Intervention militaire au Mali: “Prudence” pour Ban Ki-moon, “Urgence” pour F. Hollande

8

Mali: Ban Ki-moon incite à la “prudence”

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a estimé mercredi que “toute solution militaire” pour libérer le nord du Mali occupé par des groupes islamistes devait être envisagée avec “extrême prudence”. “Toute solution militaire pour résoudre la crise sécuritaire dans le nord du Mali devrait être envisagée avec une extrême prudence. Elle pourrait avoir de graves conséquences humanitaires”, a déclaré Ban Ki-moon, récemment saisi par Bamako d’une demande de résolution autorisant une intervention militaire.

AFP Publié 

Hollande demande une convocation urgente du Conseil de sécurité sur le Mali

François Hollande a demandé “une convocation la plus rapide possible du Conseil de sécurité” sur le dossier malien, mercredi 26 septembre à l’ONU, à l’occasion d’un sommet sur le Sahel organisé en marge de la 67e Assemblée générale des Nations unies, a-t-il indiqué lors d’une conférence de presse.

“Il ne peut être imaginable de différer la solution, a estimé le président français. J’ai moi-même insisté sur le fait que toute perte de temps consituerait une complication supplémentaire.” Selon lui, une telle résolution permettrait“l’autorisation d’une force de stabilisation qui pourrait être organisée par la Cédéao[Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest] et l’Union africaine et dont la France soutiendrait le déploiement sur le plan logistique”. Aux yeux de M. Hollande, “cette résolution du Conseil de sécurité offrirait un cadre légal à la mise en Å“uvre d’une telle intervention”, a-t-il poursuivi.

Se félicitant de la saisine de la communauté internationale par “les autorités maliennes [qui] ont longtemps hésité “, le président, à l’issue de ce sommet regroupant nombre de pays africains, le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, le président du Conseil européen, Herman Von Rompuy, ainsi que des représentants de l’Union africaine et de la Cédéao, a évoqué l’“extrême clarté d’un certain nombre de chefs d’Etat et de gouvernement” sur le dossier, soulignant notamment que “Nigeria, Sénégal, Niger se sont pleinement impliqués dans ce processus”.

“La France prendra toutes ses responsabilités”, a assuré M. Hollande, pour qui “il ne peut pas être question de négocier avec des terroristes”. Le président a également exclu toute organisation d’un scrutin préalable : “Comment organiserdes élections avec un Nord Mali occupé par des organisations terroristes, qui appliquent une loi qui n’est pas celle de la démocratie ?”

Au chapitre des otages français retenus au Sahel, “nous ne pouvons pasconditionner notre position par rapport au Nord Mali par rapport à la question des otages”, a insisté le président, qui a néanmoins “rappelé que la France ferait tout pour la libération de ses ressortissants” et estimé que “sur les otages, la discrétion est la plus sage des décisions”.

Le Monde.fr | 

 

PARTAGER

8 COMMENTAIRES

  1. Ban Ki Moon et ses affidés n’ayant pas de sœur ou de fille flagellée ou lapidée au Nord Mali, le Mali n’ayant pas de pétrole contrairement à la Lybie, la crise financière frappant à toutes les portes, les NU prennent tout leur temps, attendent que les djihadistes se préparent calmement dans le désert malien pour aller semer la mort chez eux. Comme le 11 septembre

  2. 1. Il faut comprendre que c’est maintenant que les militaires maliens ont compris qu’ils ne feront rien sans la CEDEAO, d’où leur allégeance et celle de CMD. Sinon, c’est Dioncounda, les civils, les religieux et les partis politiques qui les ont rejoints qui seraient bientôt menacés avant les 3 mois qu’a bénéficié l’équipe 1 de CMD.
    2. Ban Ki Moon et affidés n’ayant pas de sœur ou de fille flagellée ou lapidée, le Mali n’ayant pas de pétrole contrairement à la Lybie, la crise financière frappant à toutes les portes, les NU attendent que les djihadistes se préparent calmement dans le désert malien pour aller semer la mort chez eux. Comme le 11 septembre.
    3. Suite de la malédiction du Nord : en fuyant le Nord abandonné aux criminels, les militaires maliens, maintenant les policiers n’ont d’autre choix que de s’entretuer au Sud.
    4. Il n’est pire ennemi que l’ennemi de l’intérieur dit un proverbe malien. Les djihadistes donnent de la matière aux pyromanes de l’islam. A-t-on besoin d’être intelligent pour savoir que le vol, le viol, les flagellations, les lapidations, les profanations, les assassinats des faibles, le trafic de drogues, d’armes et d’humains relèvent de Dieu ou de Satan ? Quand on prive Satan de tous ces crimes, que lui reste –t-il en fin de compte ? A moins que l’islam ne soit réellement qu’une religion satanique et que les saints musulmans ne soient que des anomalies…

  3. Vas y Hollande, sinon mon pays brule. N’ecouter pas ces incables de Ban-Ki-(moine) et complices assassin Blaissé Comparé à un Lion. Ces divergences ont rendu la guerre en Syrie impossible………. 👿 👿 👿

  4. En que stratège en la matière, je suis parfaitement d’accord avec le Segal de l’ONU. L’intervention initiée par le Président Touré juste à la veille du coup de force du 22 mars était la seule demarche fiable pour en finir sans bain de sang ce probleme. Le problème est plus que sous régionale, il depasse le cas restreint malien.

    Que Dieu benisse le Mali

  5. J’ai toujours estimé que le coup d’état survenu était un acte irréfléchi et par conséquent a favorisé la prise banale et hâtée des 3 régions du nord.

    Il n’est pas nécessaire de préciser que le peuple malien a assisté à un bras-de-fer entre son armée et le semblable reste du monde qui s’est soldé par l’adhésion de l’armée à la demande de la CEDEAO.

    CEPENDANT, JE NE PEUX COMPRENDRE L’ATTITUDE DE L’ONU PAR RAPPORT A UNE INTERVENTION MILITAIRE QU’ELLE ESTIME IMPRUDENTE. QU’EST CE QUI EST PRUDENT ? LA NEGOCIATION SERAIT-ELLE PRUDENTE AVEC DES TERRORISTES ?

    EST-CE QUE LA POSITION DE L’ONU N’EST PAS CELLE DES ETATS-UNIS QUI NOUS PROPOSE DES ELECTIONS AU SUD DU PAYS ? QUE CACHE CETTE AMBIGÜITÉ ?

    PAR AILLEURS, MEME SI DIEU FAISAIT QU’ON ORGANISE SES ELECTIONS ET ELUT UN PRESIDENT DE CONSENSUS, QU’ELLE CHANGEMENT CELA APPORTERA-IL A LA SITUATION ACTUELLE DU PAYS ?

    POURTANT, LE PRESIDENT FRANÇAIS A CLAIREMENT DIT CECI : « COMMENT ORGANISER DES ELECTIONS AVEC UN NORD MALI OCCUPE PAR DES ORGANISATIONS TERRORISTES, QUI APPLIQUENT UNE LOI QUI N’EST PAS CELLE DE LA DEMOCRATIE ? »

  6. a qui il faut donner des armes au mali ? mais ce que beaucoup des malien on rein compris mali est dans un situation très dangereuse a qui il faut libéré les arme les arme malien se entre tu les rouge conter vertpolice contre police les ministre contre dipuite le président ne pas respecter voir humilier cdeao essai de limite le Degas vous vous demander de donner des arme loqule risque de utilise pour tué les civile malien arrête vos conori il faut faire 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 travaille vos tét

  7. Voilà c’est ça qu’on appelle un dirigeant!
    DÉCIDER
    Ce mot est absent dans le dictionnaire de nos Guignols, Dioncounda et CMD.
    Ils croient qu’en se cachant derrière un capitaine nul ils pourront déplacer des montagnes.
    Ils croient qu’en créant un ministère du culte, Dieu réglera leur problème.
    Ils croient qu’en laissant le HCI faire ses négociations sournoises la paix reviendra comme par une baguette magique.
    6 mois sans décision ni action.
    Note semestrielle : 0/20.
    Au suivant!

Comments are closed.