Nokta perquisitionné pour sa couverture montrant un “selfie” d’Erdogan

0

president-turcLa police turque a mené des perquisitions contre le magazine d’actualité turc Nokta tôt ce lundi matin. La revue venait de publier sa Une montrant le président turc Erdogan prenant un selfie lors de funérailles de soldats martyrs, dans un montage photographique. La distribution de la 18e édition du magazine a été interdite.

La police est arrivée au siège du magazine Nokta vers 1h30 du matin avant d’y revenir à 8h30. La distribution de la dernière édition de la revue avec la couverture montrant Erdogan prenant un selfie a été interdite et celles qui ont déjà été distribuées seront retirées du marché. Cette photo qui est un montage critiquait l’exploitation politicienne des derniers évènements dont les funérailles de soldats turcs, par Erdogan.

 

Le rédacteur en chef de Nokta, Cevheri Güven, a annoncé les perquisitions sur son compte Twitter. L’interdiction de la diffusion a été justifiée du fait que la couverture insulte le président. L’ordre d’interdiction citait également une «propagande terroriste», ajoute Güven.

Un rappel de la couverture du Guardian

La couverture de Nokta rappelle la photo qui avait été diffusée par le journal britannique The Guardian il y a deux ans où l’on voit l’ancien Premier ministre britannique Tony Blair en train de prendre un selfie devant une épaisse fumée noire qui s’élève d’un terrain aride. Ce photomontage avait été réalisé pour dénoncer la responsabilité de Tony Blair dans l’invasion en Irak en 2003.

 

Certains journalistes ont toutefois critiqué cette Une qui, selon eux, ne correspond pas aux codes déontologiques du journalisme. A l’instar de la journaliste d’opposition Sevim Gözay qui écrit dans un tweet : «Montrer une réalité avec une couverture manipulée affaiblit la réalité elle-même. C’est pour cela que je n’ai pas aimé la une de Nokta mais cela ne justifie pas l’intervention de la police».

Ebruca Africa-Mali

PARTAGER