Maroc: Les filiales subsahariennes de Maroc Télécom apportent du cash flow au cran

0

Du bon cru pour l’opérateur marocain de téléphonie, Maroc Telecom qui poursuit la consolidation de son chiffre d’affaires à l’international. Les filiales au Sud du Sahara représentent 43 % du chiffre d’affaires consolidé du groupe pour 11, 4 milliards de dirhams. Détails

Une belle moisson pour Abdeslam Ahizoune. Le puissant patron de Maroc Telecom, peut à juste titre se frotter les mains. Globalement, les résultats obtenus les 9 derniers mois de l’année 2016 rassurent. A la lecture des résultats, c’est l’activité Mobile Maroc, qui se porte en pleine forme. Contrairement aux résultats de 2013, 2014, 2015, qui affichaient de mauvaises performances avec une tendance constante baissière. Aujourd’hui, le segment Mobile Maroc reprend de l’échelle.

Les filiales subsahariennes reluisent les coffres du groupe

Le groupe Maroc Telecom prend de la voilure avec des résultats performants tirés essentiellement par la croissance des filiales africaines de la compagnie de téléphonie. Beaucoup d’analystes estiment que les opérations d’acquisition ces dernières années de l’opérateur marocain commencent à porter leurs fruits. Une note de recherche de Attijari intermédiation confirme le retour de grands profits de Maroc Telecom qui renoue avec une croissance bénéficiaire et qui va perdurer les années prochaines.

La grande embellie vient des filiales subsahariennes. D’ailleurs, le chiffre d’affaires à l’international  représente 43 % du chiffre d’affaires consolidé et apporte du cash flow d’un montant de  11,4 milliards de dirhams. Les opérations d’acquisition de l’opérateur marocain auprès de Etisalat ont rehaussé positivement les indicateurs. Confidentiel Afrique, a appris de sources bien informées, que les filiales du Mali et du Burkina constituent des maillons stratégiques en contribuant sensiblement aux bons résultats du groupe de téléphonie.

Ismael AIDARA

Confidentiel Afrique

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here