Maroc-France : Inauguration à Paris d’une plaque en hommage à feu Sa Majesté Mohammed V

0

 place-Mohamed VIUne plaque en hommage à feu S.M. Mohammed V avec la mention “Compagnon de la Libération” a été inaugurée, sur la place Mohammed V à Paris, à l’occasion du 71ème anniversaire de la libération de Paris et du 70ème anniversaire de la remise de l’Ordre de la Libération par le général de Gaulle à feu S.M. Mohammed V, le 19 juin 1945.

La nouvelle plaque signalétique de la place, précisant la mention Compagnon de la Libération à côté du nom de feu Sa Majesté Mohammed V et de sa qualité de Sultan du Maroc de 1927 à 1957 et de Roi du Maroc de 1957 à 1961, a été dévoilée lors d’une cérémonie tenue en présence notamment de la maire de Paris, Anne Hidalgo, du secrétaire d’État français chargé des Anciens Combattants et de la mémoire, Jean-Marc Todeschini et de l’Ambassadeur du Maroc en France, SEM. Chakib Benmoussa.

À cette occasion, des gerbes de fleurs ont été déposées en bas de cette plaque en hommage à feu Sa Majesté Mohammed V par Mme Hidalgo, M. Todeschini et M. Benmoussa. L’assistance a ensuite observé une minute de silence. Le défunt Souverain avait été fait Compagnon de la Libération par le général de Gaulle en juin 1945, en reconnaissance par la France de la solidarité de feu S.M. Mohammed V, et à travers lui, de tous les Marocains, dans des moments d’adversité. La place Mohammed V, limitrophe de l’Institut du monde arabe (IMA), avait été inaugurée par S.M. le Roi Mohammed VI et l’ancien Président français, Jacques Chirac, le 20 décembre 2002.

Dans une déclaration à la presse à cette occasion, Mme Hidalgo a mis l’accent sur l’importance de cette initiative en vue de préserver la mémoire de la Libération et de souligner le statut de Compagnon de la Libération de feu Sa Majesté Mohammed V. “Il s’agit d’un titre extrêmement important qui a été décerné à des personnalités, ainsi qu’à des villes comme Paris, ayant pour point commun, d’avoir été, dès les premières heures du conflit, aux côtés du Général de Gaulle dans la libération de la France”, a-t-elle relevé.

Paris, en tant que ville Compagnon de la Libération, a la responsabilité majeure de faire vivre et de transmettre la mémoire de l’Ordre de la Libération et des compagnons de la Libération, a ajouté Mme Hidalgo.

De son côté, M. Todeschini a salué cet hommage rendu à la mémoire de feu Sa Majesté Mohammed V, Compagnon de la Libération, exprimant sa satisfaction de voir cette mention ajoutée sur cette plaque en ce jour de célébration du 71e anniversaire de la Libération de Paris. “C’est un hommage important dans la mesure où le défunt Souverain était l’un des Compagnons de la Libération et à travers lui on rend hommage à tous ceux qui ont combattu pour la liberté de la France”, a-t-il dit.

Pour sa part, M. Benmoussa a salué l’initiative de la ville de Paris et des autorités françaises d’ajouter la mention Compagnon de la Libération à la plaque signalétique de la place Mohammed V, affirmant qu’il s’agit là d’une reconnaissance de l’action de feu S.M. Mohammed V pour la Libération de la France. “C’est en même temps une reconnaissance de la relation exceptionnelle qui lie le Maroc et la France, marquée par une histoire partagée et des valeurs communes”, a-t-il estimé, ajoutant que cet hommage intervient également à un moment où l’amitié maroco-française est en phase de consolidation et de renouvellement sur la base de la confiance et de l’ambition communes pour relever les défis actuels. Que ce soit dans les domaines de la sécurité, de la stabilité, du développement économique et social ou de l’environnement.

“C’est un acte très fort dans sa symbolique qui permet d’expliquer le caractère exceptionnel de la relation France-Maroc et d’aborder les défis de demain de manière beaucoup plus solidaire”, a poursuivi M. Benmoussa. La cérémonie d’inauguration de cette plaque a été marquée par la présence du président de l’IMA, Jack Lang, et du président de la Fondation Charles de Gaulle, Jacques Godfrain, en plus d’anciens combattants.

 

B.koné

 

PARTAGER