Maroc : et de VII pour Mohamed VI

0

Le Royaume du Maroc s’apprête à célébrer le 30 juillet prochain la fête du trône, marquant l’anniversaire de l’intronisation du Roi. Occasion pour nous de jeter un regard sur les grands chantiers du Roi Mohamed VI, intronisé le 30 juillet 1999.

Depuis son intronisation Mohamed VI s’est lancé dans des grandes réformes dans les domaines socio-politiques et économiques. Objectif : construire un Maroc démocratique, moderne et solidaire. Pour atteindre cet objectif de grands chantiers sous fond de réformes ont vu le jour à travers le Royaume.

Dès octobre 1999, le Roi Mohamed VI, devant les opérateurs marocains, a dévoilé ses ambitions. Il a en effet convié les opérateurs économiques et l’ensemble des Marocains autour d’un nouveau concept de l’autorité en rupture avec les pratiques anciennes, notamment celles qui constituent des entraves à l’édification d’une nouvelle société.

L’objectif de ce nouveau concept ? Le changement des rapports entre l’Etat et les entreprises d’une part, entre l’administration et le citoyen d’autre part.

Pour Mohamed VI, il s’agissait d’œuvrer en sorte que l’autorité soit “au service du citoyen, proche de ses préoccupations et de ses besoins, entretenant une relation qui ne se caractérise ni par la tentation ni par la crainte, mais par le respect mutuel et la complémentarité entre gouvernants et gouvernés”.

Aussi, c’est sur le plan de la bonne gouvernance que le Roi a axé ses efforts, en fondant sur le nouveau concept de l’autorité de nouvelles mesures sur “la protection des services publics, des affaires locales, des maglie calcio bambini libertés individuelles et collectives, sur la préservation de la sécurité et la stabilité, la gestion du fait local et du maintien de la paix sociale”.

Des réformes ont été initiées pour changer radicalement le fonctionnement politique du Royaume.

En 2002-2003, des élections législatives et communales sont organisées pour la première fois. L’enjeu était de fonder une démocratie participative dans le Royaume. Au même moment, le Roi invitait les  partis politiques à asseoir en leur propre sein une dynamique démocratique et apaisé interne.

Ainsi, dans un espace politique rénové, le Royaume pouvait se tourner résolument vers des tâches de développement. Dans ce cadre, l’une des grandes réformes initiées par Mohamed VI a concerné la “Moudawana” ou

Code de la famille. Avec cette réforme, une véritable révolution a sonné

Pour la femme marocaine qui, à travers des mesures sociales innovantes, a acquis plus de droit.

Dans la foulée, le Roi Mohamed VI décide de la création de l’Instance

Equité et Réconciliation, dont l’objectif est de régler tous les passifs de la répression afin d’amener Lacné Futbalove Dresy le Royaume à se réconcilier avec lui-même. Tourné vers l’avenir des enquêtes ont été menées dans ce cadre, sur instruction royale.

Driss Benzekri, ancien prisonnier politique, a été chargé de diriger l’instruction, sans pression aucune. Au cours de ce travail, environ 16

000 dossiers ont été confiés aux enquêteurs. Après l’audition des victimes, Driss Benzekri et son équipe ont déposé leur rapport. De nombreuses recommandations ont été formulées à l’Etat marocain. Ces recommandations vont dans le sens de l’indemnisation des victimes et du renforcement des droits de l’homme.

Dans d’autres domaines, notamment économique, le Maroc a également enregistré de grands progrès. C’est là le résultat des réformes engagées ces dernières années. L’on peut, entre autres signaler : un taux de croissance moyen de 3,2 % sur la dernière décennie, une croissance annuelle de 8 à 10 % de la consommation d’énergie et une goedkope voetbalshirts croissance de 10% des entrées de touristes. Et l’Etat enregistre, par ailleurs, de net progrès de la balance commerciale. Voilà, un Royaume qui est résolument tourné vers l’avenir sous la direction du Roi Mohamed VI.

C.H Sylla

PARTAGER