Mahad Karate – Le Kenya annonce la mort du chef des renseignements des shebab

1

L’armée kényane a affirmé jeudi avoir tué le chef des renseignements des islamistes somaliens shebab Mahad Karate et dix autres de leurs commandants, dans un raid aérien. «Les forces kényanes de l’Amisom (les opérations de l’Union africaine en Somalie, Ndlr) confirment que Mahad Mohammed Karatey, (…) et dix autres dirigeants ont été tués dans un bombardement majeur sur camp de Nadaris, entre Buale et Sukow (Sud) le 8 février», annonce un communiqué. «Karatey s’était rendu dans ce camp pour présider une cérémonie de passage d’environ 80 recrues d’Alamnyat (les services de renseignement des shebab, Ndlr) qui avaient terminé leur formation et étaient bons pour le service», précise le document. Il précise que 42 de ces nouvelles recrues ont été abattues dans cette frappe.

BREAKING: #KDF says it “killed” #AlShabaab intel chief, Mahad Karate & 10 other commanders in airstrike in #Somalia pic.twitter.com/CBA5y9gFL3

— Live From Mogadishu (@Daudoo) 18 Février 2016

Les Etats-Unis offraient 5 millions de dollars pour sa capture

«Le service des renseignements des shebab est impliqué dans la mise en oeuvre d’attentats suicides et d’assassinats en Somalie, au Kenya et dans d’autres pays de la région, et offre un soutien logistique aux combattants shebab dans toute la Corne de l’Afrique», selon le gouvernement américain. Karate est notamment soupçonné d’avoir été impliqué dans la préparation de l’attaque sanglante contre l’université kényane de Garissa, qui avait fait 148 morts, dont 142 étudiants, en avril 2015. Après cet attentat, les Etats-Unis avaient placé Karate, aussi connu sous le nom de Abdirahman Mohamed Warsame, sur leur liste des Rewards for justice : ils offraient une récompense de 5 millions de dollars pour toute information menant à sa capture ou sa mort. Karate était par ailleurs l’adjoint de l’ancien chef suprême des shebab, Ahmed Godane, tué dans une attaque de drones américains en septembre 2014.

Créée en 2006, la milice des shebab (aussi orthographiée Al Chabaab, ou Al Chabaab (…)

Lire la suite sur Paris Match

PARTAGER

1 commentaire

  1. on va finir tous les criminels deux par deux après nous tournerons les pays qu’ils financent les terroristes 😈 😈 😈

Comments are closed.