Nigeria: au moins 30 morts dans un double attentat de Boko Haram

1
Nigeria: au moins 30 morts dans un double attentat de Boko Haram
Des membres de la Croix-Rouge nigériane sur les lieux de deux attentats suicides, le 29 octobre 2016 à Maiduguria, dans le nord-est du pays afp.com/JOSHOUA OMIRIN

Kano (Nigeria) – Au moins trente personnes ont Ă©tĂ© tuĂ©es et de nombreuses autres blessĂ©es dans un double attentat perpĂ©trĂ© par deux femmes kamikazes dans un marchĂ© de Madagali (nord-est du Nigeria) vendredi matin, a annoncĂ© l’armĂ©e nigĂ©riane.

Au moins trente personnes ont Ă©tĂ© tuĂ©es dans des explosions perpĂ©trĂ©es par deux femmes kamikazes dans un marchĂ© très frĂ©quentĂ© de cette ville de l’Etat d’Adamawa, a dĂ©clarĂ© Ă  l’AFP le porte-parole de l’armĂ©e, Badare Akintoye. De nombreuses autres (personnes) ont Ă©tĂ© blessĂ©es, a-t-il ajoutĂ©.

Les deux kamikazes se sont faites passer pour des clientes lorsqu’elles ont dĂ©clenchĂ© leurs ceintures explosives, l’une dans la section du marchĂ© oĂą l’on vend de la nourriture, l’autre, près des Ă©tals de vĂŞtements, a dĂ©clarĂ© le reprĂ©sentant de la municipalitĂ© de Madagali, Yusuf Muhammad. Il a Ă©galement fait Ă©tat d’un nombre Ă©levĂ© de blessĂ©s.

Ce double attentat n’a pas Ă©tĂ© revendiquĂ© dans l’immĂ©diat mais le procĂ©dĂ© utilisĂ© est celui du groupe jihadiste nigĂ©rian Boko Haram, qui a souvent eu recours Ă  des femmes et jeunes filles pour perpĂ©trer des attaques contre la population.

Les explosions ont Ă©tĂ© dĂ©clenchĂ©es successivement aux alentours de 09h30, explique Ă  l’AFP un vendeur du marchĂ©, Habu Ahmad.

Il y avait des cadavres et des personnes blessées partout, dans un bain de sang, rapporte ce témoin par téléphone.

Madagali – qui se trouve Ă  l’entrĂ©e de la forĂŞt de Sambisa, actuel fief de l’une des factions de Boko Haram – a souvent Ă©tĂ© la cible de ce groupe jihadiste. Cette ville de Madagali a Ă©tĂ© reprise par l’armĂ©e nigĂ©riane Ă  Boko Haram en aoĂ»t 2014.

Le nord-est du Nigeria a connu une recrudescence des attaques ces dernières semaines, notamment à cause de la fin des saisons des pluies.

L’attentat particulièrement meurtrier perpĂ©trĂ© ce vendredi est un nouveau coup dur pour le prĂ©sident nigĂ©rian Muhammadu Buhari, qui a affirmĂ© mercredi lors du Sommet pour la sĂ©curitĂ© de Dakar que la situation (Ă©tait) sous contrĂ´le. (L’armĂ©e) est dĂ©sormais entrĂ©e dans la forĂŞt de Sambisa et en ce qui concerne la prĂ©sence de Boko Haram dans la rĂ©gion du Lac Tchad, je pense qu’ils sont +finis+, avait-il dĂ©clarĂ© avec fiertĂ©.

Boko Haram, secte salafiste extrémiste transformée en mouvement jihadiste à la mort de son fondateur Mohammed Yusuf, a fait plus de 20.000 morts et 2,6 millions de déplacés dans le nord-est du Nigeria depuis 2009.

(©AFP / 09 décembre 2016 17h01)

PARTAGER

1 commentaire

  1. Comrades having been a victim of long term “brain washing” I tend to take like acts personal regardless of who they might unjustly be committed against. When it come to Boko Haram plus women there is evil wall there which implies such evil undue treatment to come from Boko Haram that her who gives life to all people is willing to take it from innocent people by way of suicide bomb. I have dealt with psychologist plus psychiatrists throughout this world plus I even had B. F. Skinner as rumored to have personally design plus lead a “brain washing” program against me while I was imprisoned. Boko Haram is beyond evil plus have earned right to timely be destroyed in its entirety. Very sincere, Henry Author Price Jr. aka Obediah Buntu IL-Khan aka Kankan.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here