NĂ©pal : au moins 20 morts dans le crash d’un avion

0
NĂ©pal : au moins 20 morts dans le crash d'un avion

Des secouristes ont retrouvĂ© des dĂ©bris ainsi que des corps, a annoncĂ© le ministre nĂ©palais de l’Aviation, qui a prĂ©cisĂ© que “la mĂ©tĂ©o Ă©tait favorable”.

« Les dĂ©bris de l’avion, complètement calcinĂ©s, ont Ă©tĂ© retrouvĂ©s Ă  Solighopte, dans le district de Myagdi », a dĂ©clarĂ© Ă  l’Agence France-Presse Aananda Prasad Pokharel, ajoutant que des corps Ă©taient visibles aux alentours. La compagnie aĂ©rienne a revu le nombre de personnes qui se trouvaient Ă  bord, 23 contre 21, comme il avait Ă©tĂ© annoncĂ© auparavant.

Mercredi matin, le contrĂ´le aĂ©rien a perdu le contact avec l’avion, un Twin Otter, huit minutes après son dĂ©collage mercredi matin de la localitĂ© de Pokhara, dans l’ouest du NĂ©pal, selon la compagnie Tara Air. Les conditions mĂ©tĂ©orologiques Ă©taient bonnes au moment du dĂ©collage de l’avion Ă  destination de Jomsom, localitĂ© himalayenne prisĂ©e des amateurs de trek, situĂ©e Ă  une vingtaine de minutes de vol de Pokhara, Ă  225 kilomètres Ă  l’ouest de Katmandou.

Plusieurs catastrophes aériennes

« La mĂ©tĂ©o Ă©tait favorable Ă  la fois dans la localitĂ© d’origine et dans celle de destination. » Un porte-parole de l’armĂ©e nĂ©palaise a cependant expliquĂ© que les opĂ©rations de secours Ă©taient compliquĂ©es par le brouillard. Les voyages en avion sont frĂ©quents au NĂ©pal, dont le rĂ©seau routier laisse Ă  dĂ©sirer. De nombreuses localitĂ©s, en particulier dans les zones de montagne, ne sont accessibles qu’Ă  pied ou par les airs.

Le NĂ©pal, toujours sous le coup du sĂ©isme dĂ©vastateur d’avril 2015, a subi plusieurs catastrophes aĂ©riennes ces dernières annĂ©es, qui ont portĂ© des coups sĂ©vères Ă  son secteur touristique. La plupart de ces accidents ont Ă©tĂ© imputĂ©s Ă  l’inexpĂ©rience des pilotes ainsi qu’Ă  des problèmes de maintenance et de gestion.

Il y a deux ans, un Twin Otter appartenant Ă  la compagnie nationale Nepal Airlines s’Ă©tait Ă©crasĂ© contre une colline après son dĂ©collage de Pokhara. Les 18 personnes qui se trouvaient Ă  bord avaient Ă©tĂ© tuĂ©es. Tara Air est une filiale de Yeti Airlines, compagnie privĂ©e fondĂ©e en 1998 qui dessert de nombreuses localitĂ©s reculĂ©es Ă  travers le NĂ©pal. En 2013, l’Union europĂ©enne avait interdit Ă  toutes les compagnies aĂ©riennes nĂ©palaises de desservir son territoire.

 Par lepoint.fr / Publié le 24/02/2016 à 09:43
PARTAGER