Nafissatou Diallo : 5 minutes pour tourner une page

2
Nafissatou Diallo n’était pas apparue publiquement depuis le mois d’août 2011.

La saga médiatico-judicaire DSK-Diallo est terminée. Elle a pris fin lundi à New York lors d’une ultime et très brève audience à la cour suprême du Bronx, où un accord à l’amiable a été trouvé entre les avocats de l’immigrée guinéenne et ceux de l’ancien patron du FMI, resté à Paris. La séance n’a même pas duré cinq minutes dans la grande salle 600 du tribunal. Il n’y avait pas plus de 70 de personnes présentes, la plupart représentant des médias.

«Il y a environ dix minutes, nous avons trouvé un accord» a déclaré le juge Douglas McKeon qui instruit l’affaire depuis août 2011. «Les détails restent confidentiels», a-t-il poursuivi, en évoquant la «grande affection» qu’il a développée pour Nafissatou Diallo au long des entretiens qu’il a eus avec elle et ses avocats, durant ces derniers mois. Il l’a rencontrée une première fois «plus tôt» cette année avant d’obtenir son accord de principe le 28 novembre dernier. Après, plusieurs rencontres ont permis de finaliser cet accord.

«Je remercie tous ceux qui m’ont soutenue, Dieu vous bénisse» a simplement dit la plaignante, visiblement soulagée, à la sortie de l’audience, la tête couverte d’un foulard gris laissant dépasser sa frange. Au tribunal, elle avait chaleureusement remercié ses avocats Kenneth Thompson et Douglas Wigdor. C’était la première fois que l’immigrée guinéenne apparaissait en public depuis le mois d’août 2011.

L’ancienne femme de chambre accusait l’ex-patron du FMI de l’avoir sexuellement agressée dans la suite 2806 du Sofitel le 14 mai 2011. Ce que l’intéressé, qui a perdu son poste au Fonds monétaire international et vu s’évanouir son rêve de présider aux destinées de la France, a toujours démenti, tout en reconnaissant avoir eu une relation «inappropriée» avec Nafissatou Diallo, une «faute morale» avait-il admis lors d’une interview sur TF1 en 2011.

«La patience et la tolérance» du juge

Les avocats de Dominique Strauss-Kahn, William Taylor et Amit Mehti, n’ont pas fait de commentaire au tribunal. Dans un communiqué, ils se sont déclarés «satisfaits» de l’accord. «Nous sommes reconnaissants au juge MacKeon pour sa patience et sa tolérance», a précisé William Taylor. L’audience de lundi met officiellement fin aux poursuites judiciaires contre DSK.

Un autre accord a également été conclu récemment avec le New York Postpoursuivi en justice par Nafissatou Diallo, pour diffamation. Le tabloïd new-yorkais l’avait accusée de prostitution au plus fort de l’affaire.

À la sortie du tribunal, Kenneth Thompson, actuellement en campagne pour le poste de procureur du Bronx, a rendu hommage à sa cliente. «C’est une femme courageuse qui va enfin pourvoir reprendre le cours normal de sa vie.»Poursuivie par une petite horde de photographes, Nafissatou Diallo est rapidement montée dans la voiture de son avocat pour replonger à nouveau dans l’anonymat et tenter de tourner la page.

lefigaro.fr/ 11/12/2012 à 10:34

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Une autre prostitution oui! Ce reglement à l’amiable est une autre forme de prostitution!

Comments are closed.