Libye: l’ambassadeur jordanien enlevé en plein centre de Tripoli

0
 Jordanien
L’ambassade de Jordanie à Tripoli, Libye.
REUTERS/ Hani Amara

L’ambassadeur de Jordanie en Libye a été enlevé ce mardi 15 avril en plein centre de Tripoli, la capitale. Fawaz al-Itan a été capturé après l’attaque de son véhicule par un groupe d’hommes cagoulés. Son chauffeur a été blessé par balle.

 

 

C’est en plein centre de Tripoli que l’ambassadeur jordanien a été enlevé, ce mardi matin. Sa résidence est située tout à l’ouest de la ville. Il est donc probable qu’il se rendait vers l’ambassade de Jordanie qui se trouve près du quartier où il a été enlevé.

 

 

Pour le moment, aucune revendication n’a été émise et on ne connaît pas l’identité du groupe armé cagoulé qui s’en est pris à son convoi. Mais selon plusieurs sources sur place, cette attaque pourrait avoir un lien avec la présence de jihadistes libyens dans les prisons jordaniennes, parfois depuis plusieurs années.

 

 

Des précédents à Tripoli

Cela fait plusieurs semaines que la tension monte. Les familles des prisonniers libyens estiment que les autorités de Tripoli ne font rien pour faire sortir leurs proches de prison. Des menaces avaient particulièrement été formulées contre le gouvernement irakien. Il faut savoir que ces attaques sont courantes dans les villes contre des personnalités politiques, et des diplomates notamment, pour exercer des pressions.

 

 

On se souvient par exemple que plusieurs membres de l’ambassade égyptienne avaient été enlevés pour faire pression sur les autorités égyptiennes qui détenaient alors le chef d’une milice libyenne en Egypte. Et dans la nuit de samedi à dimanche, le Premier ministre a lui aussi été victime d’une attaque, suite à laquelle il a annoncé qu’il renonçait à former un nouveau gouvernement.

 

par RFI

PARTAGER