Mauritanie: le président Ould Abdel Aziz investi pour un second mandat

1
Mauritanie: le président Ould Abdel Aziz investi pour un second mandat
Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a été investi pour un second mandat, ce samedi 2 août 2014, à Nouakchott, au stade olympique.
AFP PHOTO / AHMED OULD MOHAMED OULD ELHADJ

Le prĂ©sident mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a Ă©tĂ© investi, ce samedi 2 aoĂ»t, pour un second mandat de cinq ans. Il a Ă©tĂ© rĂ©Ă©lu en juin avec près de 82 % des voix promettant de continuer Ă  lutter contre le terrorisme. Il a prĂŞtĂ© serment lors d’une cĂ©rĂ©monie au stade olympique de Nouakchott Ă  laquelle assistaient des milliers de personnes, dont les chefs d’Etat de la Gambie, de la GuinĂ©e-Bissau, du Mali, du SĂ©nĂ©gal et du Tchad.

Des promesses et des engagements annoncĂ©s dans un stade quasiment plein : le prĂ©sident Ould Abdel Aziz s’est engagĂ© Ă  ne rien entreprendre pour modifier la Constitution concernant les mandats du prĂ©sident, qui sont limitĂ©s Ă  deux.

Il promet aussi de continuer la lutte contre le terrorisme, après avoir débarrassé son pays du groupe armé al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Sur le plan social, il veut accorder une grande place aux « préoccupations des plus démunis » et souhaite « combattre la corruption », un discours habituel depuis son coup d’Etat en 2008, selon les observateurs.

Election contesté

La cĂ©rĂ©monie a Ă©tĂ© boycottĂ©e par l’opposition, rĂ©unie au sein du Forum national pour la dĂ©mocratie et l’unitĂ© (FNDU). Le sit-in prĂ©vu devant le stade olympique n’a pas Ă©tĂ© autorisĂ©. La manifestation s’est transformĂ©e en un point de presse dans lequell’opposition conteste une fois de plus l’Ă©lection prĂ©sidentielle du 21 juin dernier. Selon un des opposants, un autre rassemblement devrait ĂŞtre organisĂ© mais la date n’a pas Ă©tĂ© prĂ©cisĂ©.

Par ailleurs, le fils du président, blessé par balle dans la nuit de mercredi à jeudi, a été aperçu à la cérémonie d’investiture aux côtés de sa mère. Officiellement, on ne sait toujours pas dans quelles conditions il a été blessé.

par RFI

PARTAGER

1 commentaire

  1. EN TOUT CAS LE MALIENNE DOIVENT SERRE LEUR CENTURE JE NE PAS CONFIANCE CE MEC LA AU DEBUT DE NOS CONFLUIS IL NOUS MAIS LA CAHOS LA MAURRITANI IL YA BURAUX DES MNLA AU MAURRITANI IL QUE LES MALI PREND SON DECION PROPRES

Comments are closed.