Maroc-Portugal : Large convergence de vues sur les sujets d’intérêt commun

0

maroc-portugalLa coopération marocco-portugaise est au beau fixe. Pour preuve, ces deux pays viennent de souligner leur très large convergence de vues sur l’ensemble des sujets régionaux et internationaux d’intérêt commun. Ce qui a permis de conforter le partenariat maroco-portugais au service de la paix, de la stabilité et de la prospérité internationale.

Dans la déclaration commune ayant sanctionné les travaux de la réunion de haut niveau entre le Royaume du Maroc et le Portugal, tenue récemment à Lisbonne, les deux pays ont convenu de renforcer les dispositifs de concertation entre les diplomaties des deux pays à tous les niveaux. Particulièrement dans les enceintes internationales au sein desquelles ils défendent des intérêts communs.

En ce qui concerne les relations privilégiées entre l’Union Européenne et le Maroc, fondées sur le respect mutuel et la compréhension réciproque, le Portugal a confirmé son engagement en faveur du partenariat Union européenne-Maroc, à travers la mise en œuvre optimale du Statut avancé, dont jouit le Maroc auprès de l’UE.

En plus d’une coopération plus étroite dans les domaines sécuritaires et de migrations, les deux parties ont souligné la nécessite d’accorder la priorité aux questions du développement socio-économique et à l’éducation à travers la mise en œuvre d’une politique efficace et soutenable à long terme.

Dans le contexte du dialogue de la Méditerranée Occidentale (5+5), les deux pays ont rappelé qu’il s’agissait, en effet, d’un cadre exemplaire de dialogue politique et de coopération structurée dans la région euro-méditerranéenne, et ont souligné leur engagement quant à la nécessité d’insuffler une dynamique vigoureuse à la dimension économique du Dialogue 5+5, que les deux pays co-président actuellement. Aussi, ils ont convenu d’ériger la Méditerranée occidentale à l’avant-garde de l’intégration dans cette région.

Dans le même ordre d’idée, les deux parties se sont également félicitées du rôle central joué par l’Union pour la Méditerranée (UpM) dans les relations euro-méditerranéennes.

Sur le plan multilatéral, les deux parties ont réaffirmé leur détermination à coopérer au sein des Nations unies sur des questions d’intérêt commun, dans le but de renforcer le rôle de l’ONU dans la promotion de la paix, de la sécurité et du développement mondial. Aussi, ils ont réitéré leur totale condamnation du terrorisme. Un fléau qui constitue une menace pour la stabilité des Etats ainsi qu’à la paix et la sécurité internationales.

A cet égard, le Portugal a salué l’adoption par le Maroc de la stratégie de lutte contre le terrorisme, fondée sur la sécurité, le développement économique inclusif et la tolérance religieuse. Le Maroc a, pour sa part, salué l’adoption de la Stratégie portugaise de lutte contre le terrorisme.

Les deux pays ont également souligné, dans leur déclaration commune, la pertinence du projet de l’Union du Maghreb Arabe, fondée par le traité de Marrakech, dans la perspective d’un Maghreb uni, stable et prospère. Ils sont convenus de l’importance de progresser dans cette voie.

Concernant la question du Sahara, les deux parties ont rappelé leur appui aux efforts du Secrétaire Général des Nations Unies pour trouver une solution politique durable et mutuellement acceptable, dans le cadre des Résolutions du Conseil de Sécurité des Nations Unies.

La partie portugaise a réitéré, à cet égard, l’importance des efforts sérieux et crédibles visant à promouvoir une solution politique et réaliste de cette question. Dans ce contexte, elle a salué ”la crédible initiative marocaine, présentée le 11 avril 2007, au Secrétaire général des Nations Unies”.

Au cours de cette réunion de haut niveau, les deux parties ont passé en revue les derniers développements de la situation en Libye avant d’appeler à une solution politique qui préserve l’unité et l’intégrité territoriale du pays.

 

Le Mali au menu des discussions

Par ailleurs, le Maroc et le Portugal ont reconnu l’imbrication des deux espaces Maghrébin et Sahélo-saharien sur plusieurs plans, notamment sécuritaire, et ont souligné l’importance d’une action internationale résolue dans l’espace sahélo-saharien aujourd’hui confronté à de graves menaces qui risquent de déstabiliser l’ensemble de la région et au-delà.

Ayant discuté du processus de médiation en cours dans la région, y compris au Mali, les deux pays ont souligné l’importance de consolider de façon durable, inclusive et constructive la stabilité dans cette région de l’Afrique de l’Ouest, et ont appelé à une véritable réconciliation nationale du Mali sur la base d’un dialogue inclusif tenant compte des attentes de toutes les populations maliennes dans le cadre de l’unité et de l’intégrité territoriale du Mali.

En ce qui concerne le processus de paix au Moyen Orient, Marocains et Portugais ont réaffirmé l’urgence de relancer des négociations sans condition entre les parties concernées afin de parvenir à une solution juste et durable du conflit israélo-palestinien et à l’établissement d’un Etat palestinien indépendant dans les frontières de 1967, vivant côte à côte avec Israël dans la paix et la sécurité. Et cela, conformément à la légalité internationale, à l’Initiative Arabe de Paix et aux résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité des Nations Unies.

Le Maroc et le Portugal sont convenus aussi de poursuivre leur soutien aux efforts internationaux pour que la crise syrienne trouve une issue par le lancement d’une transition démocratique, inclusive et respectueuse des droits de l’Homme.

En reconnaissant l’importance de l’Afrique, les deux parties ont réitéré l’engagement partagé de leurs pays respectifs en faveur d’un développement durable et pluridimensionnel au service des populations africaines subsahariennes afin de répondre aux besoins et aux défis qu’ils doivent faire face dans les domaines économique, social, sécuritaire et environnemental.

Le Portugal s’est engagé, par ailleurs, à soutenir le Maroc dans ses efforts pour devenir membre Observateur associé de la Communauté des Pays de Langue Portugaise (CPLP).

Les deux parties ont réaffirmé leur soutien à la poursuite des négociations climatiques internationales et se sont engagées au succès de la 21ème Conférence des Etats Parties de la Convention Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique, à Paris, et la 22ème Conférence qui se tiendra au Maroc en 2016.

Enfin, les deux Parties ont convenu enfin de tenir leur prochaine réunion de Haut Niveau au Maroc, à une date qui sera fixée ultérieurement.

B.koné

PARTAGER