseph Boakai…

Les Libériens ont offert ce jeudi au plus grand de leurs footballeurs, George Weah, une victoire reconnue ce vendredi sans ambiguïté par son adversaire, ouvrant la voie à une alternance démocratique réussie qui fera date en Afrique.

>> A lire aussi : VIDEO. Cinq choses à savoir sur George Weah, ex-footballeur du PSG et nouveau président du Liberia

« Mon amour pour le pays est plus profond que mon désir d’être président. C’est pourquoi, il y a peu, j’ai appelé George Weah pour le féliciter en tant que vainqueur du scrutin présidentiel », a déclaré à la mi-journée le vice-président sortant, Joseph Boakai, dans un message solennel à la nation.

Weah l’a emporté dans 14 des 15 comtés du Liberia

Lors du second tour de ce mardi, l’ancien attaquant de Monaco, du PSG et du Milan AC, 51 ans, a remporté 61,5 % des voix, contre 38,5 % pour Boakai. « Je respecte la volonté du peuple telle qu’annoncée par la Commission électorale nationale », a encore expliqué Boakai qui avait contesté en vain pensant plusieurs semaines les résultats du premier tour du 10 octobre.

>> A lire aussi : VIDEO. Election de Weah: Au PSG, «George payait les salaires des fonctionnaires de l’ambassade du Liberia»

Cette fois, le scrutin, dont le déroulement pacifique et la bonne organisation générale ont été salués par les observateurs internationaux, a livré un verdict sans appel. Weah, dont les discours de campagne associaient « espoir » et « unité », a raflé 14 des 15 comtés du pays, ne laissant la victoire à Joseph Boakai que dans son fief de Lofa, dans le nord.

« Le changement est en route »

« Mes chers Libériens, je ressens profondément l’émotion de toute la nation. Je mesure l’importance et la responsabilité de l’immense tâche qui m’échoit aujourd’hui. Le changement est en route », a tweeté Weah après l’annonce de sa victoire, qui a entraîné des scènes d’allégresse dans les rues de Monrovia.

Les derniers dépouillements devraient être achevés ce vendredi et le résultat final annoncé dans la foulée, ce qui devrait entraîner une gigantesque fête, selon les partisans de George Weah. Le président français Emmanuel a salué la victoire de l’ancien enfant chéri du Parc des Princes, élevé par sa grand-mère dans le bidonville de Gibraltar, à Monrovia, avant de devenir l’un des plus brillants footballeurs de sa génération dans les années 1990.

20 Minutes avec AFP —  

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Cher Weah,

    Mediez-vous del a franSS comme un cancer!!!

    Ton emmanuel n’a rien à foutre de la construction du Liberia!!!

    C’est aux liberians de se prendre en mains et construire eux-même leur pays: sans les institutions de prédations oxydentales et leurs armées!!!

    Weah ne soyez jamais comme ces lâches dirigeants francofous musulmans!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here